Deux équipes de l'ECE Paris sont finalistes du Trophée Poséidon organisé par le groupe DCNS

dans le cadre du programme VPE (Valorisation des Projets des Elèves)

Publié le 14 janvier 2013
Deux équipes de l'ECE Paris sont  finalistes du Trophée Poséidon organisé par le groupe DCNS

Le Trophée Poséidon récompense des étudiants qui ont proposé un projet associatif en lien avec la passion de la mer au Jury du groupe DCNS, le leader mondial du naval de défense.

Les étudiants, tous issus de différentes écoles ou universités tentent de remporter un des trois prix d’un montant total de 20 000 euros.

Deux équipes de 5 étudiants de l’ECE Paris, actuellement en deuxième année du cycle ingénieur ont choisi, afin de valoriser leur projet pluridisciplinaire en équipes*, de participer au Trophée Poséidon et ont été sélectionnées pour faire partie des 10 équipes finalistes !

 Les résultats du concours seront connus après une soutenance orale de 10 minutes par toutes les équipes les 6 et 7 février prochains.

A la clé : 3 partenariats pour tous types de projets associatifs (1er prix : 8000 euros)

*Le programme VPE (Valorisation des Projets des Elèves) de l’ECE Paris, demande aux étudiants de réaliser, par groupes, un projet qu’ils devront ensuite valoriser à l’extérieur de l’école, dans le but de sortir du simple projet pédagogique. Les élèves ont le choix entre six axes de valorisation : l’innovation en coopération avec une entreprise ou un laboratoire partenaire, la publication scientifique, la participation à un concours national ou international, une contribution au développement du logiciel libre, le dépôt d’un brevet ou la création d’une start-up

 

Equipes finalistes du Trophée Poséidon de l’ECE Paris :

Dasma :

Composée de 5 étudiants de l’ECE Paris, Charles Cocuelle, Maxime Greffier, Simon Bouisse, Adrien Brunelle et Hadrien Dumont, l’objectif de cette équipe est de concevoir un drone autonome de surveillance en milieu aquatique, quel que soit ce milieu.

L’équipe s’est intéressée à la réalisation d’une plateforme marine multimodale capable de récupérer des informations dans tous milieux marins et de faire remonter ces données à un utilisateur situé à distance. Ce type de drone pourrait trouver des applications dans de nombreux domaines comme la surveillance de ports, le contrôle de la qualité de l’eau de mer, la surveillance de baignade, le contrôle de navires, etc.

Pour ce faire, ils ont d’abord élaboré un nouveau moyen de surveillance de piscine mobile et communiquant : un drone de surface. Ce dispositif sera capable de se déplacer et de détecter une intrusion dans une piscine lors de son inactivité et d’en alerter les propriétaires de façon efficace. Ce type de drone n’existe pas encore sur le marché, il proposera une alternative aux moyens déjà existants de surveillance et de protection de piscine et présente l’avantage d’être amovible contrairement aux autres systèmes. Ce moyen de surveillance s’adresse à des propriétaires de piscines privées soucieux d’acquérir un moyen de surveillance efficace, amovible et qui ne détériore pas l’esthétique de leur piscine.

iSUB :

Composée de 5 étudiants de l’ECE Paris : Benjamin Chow Chine, Antoine de Marasse Enouf, Maximilien Lhotellier, Gilles Yvetot, et Joanna Bouniol.

Les élèves sont partis du constat que les drones commandés à base de smartphone ont de plus en plus de succès, mais se concentrent exclusivement sur un marché aérien. Ils ont donc choisi d’élaborer un drone sous-marin, dont le but est de permettre de découvrir les fonds marins de son téléphone portable tout en étant sur son bateau, en restant sur la côte, mais aussi dans un lac ou une piscine.

L’utilisateur de l’application iPhone enverra ses ordres directionnels au drone en WI-FI et aura directement un retour vidéo sur l’écran de son téléphone.  Une balise servira d’interface entre l’iPhone et le drone. Elle recevra les ordres provenant de l’iPhone et les renverra au drone, et inversement, le drone envoie ses images à la balise, qui les transfère au téléphone. Plus besoin de faire de la plongée pour admirer les fonds sous-marins, les photographier ou encore les filmer.


Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER