Création de l'École supérieure des métiers du droit

L’ESMD répondra aux nouveaux besoins des entreprises

Publié le 06 septembre 2021

RGPD, RSE, droit du numérique, nouvelles lois sociales et certifications : toutes les organisations, notamment les entreprises, ont besoin de compétences juridiques de plus en plus pointues. Une étude du cabinet Michael Page (source p.92) montre que les juristes NTIC/digital RGPD font partie des 3 profils les plus sollicités en 2021.

Le 4 octobre 2021, une nouvelle École de droit ouvrira à Paris 17e : l'École supérieure des métiers du droit (ESMD).

Aux jeunes bacheliers intéressés par une carrière juridique en entreprise, l'ESMD offrira une formation au droit très professionnalisante, aboutissant à la délivrance de diplômes du bac+ 2 au bac+5.

À bac +2, les étudiants de l'ESMD obtiendront le diplôme d'Assistant(e) juridique (Titre RNCP niveau 5). À bac +3, le diplôme délivré par l'ESMD sera un bachelor en Droit des affaires. Enfin, à bac +5, les étudiants pourront obtenir soit le mastère Juriste d'entreprise, soit le mastère Droit et conformité (Titres RNCP niveau 7 : juriste d'affaires).

A la différence des formations universitaires en droit, le cursus à l'ESMD sera très professionnalisant. Dès la 1re année, les études à l'ESMD pourront être réalisées en alternance. Et les autres étudiants devront obligatoirement faire un stage de 3 mois à la fin de chaque année du cursus.

Pour Benoît Lachamp, directeur de l'École supérieure des métiers du droit : « Avec un nombre croissant de contraintes réglementaires, les TPE, PME et grandes entreprises cherchent à recruter de jeunes diplômés non seulement compétents sur les aspects juridiques stricto sensus, mais aussi formés à la gestion de projet et aux relations humaines. Des jeunes qui savent comment fonctionnent les entreprises. En proposant une formation à la fois académique et pratique, avec des stages et la possibilité d'étudier en alternance, l'ESMD répondra aux attentes les plus élevées quant aux métiers du droit en entreprise. ».

Juriste du Futur

Une des particularités de la formation de l'ESMD sera d'apporter aux apprenants toutes les compétences liées au développement du numérique dans les entreprises : Digital skills, Legal Tech, Cybersécurité, RGPD, Legal design, IA et analyse sémantique des documents juridiques, Legal Blockchain, etc. Des compétences de plus en plus prisées par les entreprises quelle que soit leur taille et leur secteur d'activité.

.../...

Notons que dans le mastère Juriste d'entreprise, les étudiants apprendront même à coder un robot assistant juridique. Ils passeront la certification AFNOR « Juriste numérique ».

Classes réduites et accompagnement

Les enseignants de l'ESMD seront, pour partie, des universitaires - sous l'autorité de Jacques Soppelsa, président honoraire de Paris 1 Panthéon-Sorbonne - et pour partie, des professionnels du droit en activité en entreprise. Les étudiants bénéficieront donc d'un enseignement académique de très haut niveau et de compétences concrètes transmises par des juristes en activité.

Les étudiants acquerront ainsi toutes les compétences techniques et les soft skills indispensables à leur future activité : rédaction, anticipation des problèmes, réactivité, gestion de projet, excellence en numérique, prise de parole en public, etc.

À l'inverse des facultés de droit, qui accueillent en 1re année des centaines d'étudiants, les classes de l'ESMD auront 30 étudiants au maximum. Tout sera mis en œuvre pour que la proximité entre les apprenants et les enseignants soit totale. Les professeurs se rendront disponibles pour leurs étudiants.

Pour Jacques Soppelsa, Président honoraire de l'Université de Paris I Panthéon Sorbonne, cofondateur du Programme Erasmus et doyen de l'ESMD : « Après quelques décennies dans l'enseignement supérieur et huit ans es qualité de Président d'Université, je crois n'être pas trop mal placé pour souligner les (grandes) qualités du monde universitaire en France, mais également, ici ou là, (y compris dans le domaine des sciences juridiques), de ses carences, notamment en matière de préprofessionnalisation. L'objectif premier de l'École supérieure des métiers du droit consiste précisément à combler cette carence, via une pédagogie originale et motivante, en renforçant les liens avec le monde professionnel. Un objectif qui, je l'espère, devrait être rapidement couronné d'un vif succès. »

Les jeunes bacheliers voulant intégrer l'ESMD à la rentrée d'octobre 2021 obtiendront toutes les informations utiles sur : www.esmd-droit.fr/. Pour faire acte de candidature, ils doivent remplir le dossier directement accessible sur le site web afin d'être convoqué en entretien.


FERMER