Une nouvelle chaire Ville de l'École des Ponts ParisTech

En association avec l'AFD (Agence Française de Développement), SUEZ ENVIRONNEMENT et GDF SUEZ

Publié le 06 février 2012
Une nouvelle chaire Ville  de l'École des Ponts ParisTech

L'École des Ponts ParisTech s'est associée à l'AFD (Agence Française de Développement), SUEZ ENVIRONNEMENT et GDF SUEZ pour lancer cette nouvelle chaire. D'une durée de 3 ans, elle estdédiée à la recherche et l'enseignement sur le fonctionnement des villes. L'inauguration se déroulera le 7 février à partir de 14h00 à l'École des Ponts ParisTech en présence des partenaires et des chercheurs impliqués dans ce projet. Ils viendront apporter leur point de vue et leur éclairage sur les enjeux et les perspectives de la recherche et de ses applications.


Le fonctionnement des villes : une question devenue centrale dans les pays industriels et les pays émergents

Le fonctionnement des villes commande la performance économique et le bien-être des habitants ; la démocratie politique et le vivre ensemble s'y jouent largement. La grande ville fonctionne encore plus qu'hier comme un gigantesque commutateur qui brasse les populations et organise les échanges de biens et de services. Tout cela aiguise un intérêt de connaissance.


Les axes de recherche

  • Le développement d'une lecture de sciences sociales des questions techniques. La ville matérielle peut se décrire comme un meta système technique composé de briques multiples, mais leur conception, leur agencement, leur financement ne se trouvent pas dictés par des lois naturelles.

  • L'étude des expériences neuves en cours dans les pays émergents et qui restent mal connues. Comment ces villes sont-elles gouvernées ? Comment parviennent-elles plus ou moins à fournir les services essentiels ? Comment se régulent leurs franges ?

  • La grande firme et son rôle croissant dans la «fabrique urbaine». Les politiques publiques comme la sociologie des organisations se sont d'abord intéressées à l'Etat et aux grands acteurs publics. Les économistes et leur vision de l'échange optimal par les marchés ont eu tendance à représenter la firme comme un acteur «point» sans épaisseur. Notre objectif est d'intégrer les études sur les firmes urbaines comme un genre parmi d'autres en sciences sociales.

  • Le développement des villes reste inséparable de celui des réseaux techniques, organisés à partir d'un modèle commun : le réseau unique, de forme réticulaire, en monopole et visant au service universel. Comment les technologies «vertes» et la recherche d'une ville durable contribuent-elles à transformer ces réseaux et les villes ? Les solutions décentralisées, ou en boucle, vont-elles se généraliser au-delà de quelques parcs industriels ? Quels pourraient en être les impacts?


Actualité


Actualité en direct des campus sur l'univers de la formation et des métiers afin de suivre les nouvelles orientations du sytème d'éducation en france et à l'étranger. Grâce à notre moteur, consultez les derniers articles et fouillez dans les archives de l'actualité de la formation sur capcampus !


FERMER