Et si vous travailliez dans l'immobilier à l'étranger ?


Quelques explications et conseils pratiques
Et si vous travailliez dans l'immobilier à l'étranger ?

Qui ne s'est jamais allongé dans son canapé un dimanche après-midi en enchainant les épisodes de « Recherche appartement ou maison » sur M6 ? Le job semble intéressant, Stéphane Plaza et ses partenaires ont l'air souriant, les clients sympathiques, les logements faciles à dégotter. Ce n'est pourtant pas si simple dans la vie réelle, d'autant que la profession est très réglementée en France. Il n'est pas chose aisée de devenir agent immobilier, il faut pour cela posséder une « carte professionnelle d'agent immobilier » délivrée par la Chambre de commerce et d'industrie territoriale. Il aussi faut justifier un niveau d'étude suffisant ou une expérience professionnelle proche du milieu. Ce n'est pas forcément le cas dans le reste de l'Europe où il est parfois bien plus simple de devenir agent immobilier et cela dépend souvent de la situation politique, on vous explique !

Agent immobilier : une profession déréglementée dans beaucoup de pays

Cela peut paraitre étonnant pour nous français, mais dans plusieurs pays européens il n'existe aucune réglementation pour devenir agent immobilier. Cela veut dire qu'il ne faut ni diplôme, ni reconnaissance de l'État, n'importe qui peut se dire agent immobilier. Si cela peut sembler attirant, ce n'est pas pour plaire à tout le monde, et notamment en Suisse. Ce pays qui n'a jamais connu de réglementation possède tout de même un nombre de professionnels reconnus et ces derniers se plaignent de voir arriver sur le marché des néophytes se voulant du même statut. Ce flou permet à d'autres acteurs de faire valoir leur sérieux et leur expérience comme les institutions bancaires ou spécialistes des prêts hypothécaires comme Moneypark. Les prêts hypothécaires étant très réglementés et quasi inévitables en Suisse, les particuliers se tournent souvent vers l'expertise de ces professionnels. La Suisse est loin d'être une exception en Europe puisqu'au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal ainsi qu'en Pologne, il n'est pas nécessaire de posséder une licence reconnue par l'État pour exercer la profession d'agent immobilier. À chaque fois que la déréglementation a été mise en place dans ces pays, cela s'est fait sous des gouvernements de droite et donc libéraux, voire ultralibéraux. On est ici dans une logique d'autorégulation du marché, tout le monde peut y avoir accès mais la loi intraitable du marché immobilier fera disparaitre les plus faibles pour garder les plus compétents. Pourtant, le cas suisse démontre que c'est loin d'être aussi simple et c'est pourquoi d'autres pays se tournent vers une profession plus réglementée, notamment sous l'impulsion de l'Union Européenne.

L'UE derrière un marché plus réglementé ?

Si l'UE est souvent décriée pour sa politique libérale, Bruxelles ne voit pas forcément d'un bon œil les déréglementations de la profession dans les différents pays. La volonté de l'UE est d'harmoniser la situation et cela passerait par une réglementation. Il existe déjà une carte professionnelle européenne mais elle n'est pas obligatoire et pas reconnue dans tous les pays, preuve en est que sa marge de manœuvre est restreinte. Mais Bruxelles possède un autre atout dans sa manche, les directives européennes. Les directives sur la performance énergétique des bâtiments, sur les prêts hypothécaires ou encore sur l'anti blanchiment d'argent contraignent les agents immobiliers à se professionnaliser et à maitriser ce type de dossier complexe. Il ne serait donc pas étonnant de voir une réglementation plus sévère apparaitre dans certains pays au cours des prochaines années.

Si vous souhaitez devenir agent immobilier sans faire d'études ou passer de concours, l'Europe vous tend les bras, encore faut-il parler plusieurs langues. Si les États libéraux sont de plus en plus conquis par ce système, ce n'est pas le cas de l'Union Européenne qui souhaiterait harmoniser la profession autour d'une réglementation. C'est un bras de fer qui se profile à l'horizon et il est difficile de prévoir qui l'emportera mais d'ici là, vous aurez certainement le temps de débuter votre carrière !

 Publié le 12 juillet 2017

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Guide Métier

Guide Métier

Métier : fiche métier, orientation métier, filière, piste pour mieux s'orienter et trouver son métier

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+

Rechercher sur capcampus

FERMER