Le Point.fr se relift chez E-artsup

E-artsup, lance une réflexion graphique majeure sur le thème de la Presse en ligne et, notamment, sur la refonte du site du quotidien Le Point

Publié le 08 janvier 2009

E-artsup, l'école de la création numérique, lance, dans le cadre des enseignements de la 4e année de sa filière communication, une réflexion graphique majeure sur le thème de la Presse en ligne et, notamment, sur la refonte du site du quotidien Le Point. Le magazine hebdomadaire de référence adhère sans réserve à cette initiative originale.

E-artsup, l'école de la création numérique, a lancé un défi de taille à ses étudiants de quatrième année de communication : celui de réfléchir au relookage du site du Point.fr, créé il y a quelques années. Comment lui offrir une nouvelle jeunesse ? Comment le positionner et lui donner une nouvelle dynamique sur la toile ? Quels rapports entretenir avec le lectorat du magazine online ? Quelle image le site doit-il générer en termes de vecteur de l'information ? Telles sont les problématiques sur lesquelles ils devront « plancher » sous l'œil attentif de leurs professeurs et de professionnels du Point qui, pour l'occasion, ont accordé leur confiance à une « jeunesse e-artienne » désireuse de faire ses preuves.

En effet, c'est avec la pleine participation de ce quotidien que ce défi, qui se déroulera dans les conditions réelles d'un exercice d'agence, a été proposé à l'école. Peter Gabor, directeur de E-artsup, a obtenu de la part de la rédaction et de la direction artistique du journal en ligne, non seulement un briefing de ses étudiants sur leurs attentes et le contexte du développement du site, confronté comme tous les autres portails à une obligation d'évolution et d'adaptation rapides mais encore, l'opportunité de leur présenter, dans leurs locaux même, les résultats des recherches.

Les étudiants auront ainsi l'occasion, lors de cet exercice graphique long et fastidieux, de décrypter les besoins du Point.fr, de créer un outil de communication web puis de présenter leurs solutions graphiques en personne devant un jury mixte constitué des enseignants d'E-artsup et des principaux acteurs du journal en ligne (directeurs artistiques, responsables marketing, direction technique et éditoriale).

« Ce challenge important fera appel tant à leur savoir-faire et aux compétences techniques apprises lors de leur cursus qu'à leur imagination, c'est-à-dire à leur audace, leur sens de l'inventivité et de l'innovation, leur intelligence créative et artistique. C'est, pour eux, l'occasion de combiner et d'apprendre à exploiter ces qualités, qualités qui leur seront, en outre, indispensables lorsqu'ils entreront dans la vie active », explique Peter Gabor.

Ce projet à caractère professionnel sera un challenge d'autant plus important à l'heure où la presse papier connaît des difficultés notables et où, par conséquent, elle doit, pour compenser et pour attirer de nouveaux lecteurs tout en gardant les anciens, trouver ses marques sur la toile, se distinguer et affirmer son identité et ses propres caractéristiques.

« Il était fondamental de décrypter les symptômes de ce qui nous semblait une erreur de positionnement. Relifter le Point.fr consistait donc d'une certaine manière à revenir aux fondamentaux d'une marque d'information sérieuse, crédible et sophistiquée qui s'adresse à une catégorie de lecteurs au fait des superficialités des news et qui désirent en savoir d'avantage. Qui désirent s'informer pour prendre des décisions fondées non sur le bruit ambiant, mais sur une véritable intelligence ambiante. C'est donc un travail autant de réflexion sur la nature d'un portail que sur ce qu'il incarne et ce que les lecteurs en attendent », conclut Peter Gabor.

Les artiens seront-ils alors à la hauteur ? Répondront-ils aux attentes du Point.fr ? Quels seront les projets appréciés et retenus par la rédaction? La suite de l'histoire de ce relifting inédit, fin janvier 2009...


FERMER