Rechercher une Offre d'emploi

proposant une bourse d'études de 10 000€ et 1 année de mentorat à 5 futures dirigeantes qui auront l'ambition de développer les services et technologies utilisés par tous demain

Jobset, spécialisée dans le recrutement de développeurs

Publié le 05 décembre 2019
proposant une bourse d'études de 10 000€ et 1 année de mentorat à 5 futures dirigeantes qui auront l'ambition de développer les services et technologies utilisés par tous demain

Lancée en 2017, la plate-forme de recrutement 3.0 développée par Jobset vient de franchir la barre des 5,000 développeurs inscrits. De la start-up au grand groupe, la société revendique aujourd'hui plus de 2,000 clients. En mettant l'innovation technologique au cœur du processus de recrutement, la solution de recrutement proposée par Jobset a su séduire tant les entreprises que les candidats. L'algorithme développé par la start-up permet de présélectionner uniquement la crème de la crème des développeurs avec seulement 7% des candidatures retenues.

L'intelligence artificielle au cœur de la plate-forme permet ainsi aux entreprises clientes de diviser le délai de recrutement moyen d'un développeur par cinq. Une promesse qui nécessairement séduit lorsque l'on sait que 79% des entreprises rencontrent des difficultés à recruter et que le temps moyen nécessaire pour recruter le bon développeur est souvent supérieur à 4 mois. Fort de ses premiers succès sur le marché français, Jobset vient récemment de lancer sa plate-forme en Suisse avec pour objectif de continuer à se développer sur le marché Européen qui compte aujourd'hui plus d'un million d'offres non pourvues.

Recruter un développeur en moins de 3 semaines

Fondée par Elodie Djuric il y'a tout juste 2 ans, Jobset vient de passer le seuil des 5,000 développeurs inscrits. La plate-forme de recrutement sélective a su séduire + de 2,000 clients parmi lesquels plus de 1,500 start-ups mais aussi des grands comptes (Ernst & Young, Deloitte, Publicis...), ainsi que de nombreuses sociétés du secteur de la banque/assurance (AXA, Société Générale, BNP Paribas...).

Une belle réussite qui n'est pas prête de s'arrêter quand on sait que 21% des clients en sont déjà à leur deuxième recrutement sur la plate-forme.

En divisant par cinq le délai moyen de recrutement d'un développeur, Jobset offre en effet un gain de temps considérable à ses clients. Alors que le délai moyen pour recruter un développeur est aujourd'hui supérieur à quatre mois, Jobset permet à ses clients de trouver le profil idéal en moins de trois semaines. Une récente étude du Start-up Institute est d'ailleurs venu confirmer que la plate- forme répondait à une réel besoin des entreprises : 79% affirment rencontrer des difficultés pour recruter et elles sont 41% à considérer le problème comme l'une de leurs causes principales d'échec.

Pour Elodie Djuric, fondatrice de Jobset : « Si aujourd'hui, recruter un développeur relève presque du miracle pour les entreprises, c'est tout simplement parce que les outils de matching existants ne fonctionnent pas pour ces types de profils. Dans ce contexte, le recours à l'intelligence artificielle et la mise en place d'un processus de sélection rigoureux sont les deux atouts qui ont permis à Jobset de s'imposer sur le marché hyper concurrentiel du recrutement IT.»

Un algorithme de matching entre recruteurs et développeurs

Jobset est en train de développer un programme de Natural Language Processing capable d'analyser les données implicites et explicites des CV issus des bases de données publiques et privées, qui permet :

- de proposer aux recruteurs trois fois plus de candidats pertinents

  • de découvrir des corrélations cachées entre les attentes techniques, personnelles et d'intégration en équipe
  • de suggérer de manière prédictive les offres d'emploi vers lesquelles les candidats ne seraient pas forcément allés.

L'algorithme de Jobset sera ainsi capable de prendre en considération non seulement les expériences professionnelles mais aussi les formations, les projets, les soft skills et les compétences cachées des candidats afin de matcher avec le plus de précision possible les attentes des développeurs et les besoins des entreprises.

Au-delà de la compétence technique, le développement d'algorithmes de Deep Learning permet à Jobset de valoriser la compétence comportementale des candidats. L'objectif est ici de pouvoir prévoir la performance d'un candidat au sein d'une équipe, d'évaluer son comportement en situation professionnelle et de déterminer sa capacité à s'intégrer à la culture d'entreprise de manière objective. L'intelligence artificielle de Jobset sera ainsi capable de prédire avec précision les profils compatibles en fonction du degré de technicité demandé et des valeurs propres à chaque client.

Un processus de sélection rigoureux en 5 étapes

Au-delà du recours à la technologie, le succès de Jobset repose sur un processus de sélection en cinq étapes qui permet de sélectionner uniquement le top 7% des meilleurs développeurs. Cela permet à la société de proposer exclusivement à ses clients des développeurs d'élite aptes à travailler en équipes et capables de résoudre des problèmes techniques de haut niveau.

Le processus de sélection, particulièrement rigoureux, se déroule en cinq étapes :

- Etape 1 : Communication et Personnalité

Seuls les profils passionnés, motivés à l'idée d'intégrer leur prochaine équipe et pleinement impliqués dans leur travail sont retenus.

- Etape 2 : Compétences et Expériences

Jobset examine avec soin les expériences des candidats afin de retenir les profils ayant démontré leur professionnalisme, leur minutie et leur intégrité lors de projets effectués en équipe.

- Etape 3 : Tests algorithmiques

Jobset fait passer des tests techniques aux candidats afin de déterminer objectivement leur niveau et leur expérience.

- Etape 4 : Live Screening

Lors d'un test live avec un développeur sénior de Jobset, le candidat doit démontrer son agilité à résoudre des problèmes dans un temps imparti ainsi que sa capacité à communiquer en équipe.

- Etape 5 : Excellence continue

Une fois sélectionnés, les Jobsetters doivent maintenir un dossier parfait. Qu'ils soient en poste ou en mission freelance, Jobset ne conserve dans sa base que les profils d'excellence.

Un système d'enchères inversées qui séduit les développeurs

Diplômée de la célèbre Ecole 42, la fondatrice de Jobset est bien placée pour connaitre les attentes des développeurs.

Sur Jobset, ce sont les employeurs qui postulent auprès des candidats et non l'inverse. Ce système d'enchères inversées séduit tout particulièrement les développeurs qui, une fois sélectionnés, vont recevoir entre 5 et 10 offres d'emplois par semaine dans les 48h suivant leur inscription sur la plate-forme. Il leur suffit simplement de répondre par Oui ou par Non à une offre pour continuer la discussion avec l'employeur.

L'algorithme de matching permet également aux candidats d'accéder à une suggestion prédictive des offres d'emplois pertinentes et vers lesquelles ils ne seraient pas forcément allés. Il s'agit là d'une innovation technique majeure qui permet à Jobset d'élargir sa cible aux 52% de développeurs qui sont en poste mais à l'écoute du marché.

Qu'il s'agisse de profils back, front, fullstack, mobile, data, tech lead ou CTO, Jobset est aujourd'hui en mesure de proposer des offres ciblées aux meilleurs développeurs qu'ils soient junior ou senior et ce quelques soient leurs domaines d'expertises techniques.

De belles perspectives de croissance en Europe

Avec plus d'1 million d'offres IT non pourvues en Europe, Elodie Djuric a de bonnes raisons de se montrer confiante quant aux perspectives de croissance de son entreprise :

« Si l'on considère un marché de 26 Milliards d'euros en Europe, 3,2 milliards en France et plus de 220 000 emploi IT supplémentaires prévus d'ici à 2022, l'offre spécifique de Jobset à toute sa place aujourd'hui et demain, en France et à l'international. »

Jobset a ainsi fait ses premiers pas sur le marché Européen en ouvrant sa plate-forme de recrutement à la Suisse romande. La start-up qui compte aujourd'hui 20 personnes à temps plein prévoit de recruter plus de 15 nouveaux employés en interne l'an prochain afin d'accélérer sa croissance en Europe.


FERMER