Rechercher une Offre d'emploi

Première édition de « Banlieue 2.0 », à Villetaneuse, en présence de Fadela AMARA

Une palette de projets pour dynamiser l’emploi des jeunes des quartiers grâce au numérique

Publié le 19 juin 2010
Première édition de « Banlieue 2.0 », à Villetaneuse, en présence de Fadela AMARA

Le 16 juin 2010, Mme Fadéla Amara, secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, a donné le coup d'envoi de la première édition de « Banlieue 2.0 », à Villetaneuse, sur le campus de l'Université Paris XIII.


Banlieue 2.0 a pour objectif de faire du numérique un levier de transformation des quartiers en territoires de pointe et d'innovation. Le numérique a déjà commencé à révolutionner l'intégralité de l'économie. Ce secteur d'avenir, créateur d'emplois, est aujourd'hui demandeur de nouveaux talents. Or, les jeunes de nos quartiers manifestent souvent un intérêt marqué pour le numérique et ses métiers, et notamment ceux du jeu et du développement. Toutefois, ils n'ont que très rarement accès aux informations, formations, stages, réseaux et contacts nécessaires pour exploiter leurs potentiels et leur créativité.


Cette première rencontre « Banlieue 2.0 », qui s'inscrit dans la dynamique Espoir Banlieues et dans les actions prioritaires du Conseil National des Entreprises pour la Banlieue (CNEB), a donc été l'occasion de présenter une palette de projets destinés à dynamiser l'emploi des jeunes dans les banlieues grâce au numérique.


Ces projets développés en partenariat avec des acteurs majeurs du numérique tels que le Pôle de compétitivité Cap Digital, le think-tank Renaissance Numérique et la Délégation aux usages de l'Internet, s'articulent autour de 4 grands axes : la découverte du numérique, la formation, la valorisation des compétences ainsi que l'entrepreneuriat.


Ainsi, ont été présentés :

  • Une banque de stages accessible sur téléphone portable et destinée aux jeunes des quartiers.
  • Cette application sera expérimentée dès la rentrée 2010 sur différents territoires par les missions locales volontaires.
  • Un « serious game » qui permettra de découvrir les métiers et les formations du numérique de façon ludique.
  • Le projet « Découvrir le numérique » qui entend rapprocher les écoliers des acteurs du numérique (centres de formation et entreprises) par des stages et des visites de classes.
  • Des « cybers civiques ». Il s'agit ici de former de jeunes « référents numériques », au sein d'entreprises et d'écoles, afin qu'ils puissent à leur tour former et accompagner leur entourage en tant que volontaires dans le cadre de missions du service civique.
  • Des « chantiers numériques » qui sont destinés à accueillir des jeunes en échec scolaire ou en situation d'exclusion. Soutenus par des réseaux d'entreprises et des centres de formation, ces structures peuvent prendre la forme de chantiers d'école ou d'insertion et préparer à divers métiers du numérique (son, vidéo, développement, etc).
  • La plateforme « Bizpark », de Microsoft, qui propose un équipement, une formation et un accompagnement des entrepreneurs en offrant à leurs startups des logiciels, un support technique et de la visibilité.

Par ailleurs, une charte « Banlieue 2.0 », initiée par Renaissance Numérique et destinée à labelliser des entreprises qui s'engagent à faciliter l'accès des jeunes aux filières menant au numérique, a été présentée au cours de ce séminaire. Elle y a recueilli les premières signatures de 13 entreprises (Microsoft France, Venteprivee.com, Cashstore, AssurOne, LesGentils.com, la Maison Des Services à la Personne, crmmetrix,WebMediaGroup, Cap Gemini, Randstad, Telemedia Communications, Expectra et le Medef 93).


FERMER