Conducteur de VTC, un vrai métier de services


A la découverte de ce métier de transport de personnes en auto ou moto sur le devant de la scène en ce moment
Conducteur de VTC,  un vrai métier de services

En quelques années, les VTC ou véhicules de transport avec chauffeur ont connu un développement important qui les a mis sur le devant de la scène économique avec une présence médiatique pas toujours positive.

Entre accusation de concurrence déloyale et manifestations des chauffeurs, on oublie cependant que le métier de conducteur de VTC n'est pas nouveau : héritier des fiacres et des voitures de remise, le conducteur de VTC est un vrai métier de services qui ne s'improvise pas.

Avec l'augmentation des embouteillages dans les grandes métropoles et une attente de rapidité toujours plus grande de la part des clients, le taxi moto est une nouvelle opportunité d'emploi.

En statut salarié ou auto-entrepreneur, le pré-requis d'une conduite parfaite

Avoir son permis de conduire A (moto) et B (auto) est bien sûr un pré-requis incontournable mais pas suffisant ; justifier de la qualité de votre conduite sera nécessaire quel que soit le statut que vous choisirez pour exercer votre métier et sera le gage de la sécurité de vos clients :

  • Formation de base à la conduite et remises à niveau régulières pour une parfaite maîtrise des règles de la sécurité routière,
  • Stage complémentaire de conduite sur neige et verglas pour avoir une conduite fluide par tous les temps,
  • Évaluation régulière des capacités physiques (réflexes, vision),
  • Même avec l'usage d'un GPS, une parfaite connaissance de la ville afin de pouvoir adapter vos trajets aussi bien aux préférences de vos clients qu'aux aléas de la circulation.

Sachez que sur un emploi salarié, il vous sera demandé de pouvoir justifier d'un parcours de conducteur vierge de tout accident responsable via un relevé d'information personnel d'assurance ; document qui vous sera également utile en tant qu'auto-entrepreneur.

Un métier de services pour lequel une conduite parfaite n'est pas le seul atout

Etre conducteur de VTC est un métier pour lequel un bon relationnel client est indispensable et cela passe par :

  • Une présentation soignée et adaptée à tous types de clients y compris des clients d'affaires (cadres supérieurs, dirigeants d'entreprise) pour vous comme pour votre véhicule,
  • Le sens de l'accueil comme de l'écoute sans pour autant vous départir d'une réserve professionnelle,
  • La maîtrise d'une à deux langues étrangères avec a minima l'anglais pour accompagner une clientèle étrangère d'affaires comme de tourisme.

Enfin il est important de prendre en compte qu'un conducteur de VTC parcoure pas moins de 5000 km en moyenne par tous les temps, de jour comme de nuit et avec des conditions de circulation pas toujours optimales.

Bonne condition physique et résistance au stress sont donc des qualités personnelles à entretenir via une activité sportive régulière ; de même les connaissances techniques de base sur l'entretien de votre véhicule seront un plus.

Sachez enfin que le salaire moyen d'un conducteur de VTC est de 1800€ en tant que salarié et de 3500€ en tant qu'auto-entrepreneur, salaires desquels il faudra déduire les charges inhérentes à chaque statut.

 Publié le 22 décembre 2016

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Les secteurs qui recrutent

Les secteurs qui recrutent

Capcampus a cherché pour vous les secteurs actuels les plus porteurs

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+
FERMER