Financement des études : quelles solutions ?


prêt étudiant ? Job étudiant? ...
Financement des études : quelles solutions ?

Fini le lycée ! Place à présent aux études supérieures. Oui mais voilà : bien souvent, intégrer le cursus souhaité implique des frais supplémentaires pas toujours faciles à assumer. Comment alors mener à bien ses études ? La solution est-elle de prendre un petit boulot ? De contracter un prêt étudiant ? De suite, voici un récapitulatif de quelques solutions de financement qui s'offrent à vous.

Le prêt étudiant

A la différence de l'Université, choisir d'étudier en école privée induit de disposer d'un budget annuel conséquent de plusieurs milliers d'euros. Si vous pouvez vous épargner ce coût en optant pour un cursus en alternance (la formation est alors aux frais de l'entreprise), il sera impossible d'y échapper en formation initiale ou continue.

Le prêt étudiant peut alors s'avérer utile. De nombreux établissements bancaires proposent actuellement des offres de financement à taux réduits spécialement conçus pour les étudiants, jusqu'à 15 000 € et envisageable jusqu'à vos 28 ans.

Si le prêt étudiant vous fait peur ou que vous avez déjà contracté d'autres prêts, sachez que vous pouvez opter pour un rachat de crédit comme proposé par Solutis.fr pour mieux équilibrer votre budget et réduire vos mensualités.

Les bourses sur critères sociaux

La bourse sur critères sociaux est perçue en fonction de plusieurs critères : revenus de vos parents, distance entre votre lieu de résidence et votre établissement scolaire...

Un échelon vous est ensuite attribué, vous donnant accès à des droits mensuels plus ou moins importants. C'est l'idéal pour vous aider dans la vie quotidienne, notamment au niveau du budget alimentaire ou de logement. Renseignez-vous auprès du CROUS de votre ville ! Il vous sera ensuite demandé de remplir un dossier de demande de bourse, à remettre jusqu'au mois de mai pour l'année de la demande.

Pensez aussi à contacter la caisse d'allocations familiales de votre département en parallèle, pour bénéficier d'une aide au logement dans le même temps : cela peut représenter une aide non négligeable.

Le petit job à temps partiel

Evidemment, quoi de mieux pour financer ses études qu'un petit job salarié à temps partiel ? Les contrats-étudiants sont utilisés par un grand nombre d'entreprises et particulièrement adaptés en fonction de vos horaires de cours. En revanche, cela demande un investissement personnel et une résistance mentale relativement importants. En moyenne, comptez entre 10 et 25 heures de travail supplémentaire par semaine. Il s'agit donc d'une solution intéressante, mais qui ne convient pas à tout le monde.

Les fondations spécialisées des grandes écoles

Vous envisagez un cursus spécialisé dans l'une des grandes écoles françaises comme HEC ou encore Polytech ? Selon votre statut, ces écoles sont elles aussi susceptibles de financer tout ou une partie de vos études ou des frais de concours d'entrée. Elles disposent pour certaines d'un fond dédié pouvant attribuer jusqu'à 10 000 € par an pendant 5 ans. Renseignez-vous au cas par cas sur les possibilités de financement !

A présent, il ne vous reste plus qu'à choisir la solution de financement idéal pour vos études supérieures. A vous de jouer !

 Publié le 09 janvier 2018

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Actualité

Actualité

Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+

Rechercher sur capcampus

FERMER