Quid de l'influence médiatique des grandes Ecoles de Commerce et de la visibilité à l'international ?


HEC et l’ESSEC raflent la mise des retombées médiatiques
Quid de l'influence médiatique des grandes Ecoles de Commerce et de la visibilité à l'international ?

Comme le veut l'adage, « La question n'est pas de savoir s'il faut être présent sur les réseaux sociaux, mais comment y être ». Meltwater, service de Media Intelligence s'est attardé sur la façon dont sont représentés les grandes écoles de commerce et Pôles universitaires dans les médias online et sur ces fameux réseaux sociaux, en France et à l'étranger.

À l'occasion de la journée Think Education, qui se tient aujourd'hui à Paris-Dauphine, le service de Media Intelligence présente les résultats d'une grande étude réalisée en partenariat avec News Tank.

Les grandes questions auxquelles répond cette étude :

  • Quels impacts, positifs ou négatifs, peuvent avoir les étudiants sur la réputation de leur école ?
  • Comment une école peut-elle développer sa notoriété internationale ?
  • Quels sont les types d'actualités les plus relayés dans la presse online ? Sur les médias sociaux ?

Quel panel et quels supports ciblés ?

Cette étude a été réalisée sur les dix premières business schools du classement du Financial Times de 2016 et sur les Pôles universitaires d'excellence*. Elle analyse la e-réputation de ces écoles en tenant compte de la presse en ligne internationale du 1er janvier 2016 au 14 décembre 2016, des réseaux sociaux, blogs, forums et sites d'avis de consommateurs du 1er septembre 2016 au 14 décembre 2016.

Pour développer cette étude, Meltwater s'est intéressée à plusieurs points, notamment les messages que les universités et grandes Ecoles françaises cherchent à faire passer et la manière dont elles animent leurs réseaux sociaux. Pour aller plus loin dans l'analyse, Meltwater s'est également penchée sur la résonance de ces écoles dans les médias internationaux et sur la façon dont elles contrôlent leur e-réputation.

Stratégies digitales, positionnement international, prises de parole... Des résultats pertinents.

C'est grâce à ses outils de veille poussés que Meltwater est parvenue à une analyse fine et aboutie, révélant l'importance de la stratégie digitale des écoles dans leur processus de recrutement. De plus, les projets étudiants et l'intervention de professeurs et d'experts aussi bien dans les médias que sur les réseaux sociaux sont vecteurs de publications.

« L'analyse du positionnement des écoles sur l'ensemble du web est intéressante et permet de souligner l'importance de l'implication des professionnels et des étudiants sur les réseaux sociaux. », explique Xavier Lélut, directeur stratégie client chez Meltwater. « Ainsi nous pouvons confirmer que les écoles qui relaient les projets de leurs élèves, qui mettent en avant les professeurs et étudiants suscitent plus d'intérêt et donc sont plus visibles sur internet. Une des conclusions de ce rapport démontre qu'une communication institutionnelle ne suffit pas toujours à émerger et qu'il faut au contraire faire vivre la communauté de l'école pour lui donner une résonance forte. » conclut-il.

Il est important de souligner que la présence d'un campus à l'étranger ou la création d'une filière dédiée en France favorise les répercussions médiatiques dans le pays concerné (par exemple en Chine pour SKEMA ou aux États-Unis pour l'EDHEC).

Cette étude dévoile aussi que l'ESSEC et HEC Paris, les deux écoles en tête du classement du Financial Times, génèrent le plus de retombées médiatiques et de posts sur les réseaux sociaux. Ces résultats peuvent sembler évidents et pourtant, ils ne suivent pas systématiquement cette logique pour les autres écoles du classement.

*Les établissements du panel :

Les dix premières business schools du classement Financial Times des masters in management 2016 : HEC Paris, Essec, ESCP Europe, Grenoble École de management, Iéseg, Audencia, EMLyon, Skema et Neoma.

Les regroupements d'universités d'excellence, c'est-à-dire lauréates d'une Idex dans le cadre du PIA, y compris celles qui l'ont perdue après évaluation à mi-parcours : Université de Bordeaux, Université de Strasbourg, Université Paris-Saclay, Aix-Marseille Université, PSL Research University, USPC, Sorbonne universités, Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, Université Cote d'Azur, Université Grenoble Alpes.

En savoir plus Publié le 10 février 2017

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Grandes ecoles

Grandes ecoles

retrouvez toutes les informations que vous recherchez sur les grandes ecoles, comment y accéder, les meilleures prépas, leurs formations et débouchés et leur palmarès, avec capcampus, le site portail de la communauté étudiante des grandes ecoles.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+

Rechercher sur capcampus

FERMER