Trouver un logement étudiant quand on n'a pas de garant :


Saviez vous que l'État peut être votre garant?
Trouver un logement étudiant quand on n'a pas de garant :

Les agences immobilières ont une trame qui décrit les pièces justificatives demandées lors d'une candidature à la location. C'est une liste indicative, mais rien ne vous empêche d'ajouter des éléments par vous-mêmes. Par défaut, veillez à disposer des éléments qui justifient la totalité de vos revenus (bourse d'études, job à temps partiel, activité micro-entrepreneur, simulation APL, etc.). Une lettre de motivation est un plus. Vous avez également la possibilité de joindre une attestation de scolarité. Si vous êtes dans une école reconnue ou que vous suivez un parcours d'élite, cela peut être un atout auprès de la plupart des interlocuteurs.

S'assurer du paiement du dépôt de garantie (caution)

Arriver lors de sa visite de façon affirmée et confiante est une stratégie à travailler. Un étudiant est réputé comme étant précaire, d'autant plus lorsqu'il ne dispose pas de garant. Montrer que l'on est une personne fiable est indispensable. Être certain que l'on est capable de payer le dépôt de garantie immédiatement donne de l'assurance. Pour rappel, cet apport personnel est encaissé par le propriétaire, et rendu à la fin du bail lorsqu'aucun dégât à réparer n'est constaté.

Tous les appartements n'ont pas besoin d'un garant !

L'assurance responsabilité civile liée à l'habitation est à la charge du locataire, qui doit prouver sa souscription au propriétaire, ou au gestionnaire de la résidence étudiante, en fournissant une attestation annuelle. Du côté du bailleur, il existe une assurance contre les loyers impayés qui permet de remplacer le garant. En effet, on dit que le garant est caution solidaire, ce qui signifie que le propriétaire est en droit de lui demander le paiement des loyers. La garantie loyer impayé des compagnies d'assurance est donc une alternative. Même si l'interdiction de cumul est levée lorsque le locataire est étudiant, en principe le propriétaire n'a pas besoin de cumuler les garanties.

Passer par la bonne agence immobilière

Certaines agences, selon les personnes qui y travaillent et les méthodologies de travail, l'accueil de l'étudiant peut être très différent. Afin de connaître les retours de clients, il ne faut pas hésiter à visiter les sites qui fournissent des avis fiables. Parmi eux, Immodvisor est spécialisé dans le domaine de l'immobilier. Il est alors possible de vérifier la réputation d'un professionnel. N'hésitez par ailleurs pas à consulter les annonces présentes sur le site Cap-Logement-Etudiant.com afin de connaître les logements disponibles dans votre ville.

L'État peut être votre garant

Différents dispositifs fournis par les pouvoirs publics permettent de trouver un garant qui ne soit pas forcément un de vos proches. Parmi eux, nous pouvons citer le CLE (Caution Location Étudiante), le LocaPass, ou encore le GUL (Garantie Universelle des Loyers). Par ailleurs, lorsque vous disposez de fonds personnels importants grâce à vos économies, votre banque peut également se prêter au jeu en se faisant garant pour votre location étudiante.

 Publié le 16 novembre 2017

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Logement étudiant

<champ NOM>Logement étudiant

Le bookmark pratique des sites webs qui aident les étudiants à se loger.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+
FERMER