Les grandes tendances de la mobilité internationale étudiante

Enquête Conférence des Grandes Ecoles - 2011

Publié le 21 mai 2012
Les grandes tendances de la mobilité internationale étudiante

Depuis 2010, la CGE annonce son ambition de tripler le nombre d'étudiants étrangers dans l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur français d'ici 10 ans. Un objectif ambitieux mais réaliste au regard des résultats de la dernière enquête menée dans 160 grandes écoles à ce sujet.


En effet, ces dernières attirent toujours plus d'étudiants étrangers. Elles en accueillaient 36 367, soit 17% de leurs effectifs en 2009-2010 (vs 27 688 étudiants en 2007-08).


Les 9 000 diplômes remis en 2009-2010 prennent eux aussi une envergure internationale : environ 14% ont été délivrés au sein d'une quinzaine de campus de grandes écoles françaises implantés à l'étranger et environ 17 % sont des doubles diplômes.

Tendances pour les étudiants étrangers dans les grandes écoles françaises

Les diplômes des grandes écoles françaises sont très prisés par les étudiants étrangers, en effet ils sont 27 456 à suivre une formation diplômante dans l'hexagone vs. 8 733 en formation non diplômante.

  • Les étudiants originaires d'Asie et du Maghreb sont de plus en plus nombreux à choisir la France


Les grandes écoles ont constaté une progression du nombre d'étudiants étrangers dans sa globalité avec une croissance soutenue pour 2 grandes régions du monde :

  • Etudiants asiatiques (de la zone Asie-Pacifique, non inclus le Moyen-Orient) : 9 292 étudiants (vs 4 995) soit des effectifs multipliés par 2 en 2 ans

    En France, la Chine est le deuxième pays d'origine des étudiants étrangers après le Maroc (Source Campus France Octobre 2011). En 2009-2010, les grandes écoles ont accueilli 9 292 jeunes asiatiques majoritairement chinois (5 532 vs 2 615 en 2007-2008) et indiens (1 212 vs 741 en 2007-2008). Ces derniers apprécient de plus en plus les formations en management et d'ingénieur « à la française » (culture générale et approche globale et intégrée des systèmes complexes). En effet, ils sont 28% à recevoir un diplôme français après leur séjour dans l'hexagone (vs 20% en formation non diplômante).

Une tendance conforme à l'ensemble de l'enseignement supérieur français

  • Etudiants en provenance du Maghreb : un effectif en nette augmentation
    L'histoire, les nombreux partenariats avec les établissements du Maghreb et l'existence de classes préparatoires locales expliquent les flux entrants toujours importants : les grandes écoles françaises ont accueilli en 2009-2010 environ 7 000 étudiants de cette région du monde, soit une progression de 2 200 étudiants en deux ans. Conscients des points forts des formations « à la française », les étudiants du Maghreb privilégient davantage les formations diplômantes (25 % vs 2 % pour les non diplômantes).

    Une troisième région constitue depuis plusieurs années un abondant vivier d'étudiants très attirés par la France : la zone Amérique latine et du Sud, qui a envoyé 3 455 étudiants en 2009-2010 vs 2 659 en 2007-08).

  • Tendances & segmentation Ecoles d'ingénieurs/ Ecoles de management


La bonne réputation des écoles d'ingénieurs françaises en Asie et au Maghreb. Plus de la moitié des étudiants maghrébins et asiatiques (Asie-Pacifique, non inclus le Moyen-Orient) présents en France dans les grandes écoles sont inscrits dans les écoles d'ingénieurs (5 146 pour le Maghreb et 5 318 pour l'Asie). Ils sont très majoritairement en formations diplômantes (4 980 pour le Maghreb et 4 967 pour l'Asie), soit en cursus ingénieur c'est-à-dire le programme principal de la grande école (respectivement 3 333 et 2 673) et en doctorat (809 pour le Maghreb et 1 010 pour l'Asie).

Les écoles d'ingénieurs, très actives dans la mise en place de doubles diplômes


A ce jour, 3 142 étudiants étrangers (toutes écoles confondues) sont inscrits dans des cursus « double diplôme*»

*les doctorats délivrés en co-tutelle, diplômes conjoints entre 2 établissements et doubles diplômes en tant que tels.

=>Les établissements européens restent les partenaires privilégiés des écoles de management françaises !

Une homogénéité des pays d'origine pour les écoles de management


Les grandes écoles de commerce et de management accueillent elles aussi un grand nombre d'étudiants originaires d'Asie, (environ 3 300), mais comparativement aux écoles d'ingénieurs beaucoup plus d'étudiants européens (environ 5 000).


Tendances pour les étudiants français à l'étranger

Tendances pour les étudiants français à l'étranger

Tendances pour les étudiants français de grandes écoles en séjour (études/stages) à l'étranger

  • Une stabilité des séjours académiques à l'étranger pour nos étudiants


En 2009-2010, près de 19 000 étudiants des grandes écoles ont effectué un séjour d'études à l'étranger (en 2007-08, ils étaient environ 18 000). A l'inverse des étudiants étrangers en séjour en France, les étudiants des écoles membres de la CGE privilégient les formations non diplômantes (5 428 pour les élèves-ingénieurs et 7 006 pour les étudiants en management).

  • Une légère progression du nombre de stagiaires à l'étranger


En 2009-2010, environ 24 000 étudiants des grandes écoles ont effectué un stage à l'étranger (1 000 de plus que l'année précédente). Les stages de moyenne et longue durées (compris entre 3 et 6 mois) sont préférés par près de la moitié des stagiaires.

  • L'Europe de l'Ouest, terre d'accueil privilégiée des étudiants


La proximité géographique, la réputation des formations et une culture proche de la nôtre continuent à faire de l'Europe de l'Ouest la destination de choix pour les étudiants des grandes écoles que ce soit pour étudier ou acquérir une expérience professionnelle (stages). Ils sont 18 956 en séjour académique et 23 716 en stage à l'étranger.

  • Pour les séjours académiques, 2 zones géographiques sont en progression : l'Amérique latine du Sud et l'Asie-Pacifique.


La zone Amérique latine et du Sud a accueilli davantage d'étudiants en 2009-2010. Le Brésil et le Chili, tous deux forts d'une économie dynamique, ont vu le nombre d'étudiants progresser d'une soixantaine d'étudiants pour le premier et une cinquantaine pour le second.

Pour la zone Asie-Pacifique, 3 136 étudiants de grandes écoles y effectuent un séjour académique.
L'Australie et la Corée du Sud deviennent des pays de plus en plus attractifs (respectivement 636 et 231 étudiants accueillis vs 427 pour le premier et 132 pour le second en 2007-2008). La Chine conserve sa première place (environ 1 000 étudiants présents sur place), cependant la progression
est faible par rapport aux 2 autres pays cités précédemment.



Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER