Rechercher une Offre d'emploi

Réseaux sociaux et recherche d'emploi : exploiter vous bien ces ressources et outils?

Emploi : moins d’un candidat sur dix utilise les réseaux sociaux pour trouver du travail

Publié le 25 juin 2013
Réseaux sociaux et recherche d'emploi : exploiter vous bien ces ressources et outils?

A l’heure où les réseaux sociaux professionnels (Viadeo et LinkedIn par exemple) s’imposent auprès des employeurs comme des outils de recrutement à part entière, Expectra se penche sur les usages des candidat(e)s à la recherche d’un emploi. Dans quelle mesure recourent-ils à ces nouveaux outils pour trouver du travail ? Expectra qui a lancé en 2012 la candidature en un clic via le profil Viadeo, nous aide à répondre à cette question. En effet, le leader français du recrutement spécialisé de cadres et agents de maîtrise a analysé pendant un an, de  mai 2012 à avril 2013, l’origine des candidatures aux offres d’emploi du site expectra.fr. Résultat : moins d’une personne sur dix (6,94 %) utilise les réseaux sociaux pour candidater. Cette proportion relativement faible semble signaler un usage passif : les candidats rejoindraient les réseaux sociaux professionnels avant tout dans l’espoir d’être contactés par un futur employeur.


 

L’analyse de Gilles Gobron, responsable du marketing digital chez Expectra


 
Début 2012, Expectra devenait la première entreprise de ressources humaines en France à donner la possibilité aux candidat(e)s de postuler aux offres d’emploi du site expectra.fr en utilisant son profil Viadeo. Il s’agissait de faciliter la candidature en transmettant en un seul clic toutes les informations requises (état civil, coordonnées, expérience, formation, centres d’intérêt, etc.).


Cette tendance confirme que le CV « classique » a encore un bel avenir devant lui. A long terme, et même si les habitudes des candidat(e)s sont tenaces, je pense  néanmoins que le CV devrait perdre du terrain face aux avantages du profil social : pas de problème de versions de logiciel pour le consulter, pas de risque de virus, plus facile à mettre à jour et à personnaliser, interactif, il contient également des informations plus exhaustives (compétences, recommandations, exemples de réalisations...).


Par ailleurs, il  est plus difficile de « tricher » avec un profil public qu’avec un CV. En outre, le profil permet d’autres usages que le simple recrutement : veille professionnelle, participation à des groupes, développement commercial, établissement de partenariats… Au bout du compte, les principaux freins à l’essor du profil social en tant qu’outil de recherche d’emploi semblent rester d’ordre culturel.


FERMER