« Facebook et productivité pas incompatibles pendant les heures de bureau »

Catherine Lejealle, professeur associé à l’ESG Management School nous parle du bien fait des réseaux sociaux sur le travail.

Publié le 03 février 2012

Le pourcentage de bande passante dédié aux réseaux sociaux en entreprise ne cesse de croître. Mais si les collaborateurs en sont friands, c'est surtout dans le but de réaliser des pauses, qui ont tendance à les rendre ensuite plus productifs.

D'après une étude publiée par le spécialiste de la sécurité des réseaux le 17 janvier, les employés ont été 300% plus nombreux en 2011 qu'en 2010 à utiliser activement, c'est-à-dire poster des contenus, utiliser des applications, les réseaux sociaux et les sites de partage. La seule utilisation de Twitter au bureau a crû de... 700% ! Et dans 92% des entreprises étudiées, on utilise les sites de partage avec, en moyenne, treize sites différents utilisés sur l'ensemble des salariés dans chaque organisation.

« Beaucoup d'études tendent à montrer que lorsque les gens prennent leurs pauses, ils vont surfer, faire des jeux en ligne. Ils changent d'activité pour se vider la tête » note Catherine Lejealle, sociologue à l'ESG Management School. C'est aussi à cette occasion que s'évacuent les tensions, entre collègues par exemple. « Et pendant ce temps, la mémoire d'arrière plan continue de travailler, donc cela ne nuit pas à la productivité ».

Consultez l'article dans son intégralité


Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER