.

Découvrez l'équipe de Sup'Biotech : Jean-Philippe De Oliveira, enseignant-chercheur


Sup'Biotech fête bientôt ses 10 ans. Pour l'occasion, dix de ses membres passent le test de l'interview souvenirs.

Si Sup'Biotech existe depuis bientôt 10 ans, c'est grâce à ses étudiants passionnés mais aussi à son équipe. Aujourd'hui, Jean-Philippe De Oliveira, enseignant-chercheur au sein de l'école et, accessoirement, « jeune » arrivé au sein de l'école, passe le test de l'interview. On y parle de sciences humaines et sociales - une des récentes nouveautés de l'école - mais aussi de biotechnologies.

supbiotech_10_ans-jean-philippe.jpg
Quelle est votre date d'arrivée à Sup'Biotech ?
Je suis à Sup'Biotech depuis peu car j'ai rejoint l'équipe en avril 2013 !

Quel est votre rôle au sein de l'école ?
En fait, j'ai plusieurs rôles ! Je suis à la fois enseignant-chercheur en sciences humaines et sociales et responsable du pôle alloué à ce même domaine. J'enseigne ainsi la méthodologie et initie les 1res et 2es années aux sciences humaines et sociales. Pour les 3es années, mon cours traite de sciences et politique. Enfin, pour les 4es et 5es années, j'anime des séminaires. En plus de toutes ces activités, j'occupe également la fonction de professeur principal pour les Biotech 2.

Que faisiez-vous avant de rejoindre l'école ?
Une thèse en sciences de l'information et de la communication. J'étais également en poste à l'université de Grenoble en tant qu'attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER).

Quels sont les moments que vous préférez à Sup'Biotech ?
Le travail avec mes collègues en sciences expérimentales, le partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy (qui offre aux étudiants de l'école la possibilité d'effectuer certains de leurs stages dans les unités de recherche ou les plateformes technologiques de l'IGR) et, bien sûr, les échanges avec les étudiants sur la découverte des sciences humaines et sociales !

Comment était l'école à votre arrivée ?
I
l n'y avait pas de sciences humaines et sociales et, maintenant, elles ont été intégrées ! Mes collègues ont également été sensibilisés davantage aux problématiques propres à ce sujet.

Selon vous, à quoi ressemblera Sup'Biotech en 2024 ?
Une grande école tellement reconnue et réputée dans les biotechnologies qu'on sera obligé de refuser encore plus d'élèves !

Si vous deviez résumer Sup'Biotech en quelques mots ?
Je ne suis là que depuis un an mais, pour connaître d'un peu plus loin Sup'Biotech depuis ses « débuts », je dirais que l'école est un pari réussi car elle a su réellement offrir une formation attendue par de nombreuses entreprises. Cela en fait une école à part dans le paysage des formations en biotechnologies car c'est la seule à proposer une formation en 5 ans adaptée aux attentes des professionnels du secteur.

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





SupBiotech

SupBiotech

Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rechercher sur capcampus

FERMER