Rechercher une Offre d'emploi

Intentions de recrutement des jeunes diplômés

Des évolutions significatives révélées par une enquête de l'AFIJ

Publié le 30 juin 2011
Intentions de recrutement des jeunes diplômés

Sachant que le nombre des offres d'emploi collectées par l'AFIJ a augmenté de 19% au premier semestre 2011 (plus de 21 000 offres) par rapport à la même période de 2010, l'AFIJ a réalisé sur la seconde quinzaine de juin une enquête « Perspectives de recrutement de jeunes diplômés au second semestre 2011 » auprès des recruteurs qui lui confient des offres d'emploi. 218 entreprises[1] ont répondu au questionnaire de l'AFIJ.

Cette enquête porte sur les recrutements prévus au second semestre 2011, elle peut être comparée à une enquête totalement analogue réalisée en 2010 ainsi qu'aux résultats du 1er semestre 2010.

Les résultats de cette enquête sur les prévisions de recrutement qui constituent un indicateur, indiquent des évolutions significatives dans les intentions de recrutement des jeunes diplômés pour ce second semestre 2011.


>> Le recrutement de jeunes diplômés débutants est d'actualité

Seuls 14% des recruteurs souhaitent recruter uniquement des profils expérimentés (10% en 2010).

74% d'entre eux ouvrent des postes pour des débutants (primo-insertion professionnelle) ou des personnes ayant moins de deux ans d'expérience professionnelle (contre 60% en 2010).

45% des offres viseront des débutants ou des jeunes ayant moins de 2 ans d'expérience professionnelle. On retrouve presque la répartition des recrutements réalisés en 2010.

>> Les prévisions annoncées pour le second semestre 2011 apparaissent néanmoins en baisse quantitatives

Les besoins en recrutement pour le 2nd semestre 2011 se répartissent comme suit :

  • 24% des recruteurs ne prévoient aucun recrutement (ils n'étaient que 15% dans ce cas en 2010),
  • 33% déclarent prévoir moins de 5 recrutements,
  • 31% prévoient entre 5 et 50 recrutements,
  • 12% (contre 18% en 2010) des structures peuvent se prononcer sur des besoins supérieurs à 50 personnes.

>> Les recruteurs annoncent une croissance des contrats d'alternance par rapport aux prévisions de l'an passé

Au second semestre 2011, les recruteurs déclarent prévoir recruter :

  • en contrat de professionnalisation pour 26% d'entre eux (23% en 2010),
  • en contrat d'apprentissage pour 23% (19% en 2010).

>> Une baisse des intentions d'embauche en CDI ou CDD apparait à l'approche du second semestre 2011 par rapport aux prévisions de l'an passé

  • 49% des recruteurs envisagent des embauches en CDI (67% en 2010),
  • 45% en CDD (55% en 2010),
  • 18% en CTT (21% en 2010),

Au premier semestre, la proportion des recrutements en CDI s'est nettement accrue au détriment des contrats à durée déterminée.

Pour le 2nd semestre 2010, les offres émises par les recruteurs devraient se répartir de la manière suivante :

  • 39 % de CDD ou CTT,
  • 31% de CDI et,
  • 30% de contrats d'alternance (contre seulement 23% en 2010).

>> Les statuts proposés aux diplômés à l'occasion de ces recrutements sont divers

Les recruteurs annoncent des besoins en collaborateurs sous statut :

  • employé pour 73% d'entre eux,
  • agents de maitrise pour 25%,
  • cadre pour 32%.

>> Une forte annonce de recrutement à bac+2 persiste

  • 77% des recruteurs recherchent des diplômés à Bac+2 (BTS ou DUT),
  • 54% des diplômés à bac+3
  • 55% des diplômés à bac+5.

18% souhaitent recruter uniquement des Bac+2 ou 3 et 5% uniquement des Bac+5.

Au premier semestre, les offres demandant un bac+2 ont représenté 41% des offres collectées, et les offres citant un Master 2 ont été en nombre croissant.

>> Quatre fonctions arrivent en tête des demandes des recruteurs

Les principaux besoins sont annoncés dans les fonctions

  • « marketing, commercial et vente » (pour 40% des recruteurs),
  • « informatique » (29% des recruteurs),
  • « administration, gestion et organisation » (pour 28% de ceux-ci) et
  • pour 21% en « études, recherches et projets ».

Au premier semestre, les deux premiers secteurs ont représenté 52% des offres collectées.


>> Les recrutements ont lieu principalement en France

Des recrutements sont prévus en France dans toutes les régions avec une pointe en Ile de France.

Les recrutements à l'international annoncés ne concernent que 14% des recruteurs dont la moitié pour l'Europe.


[1] Profil des recruteurs ayant répondu à l'enquête : Les entreprises se répartissen ainsi : 38% de TPE, 24% de moyennes entreprises et 38% d'entreprises de plus de 200 salariés. 69% relèvent du secteur marchand (91% dans les services, 22% dans l'Industrie, 8% dans le BTP). 19% relèvent de l'économie sociale dont 79% d'associations. 3% de la fonction publique avec une répartition équitable entre la fonction publique territoriale, la fonction publique d'état et les armées.


FERMER