Rechercher une Offre d'emploi

RSA Jeunes : un échec annoncé ?

Telle est la position du sénateur Jean Desessard sur l'impact du RSA jeunes

Publié le 02 septembre 2010
RSA Jeunes : un échec annoncé ?

En synthèse :

  • plus de 20 % d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté selon l'INSEE
  • 20 millions d'euros prévus par le gouvernement
  • une allocation limitée à 15 000 jeunes par an

Extraits du communiqué du sénateur Jean Desessard :

Le revenu de solidarité active (RSA) va être étendu sous conditions aux jeunes de moins de 25 ans à partir du mercredi 1er septembre.


Cette annonce en fanfare du Gouvernement est pourtant la chronique d'un échec annoncé, et est loin de constituer une réelle avancée dans la politique en
faveur des jeunes.


Depuis un peu plus d'un an, un jeune actif sur cinq est au chômage. Selon l'INSEE, les 18-24 ans en France sont particulièrement touchés : plus de 20 %
d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté.


Or l'extension du RSA sous conditions strictes ne s'appliquera qu'à une minorité de ces jeunes touchés par des difficultés financières. En effet, le demandeur du RSA de moins de 25 ans devra avoir travaillé l'équivalent de deux ans au cours des trois dernières années. Dans l'état actuel du marché de l'emploi, cette condition est quasi- impossible à remplir et ne fait que renforcer la discrimination à l'égard des jeunes.


Selon le Gouvernement, 160 000 personnes seraient concernées par ce dispositif, pourtant les 20 millions d'euros prévus ne permettraient de verser une allocation qu'à environ 15 000 personnes...


Déjà, lors de l'annonce de cette mesure par le Président de la République en septembre 2009, Jean Desessard condamnait les conditions de cette extension
trop limitative. Pour Jean Desessard « les jeunes de 18 à 25 ans doivent avoir les mêmes droits que leurs aînés, le RSA doit être étendu à tous et sans
conditions ».


FERMER