Un incident regrettable signalé à l'IEP d'Aix

L'IEP d'Aix réagit

Publié le 30 septembre 2014

Communication de l'IEP suite à cet incident :

"Un incident regrettable s'est produit ce matin, mardi 30 octobre, au sein de l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence. Un professeur a interpelé une étudiante qui porte un foulard dans le cadre de son cours sur les textes fondateurs de la Révolution française et sur le thème particulier de la «laïcité». Il l'avait auparavant «convoquée» pour lui faire part de sa réprobation devant ce qu'il considère comme l'affirmation ostentatoire de son appartenance à une religion.

Une moitié des condisciples de cette jeune femme a quitté l'amphithéâtre en signe de solidarité, estimant que l'enseignant avait tenu des propos agressifs et stigmatisants.

En l'absence du directeur de l'IEP, qui devait recevoir la jeune femme dans l'après-midi, la directrice des services s'est entretenue avec l'étudiante choquée. De retour à la mi-journée de Lille, où il assistait à une réunion des IEP, le professeur Duval, directeur de Sciences Po Aix a tenu à rappeler un certain nombre de règles dont il aura à s'entretenir avec le professeur et l'étudiante.

La loi n'a jamais interdit le port de la coiffure - qui est celle, aujourd'hui, de cette étudiante - dans l'enseignement supérieur. Son identification est parfaitement possible, puisque son visage est dégagé de toute entrave. L'IEP est par ailleurs profondément attaché, comme en témoigne son histoire, aux valeurs républicaines. L'expression des idées les plus opposées y est acceptée dans le cadre de débats démocratiques qui induisent les différences et respectent les identités de chacun. Enfin la direction tient à rappeler que la France traverse un moment sensible de son Histoire, en étant engagée dans une guerre contre le terrorisme islamiste et que des propos accusatoires, visant un groupe ou des individus, ne peuvent être tolérés dans son enceinte. La responsabilité de tous, au premier rang desquels les enseignants, est de prendre la mesure de cette période et de faire en sorte, plus que jamais, que le respect de chacun soit assuré quels que soient ses engagements politiques personnels, sa confession, ses orientations philosophiques.

Il rappelle qu'il y a un peu plus d'un an, Mme Marine Le Pen, présidente du FN, avait été invitée à débattre par une association étudiante de l'IEP et qu'il avait déjà eu à défendre, devant une opposition interne et externe à l'IEP, ce droit d'expression ou de contradiction. Seuls, dans l'esprit de ceux qui dirigent l'IEP, la propagande et le prosélytisme avérés sont à exclure. Ils sont interdits et combattus dans ses murs."


Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER