Baromètre Cap Digital sur le numérique : un manque de candidats face à un besoin croissant des entreprises


Résultats du premier baromètre Cap Digital et Multiposting « Les métiers du numérique ».
Baromètre Cap Digital sur le numérique : un manque de candidats face à un besoin croissant des entreprises


Les métiers du numérique : un manque de candidats face à un besoin croissant des entreprises

Alors que les chiffres du chômage viennent d'être publiés, Cap Digital et Multiposting divulguent les résultats du premier baromètre « les métiers du numérique », secteur en pleine expansion qui propose des postes et des carrières innovantes.
Afin d'en savoir plus sur les tendances et les réalités qui émergent sur ce marché, le pôle de compétitivité Cap Digital s'est appuyé sur le savoir-faire de l'un de ses adhérents, Multiposting, pour la mise en place d'un baromètre qui rendra compte, trimestre après trimestre, des postes et profils proposés, mais aussi de l'intérêt des candidats.
Comparés au dernier trimestre 2013, les résultats portent ici sur les offres d'emploi du 4ème trimestre 2014.
Divisée en six grandes familles de métiers, l'étude dresse le portrait d'un secteur en constante mutation où l'accès aux bonnes compétences est la clé de voute du succès des entreprises de demain.

Cap Digital, un acteur stratégique pour accélérer l'adéquation entre l'offre et la demande

Au cœur de la mission de Cap Digital : booster la croissance par le numérique et donc favoriser la création d'emplois.
Son positionnement de pôle de compétitivité rassemblant 900 adhérents : 670 PME, 50 ETI/GE/EPIC, 70 écoles et universités et une dizaine d'investisseurs, le place en position privilégiée pour observer les évolutions des métiers et les besoins en compétences.

Une telle analyse requiert un outil qui puisse capter, au plus près de la réalité du marché de l'emploi, les tensions entre l'offre et la demande.
C'est l'objet du Baromètre des métiers du numérique. Edité avec Multiposting, c'est un véritable capteur intelligent de l'état du marché de l'emploi.
Sur la base de cet outil, Cap Digital pourra construire des analyses complémentaires, sectorisées, approfondies, tirant tout le parti des techniques du big data, avec les partenaires qui se joindront à cette démarche.

« Dans toutes nos actions, nous sommes à l'écoute des entrepreneurs, et de leurs difficultés à recruter les bons profils, à attirer des talents. Tous les leviers doivent être activés : Améliorer l'attractivité des métiers du numérique - le 2 avril nous organisons la journée « How I met my startup» , vaste opération portes ouvertes pour les jeunes ; Aider la mutualisation des emplois - notamment avec le groupement d'employeurs GEmploi ; Rapprocher le monde de la formation des attentes des entreprises, en soutenant les lieux d'innovation où les acteurs peuvent apprendre et inventer ensemble le travail de demain.
En s'emparant de ces diverses initiatives, Cap Digital déploie son énergie au-delà du champ de la R&D et du développement, il se positionne comme une force de mise en synergie entre toutes les parties prenantes de cet enjeu essentiel qu'est la transformation numérique et l'évolution de l'emploi. »

« Nous assistons aujourd'hui à une véritable transformation numérique. Il devenait donc important de connaître son impact réel sur l'emploi : quels sont les postes à pourvoir, les compétences recherchées mais aussi l'intérêt des candidats pour le secteur. Nous nous devons d'avoir une vision d'ensemble, et de simplifier la multitude de données existantes. Ce baromètre permet d'avoir une connaissance du marché de l'emploi numérique ; nous savons ainsi quels métiers sont en pénurie, quelles compétences sont en tension et nous donnons ainsi les moyens d'agir » déclare Stéphane Distinguin, Président de Cap Digital.


Cap Digital publie les résultats de la 1ère édition du baromètre

Cap Digital publie les résultats de la 1ère édition du baromètre

Le numérique recrute : près de 10 000 offres d'emploi proposées sur le dernier trimestre 2014.

Plus des 2/3 des offres d'emploi sont partagées sur les métiers de développeur informatique (38% des offres) et spécialistes (24% des offres), avec une hausse continue par rapport à l'année précédente.
Juste derrière la prédominance d'offres auprès des développeurs (en focus dans ce baromètre), la demande en spécialistes est très importante.
Elle accompagne l'augmentation de la présence du numérique dans tous les secteurs où des problèmes de plus en plus spécifiques apparaissent, comme les questions relatives aux données personnelles dans l'assurance ou encore la sécurité des serveurs d'une entreprise dans l'énergie, par exemple.

Au contraire, les métiers marketing, vente et communication, ne représentent qu'1% des offres totales dans le numérique. Chiffres qui sont en baisse par rapport à l'année 2013.
Celle-ci s'explique par le basculement des compétences classiques demandées vers des compétences plus "digitales".
Ces dernières sont prises en compte dans la catégorie traitement de l'information. Par exemple, un responsable marketing se traduit de plus en plus dans le numérique par un responsable webmarketing, SEO ou référencement.

« Ce premier baromètre confirme la montée du numérique avec une augmentation continue de la demande pour ces métiers. Tout semble indiquer qu'il s'agit d'un accroissement continu, mais il y a un réel décalage entre l'offre et la demande qui augmente progressivement. Mais le volume de candidats n'augmente pas suffisamment vite ce qui accroît les tensions sur le marché du recrutement. Le baromètre Cap Digital nous permettra de monitorer cette tendance dans le temps » affirme Simon Bouchez, Directeur Général de Multiposting.




Cap Digital publie les résultats de la 1ère édition du baromètre

Cap Digital publie les résultats de la 1ère édition du baromètre

Des offres qui attirent trop peu de candidats

L'indice d'attractivité est basé sur le nombre de candidatures à une offre et prend en compte la spécificité de chaque site d'emploi sur lequel est postée l'annonce.

  • Un indice proche de zéro signifie que l'offre recevra peu de candidatures
  • et un indice proche de 10 signifie que l'offre a reçu un très grand nombre de candidatures.


Malgré un nombre d'offres élevé pour les développeurs et spécialistes, ces familles de métiers n'arrivent qu'à la fin du classement en termes d'attractivité avec une attractivité en dessous de la moyenne (3,7 / 10).
Ils n'attirent que peu les candidats, et font donc partie des métiers à recevoir le moins de candidatures.

A contrario, le traitement de l'information et marketing, communication, vente (relativement proches dans les fonctions), sont les postes les plus attractifs pour les candidats alors que les offres d'emploi sont les moins importantes.




Le Baromètre

Le Baromètre

Chaque trimestre, le baromètre « Les métiers du numérique » fera un focus particulier sur un fait marquant.
Pour ce premier volet, Cap Digital et Multiposting mettent à l'honneur le métier de développeur.

Progression des métiers de la « data » chez les développeurs

Les annonces pour les métiers de la « data » (data scientist, ingénieur big data..) sont en augmentation de 25,5% en un an.
Ils représentent 14,6% des offres en développement informatique contre 11,6% en 2013.
 
Présence faible des technologies "récentes" dans les offres

Le langage Java arrive en tête, notamment grâce au fameux "développeur J2E" très prisé des SSII.
On retrouve dans le top compétence le PHP, C et .net qui sont des technologies plutôt anciennes.
Les langages plus récents ont du mal à percer ou sont encore minoritaires. Ils sont pourtant présents mais dans des proportions bien moindre que les technologies anciennes.
L'évolution dans le temps de ces nouvelles technologies serait un indicateur pertinent pour détecter les prochaines compétences. Ainsi Python, qui est déjà un langage de référence aux Etats-Unis est également en pleine expansion en France et devrait être visible dans le classement des 10 compétences les plus recherchées d'ici quelques mois.
 
Le baromètre Cap Digital est téléchargeable sur le site de la société Cap Digital.
Il est également consultable ci-dessous.

Méthodologie
 
La période d'étude a été fixée sur le dernier trimestre 2014, comparé au dernier trimestre 2013.
Sur l'année 2014, Multiposting a diffusé plus de 1 million d'offres uniques, correspondant à 9,5 millions d'annonces diffusées sur des sites d'emploi, réseaux sociaux et intranet d'écoles.
Afin d'évaluer l'attractivité d'un métier, un indice d'attractivité basé sur le nombre de candidatures pour un poste du métier étudié a été établi. L'indice d'attractivité est compris entre 0 et 10, un métier avec un indice de 0 ne recevra pas de candidature tandis qu'un métier avec un indice de 10 recevra un très grand nombre de candidatures. L'indice pour l'ensemble des annonces est de 5 sur 10, ce qui correspond à environ 29,9 candidatures sur une offre d'emploi.
 
Les métiers du numérique ont été répartis dans 6 grandes familles de métiers :

  • Administrateur : métiers des acteurs chargés de la conception, de la mise en œuvre, de la gestion et de la maintenance des réseaux et des systèmes informatiques.
  • Chef de projet : métiers des acteurs chargés de la conception et/ou de la conduite de projets numériques.
  • Développeur : métiers des acteurs chargés de la conception technique et de la programmation de services et d'applications web et mobiles ainsi que les métiers des acteurs chargés de la conception et de la réalisation graphique d'interfaces.
  • Marketing communication et vente : métiers des acteurs qui optimisent la présence des entreprises sur le web en concevant et en mettant en œuvre des campagnes de communication et/ou de publicité en ligne.
  • Spécialiste : métiers des acteurs qui favorisent l'accès et la sécurité aux services numériques.
  • Analyse de l'information : métiers des acteurs chargés du traitement des données, de la recherche, de la production et de la gestion éditoriale des contenus (texte, image, vidéo, animation, etc.) sur le web.

 


 Publié le 29 janvier 2015

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Les secteurs qui recrutent

Les secteurs qui recrutent

Capcampus a cherché pour vous les secteurs actuels les plus porteurs

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+
FERMER