.

Berlin, le jour et la nuit


Pass Interrail en poche, Elisa et Mathieu sillonnent l'Europe depuis le 1er Septembre. Cette semaine, on bouge à Berlin!
Berlin, le jour et la nuit

Berlin, 6 h 00. Le jour s'est levé. A la gare, les premiers trains s'affichent doucement. Quelques valises se montrent timidement, presque endormies. En ce carrefour de l'Europe, latins, saxons, slaves et nordiques se confondent pour former une couleur, une culture unique. L'étendard de Berlin : le mouvement.


Des grues à défaut de mur



En matinée, le Reichstag. Le Parlement allemand. Au dernier étage, à l'intérieur de la coupole, une vue superbe pour admirer la ville, un panorama à 360°. Berlin s'étend à perte de vue, pour une superficie huit fois supérieure à Paris. Une immensité à la beauté toute relative. Entre les nombreux espaces verts et les immeubles aux teintes grisâtres, des travaux, des échafaudages, des grues par centaines. Une ville-chantier, en reconstruction morale, politique et culturelle.



Car Berlin sort à peine de l'adolescence. Après tout, la ville unie n'a que 20 ans. La chute du mur en 1989 est un peu son acte de renaissance. L'Est s'émancipe, petit à petit, redécouvre la démocratie, et la liberté, pour un mode de vie sans contraintes. L'Ouest doit apprendre à vivre avec son frère ennemi, si proche et pourtant si différent, et assimiler une culture alternative, dynamique et originale. Car les stigmates sont encore là. Quelques pierres, un musée, un checkpoint, mais surtout des souvenirs, des familles déchirées et une politique de fer derrière le rideau, qui gravent une âme.


De jour, Berlin, c'est cette mutation, ce passage à l'âge adulte, cette sagesse et ce devoir de mémoire. De ces musées historiques, d'une architecture post-moderne et d'un patrimoine en rénovation. Et tous ces Berlinois, actifs, en mouvement, sa communauté turque, impressionnante, et cette réputation de capitale cosmopolite. De nuit, Berlin bouillonne, danse, s'enrichit, au fil des bars, clubs, entrepôts, galeries d'art, alternatifs, dans un crépitement de liberté et de fougue créatrice. Après des années d'engourdissement, le Berlin culturel, le Berlin actuel, ne veut plus s'endormir.





Voyage au bout de la nuit



Il y a bien l'université, la porte de Brandebourg, le Pergamon Museum, et les vestiges historiques du mur. Un zoo assez unique au monde, également. Mais on a du mal à trouver du charme à la capitale allemande. Sa place principale, l'Alexanderplatz, reste entourée d'immeubles sans beauté et sans couleurs, de ce tramway sans imagination à une tour TV sans émerveillement. Il y a bien les rives de la Spree, plutôt charmantes. Mais comment les comparer à la Seine à Paris, la Tamise à Londres, l'Amstel à Amsterdam ? Vivre à Berlin, c'est accepter cette transition esthétique. Vivre à Berlin, en tirer tous les charmes et les plaisirs d'une capitale unique au monde, c'est surtout vivre la nuit.



Début de soirée berlinesque. Alors que le soleil se couche à l'ouest, la nuit à l'est se révèle surprenante, presque hypnotisante. Une petite fringale ? Berlin reste le paradis de la nourriture sur le pouce et à bas prix. Les "Curry Wurst", saucisses épaisses au curry servies dans du pain chaud, sont la spécialité de la ville. Et sont vraiment délicieuses, comme au Curry 36. Les kebabs se révèlent bien meilleurs qu'en France, et moins chers. Notons également la chaîne Nordsee, ces fast-food de poissons, originaux et peu caloriques Mesdames.


La suite sur www.leseuronautes.eu !

En savoir plus Publié le 08 octobre 2009

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Culture

Culture

Découvrez les pôle culture de capcampus pour les étudiants et jeunes diplômés. Un univers complet qui traite à la fois la culture sous un angle ludique et sérieux! Les nouveautés, CD, DVD, musique, livre, films, jeux vidéos, consoles, mais également un agenda qui permet de dénicher des spectacles, soirées... Et le plus , en permanence des concours pour gagner des cadeaux !

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+
FERMER