Home

Trois boulettes à ne pas faire avec un mec !


Que vous soyez à votre premier rendez-vous ou après 6 mois de relation, ces trois boulettes sont TOUJOURS à éviter !!!

1 - Faire la grignette au restaurant :

Qu'on se le dise, même si nos loulous sont les premiers à râler quand on prend quelques kilos, ils détestent nous voir jouer les chochotes au resto. Et oui les filles, la salade à l'huile d'olive et le soda light, c'est une exclusivité des déjeuners entre nanas. Avec lui, il vaut mieux choisir un repas un peu plus consistant, car notre rapport à la nourriture serait révélateur de notre rapport au sexe ! Et même si vous doutez que sa petite tête puisse être aussi perspicace en matière de pshycologie, réalisez bien qu'une invitation au restaurant n'est rien d'autre qu'une démonstration d'attention et une envie de vous faire plaisir. Alors, essayez d'oublier un instant votre régime draconien (un encart de temps en temps n'a jamais de conséquences dramatiques, quoiqu'il en soit) et appréciez un bon repas en tête à tête avec votre chéri. Dernier truc, pour montrer votre « appétit », n'allez tout de même pas jusqu'à vider son portefeuille. Ne choisissez pas le plat le plus cher du resto (ça fait chipie), mais n'optez pas non plus pour le moins cher (ça fait pauvre fille), trouvez le juste milieu.

2- Critiquer ses potes :

Oulala, lorsqu'on aborde le sujet délicat des disciples, c'est sûr qu'il y en a des boulettes à ne pas faire ! On se contentera de mettre un point d'honneur à la plus importante : ne critiquez jamais ses amis ! Et ceci même si vous avez l'impression qu'il vous tend la perche. Il pense que Simon et Martin sont des crétins finis ? ne surenchérissez surtout pas ! Contentez-vous de l'écouter (ou au moins, de faire semblant) en hochant la tête d'un air compatissant, et ne donnez votre avis qu'avec une hypocrisie totale ! « Mais non ils n'ont pas changé. Ils sont juste un peu stressés à cause des partiels qui approchent. Tu sais bien qu'ils n'ont pas fait grand-chose ce semestre... ». Et surtout, essayez d'être convaincante. D'une part, votre loulou sera épaté de votre compréhension envers ses meilleurs potes. De deux, il pensera qu'il est peut être enfin tombé sur la perle qui accepte ses amis et par là même son indépendance. De trois, une fois qu'il sera calmé contre Simon et Martin, vous n'aurez pas l'étiquette à durée indéterminée de celle qui, de toutes façons, « n'a jamais pu blairer ses potes ». Que du bon.


3- L'emmener faire du shopping :

Ca peut paraître évident comme ça, mais si il y a encore quelques unes d'entre vous qui hésitent et se disent que peut être, ce serait un bonne idée, et bien sachez que ce n'en est pas une ! mais alors pas du tout. Et que la séance shopping soit pour votre garde robe ou pour le sienne, n'y allez pas ensemble. Pourquoi ? tout simplement parce que vous n'avez pas besoin de lui pour choisir vos vêtements (mais non, souvenez-vous, comment vous faisiez avant lui ?) et que les séances d'essayage interminables vont probablement lui mettre les nerfs à vif. Résultat, une bonne dispute d'assurée avant la fin de la journée. Et dans le cas où la garde robe à renouveler serait la sienne, laissez-le faire son shopping tout seul. N'hésitez pas à donner votre avis sur ses achats une fois qu'il sera rentré, mais ne choisissez rien pour lui (qu'on ne se méprenne pas non plus, un cadeau de temps en temps n'a jamais tué personne). Vous éviterez ainsi d'assujettir votre loulou qui conservera un minimum de personnalité en choisissant lui-même ses vêtements, et vous conserverez votre rôle de copine super sexy, et non pas sa maman de substitution.
 Publié le 28 juin 2006

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Psychologie

Gérer son stress, prendre confiance... des articles et des liens pour mieux se connaître.


Rechercher sur capcampus

© 2014 Capcampus
Capcampus.