Interview de Mathilde GRUMIER, tudiante à l'ESPEME, médaillée d'Or aux Universiades 2011 de Shenzhen

Comment combiner les études et le sport à haut niveau?

Publié le 07 septembre 2011
Interview de Mathilde GRUMIER, tudiante à l'ESPEME, médaillée d'Or aux Universiades 2011 de Shenzhen

Capcampus

Depuis combien de temps pratiquez vous l'escrime?

Mathilde GRUMIER

Je suis toujours mal à l'aise avec cette question car je ne sais jamais donner l'âge auquel j'ai débuté. Mon père étant maître d'arme, j'ai pour ainsi dire grandi dans la petite salle d'escrime de la ville de Nevers. Au début je m'escrimais de temps à autre, mais je n'aimais pas trop ça, et mon père ne nous a jamais obligés à pratiquer ce sport . Mais lorsque mon frère, Gauthier, a commencé à participer et à remporter de petits tournois, cela m'a donné envie. Je me suis prise au jeu, et j'ai petit à petit abandonné la danse et l'équitation.

Capcampus

Quel type de formation suivez vous à l'ESPEME?

Mathilde GRUMIER

Je suis actuellement la filière « sportifs de haut niveau » de l'ESPEME. C'est une formation en e-learning, un enseignement à distance. Je n'ai plus de contrainte de temps et de lieu, je peux travailler partout où je vais via mon ordinateur et une connexion internet. Ce système m'a convaincu car il me permet de concilier dans de bonnes conditions mes études et le sport à haut niveau.

Capcampus

Vers quel métier cette formation vous prépare t'elle?

Mathilde GRUMIER

Cette formation a pour but de former de futurs managers, conscients du monde qui les entoure, capable de prendre des décisions, d'anticiper, et d'innover.

Capcampus

Concrètement comment cela fonctionne ces modules e-learning?

Mathilde GRUMIER

J'ai accès à une plateforme internet sur laquelle je vais trouver toutes les informations sur mes cours, les coordonnées de mes professeurs et de mes camarades, et bien entendu mes cours.

Les cours sont disponibles en pdf et en vidéo. Je peux alors voir mon professeur faire son cours et suivre avec un powerpoint, qui fait figure de tableau.

Après chaque chapitre, j'effectue un quizz sur le cours. J'ai aussi des TD ou des études de cas à rendre, seul ou par groupe. La plateforme me permet d'être en contact direct avec mes camarades. Il y a aussi des classes virtuelles (conférence via internet) qui permet d'échanger des documents et réagir avec le professeur et les autres élèves.

Capcampus

C'est une promotion 100% e-learning ou il y a des étudiants dans la même promo qui suivent les cours classiques?

Mathilde GRUMIER

A ma connaissance, au sein de ma promo, il n'y a que des sportifs de haut niveau. Nous aurons le même diplôme que les étudiants de la filière classique, seul la manière d'y arriver est différente.

Capcampus

Comment avez vous connu et découvert cette possibilité offerte par l'ESPEME?

Mathilde GRUMIER

C'est Armelle Guérineau, responsable des études extérieures à l'INSEP qui m'a mise en contact avec Bernard CURZI en fin d'année 2009.

Etudiante en deuxième année à l'EFAP (école française des attachés de presse et des métiers de la communication) j'étais la seule sportive de haut niveau au sein de l'établissement et il n'y avait pas de réel aménagement pour mon double projet.

Je m'étais renseignée auprès de la formation à l'INSEP afin de trouver une solution pour concilier efficacement études et sport. Je savais aussi qu'avec un bac +2, je pouvais passer des concours, notamment ceux d'écoles de commerce. Je crois que c'est dans la même période que Bernard CURZI et Bruno Kaufmann sont venus présenter leur formation à l'INSEP.

Capcampus

Quels sont vos futurs challenges sportifs à horizon un an?

Mathilde GRUMIER

Si je fais le bilan de la saison passée, hormis ce titre par équipe aux Universiades, mes résultats sportifs sont loin d'être à la hauteur de mes espérances. Même décevants. Je suis consciente que la sélection pour les JO de Londres est compromise, mais elle n'en reste pas impossible. Pour cela, je souhaite m'entrainer plus. J'ai fais le choix de m'entrainer à l'INSEP mais aussi en club, toutes les semaines. Ceci est possible grâce à l'aménagement e-learning. J'aimerais qu'à force, il n'y ai pas de différence entre l'entrainement et la compétition. Je dois d'abord montrer ce que je vaux sur les compétitions nationales pour obtenir une sélection internationale et tenter ma chance.

Capcampus

Cet engagement dans cette initiative de la CEE contre le Dopage, pouvez vous nous en dire plus?

Mathilde GRUMIER

Depuis le mois de juin, je fais parti des premiers ambassadeurs européens pour la lutte contre le dopage. L'European Anti Doping Initiativ (EADIn) a souhaité former et sensibiliser de jeunes sportifs européens sur la prévention du dopage. Nous nous sommes réunis en Juin 2011 à Burghausen en Allemagne pour suivre une formation et échanger sur le dopage. Nous devons maintenant réfléchir et mettre en place, dans nos pays respectifs, des actions de prévention auprès des jeunes de moins de 18 ans.

Nous sommes 5 ambassadeurs français réunis grâce à Monsieur Patrick MAGALOFF responsable de la santé au CNOSF. Nous avons fait le choix d'agir en équipe et non individuellement, nous échangeons actuellement par e-mail, et devons nous réunir bientôt. Puis tous les ambassadeurs européens se réuniront de nouveau en janvier lors des Jeux Olympique de la Jeunesse à Innsbruck pour une action de prévention auprès des jeunes.

J'ai été très prise pendant l'été donc j'avoue ne pas avoir été très disponible pour l'instant. Cependant, je souhaite réellement agir avec mes camarades ambassadeurs. J'ai quelques idées, j'ai aussi pu voir ce qui était fait au sein d'un événement comme les Universiades à Shenzhen. La FFSU a essayé de mettre en place de petites actions de prévention, et la FISU avait organisé un petit bureau avec 3 ordinateurs où l'on pouvait effectuer un questionnaire sur le dopage, et suivant les résultats, des lots étaient à gagné. 3 ordinateurs..... pour tout un village olympique !!! C'est rien ! Mais c'est déjà ça.

Etre ambassadeurs ne voudra rien dire si on ne réussi pas à mettre en place des choses, si on n'essaye pas. Le dopage est autour de nous, j'ai découvert et été surprise par certains récits. Trop peu de choses sont faites aujourd'hui.


Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER