Rechercher un Job étudiant

Interview de Basile, babysitter Babychou Services

Baysitter , ce n'est pas qu'une histoire de fille

Publié le 22 mars 2010
Interview de Basile, babysitter Babychou Services
Interview de Basile, babysitter Babychou Services

Capcampus

Pouvez vous présenter? Quel type d'étude avez vous entrepris?

Basile

Bonjour, je m'appelle Basile, j'ai 19 ans. J'ai eu mon Bac L en juin dernier et j'ai commencé des études de philosophie. Rapidement, je me suis rendu compte que cette voie ne me convenait pas et j'ai décidé d'arrêter la fac pour cette année, avant de reprendre, l'année prochaine, des études de psychologie. En attendant, pour occuper le temps, j'ai cherché des jobs étudiants qui pouvaient m'apporter quelque chose.

Capcampus

Comment avez vous trouvé ce job étudiant?

Basile

J'ai d'abord fait quelques recherches sur Internet puis j'ai découvert Babychou Services au Salon de l'étudiant Porte de Champerret. Ce job m'a semblé une bonne opportunité. J'ai passé un entretien et j'ai été retenu. L'après-midi même, je rencontrais une famille !

Capcampus

Et l'entreprise BABYCHOU en quelques mots?

Basile

C'est une entreprise sérieuse, qui met en relation des parents recherchant une personne de confiance pour garder leurs enfants, et des personnes qualifiées pour garder des enfants.

Capcampus

Pouvez vous nous décrire brièvement le déroulement d’une journée type de travail ?

Basile

Je vais chercher les deux garçons (de 9 et 12 ans) dont je m'occupe à l'école. Puis, je les fais goûter et je les aide pour leurs devoirs. Ensuite, les garçons prennent leur douche pendant que je prépare le dîner. Enfin, nous jouons à des jeux de société jusqu'au retour de leur mère à 19h30.

Capcampus

Avez vous été formé pour ce travail ?

Basile

Je n'ai pas eu de formation à proprement parler. J'ai plutôt appris sur le tas, en gardant des enfants d'amis de ma mère. Puis, mon entretien chez Babychou Services a achevé cette formation autodidacte. En effet, lors de cet entretien, on m'a posé de multiples questions. L'objectif était de vérifier que dans diverses situations (ex : un enfant qui a de la fièvre, etc.), ma réaction était bien adéquate. Si ma réponse était approximative, on me ramenait automatiquement vers le chemin le plus juste.

Capcampus

Etes-vous réellement libre de vous organiser comme vous l'entendez ?

Basile

Oui, pendant 3 heures, c'est moi qui gère seul les deux garçons. Mais je respecte bien évidemment les règles de vie de la famille (pas de télévision en semaine par exemple) et le rythme des enfants.

Capcampus

Et question revenu ?

Basile

Comme je travaille peu (entre 3 et 6 heures par semaine), forcément, je gagne relativement peu, entre 150 et 200 € par mois. Cela dit, je trouve que c'est très correct par rapport au travail fourni !

Capcampus

Quelles sont, selon vous, les qualités humaines requises, pour ce type de job étudiant ?

Basile

Beaucoup à mon avis ! Pour ma part, je pense avoir une forme de chaleur humaine pour accueillir ces enfants qui sont entrés dans ma vie. J'essaye aussi d'être compréhensif parce qu'inversement, j'entre dans leur vie pendant un temps donné. Je veux leur faire comprendre que ma présence n'est pas une punition mais une aide pour avancer dans leur vie, même de façon minime. Je pense être facilement à l'écoute et savoir donner de bons conseils aux enfants, qui leur seront profitables.

Capcampus

Quand on parler de Baby Sitting on pense à une jeune fille. N'est ce pas difficile de se présenter à ce type de job pour un jeune homme?

Basile

Franchement, non. Aujourd'hui, il n'est plus rare de rencontrer des familles où c'est la mère qui travaille et l'homme qui reste à la maison. Dans ces conditions, pourquoi les filles seraient-elles mieux placées que les garçons pour garder les enfants ? Si on a les qualités requises, pourquoi se gêner ? Personnellement, je trouve que le cliché de la babysitter « obligatoirement fille » est dépassé.

Capcampus

Comment réagissent les familles?

Basile

Je n'ai pas ressenti de réaction particulière du fait que je suis un garçon. La famille que j'ai rencontré recherchait une personne assez qualifiée pour gérer ses enfants quelques heures par semaines, et le sexe de cette personne l'importait peu.

Capcampus

Votre pire souvenir dans cette expérience?

Basile

Je n'ai pas vraiment de « pire souvenir » mais je dirais que le plus difficile à gérer dans ce travail est la sortie de l'école : les garçons sont exités, ils ont envie de se défouler après une journée complète de concentration. On ne peut pas vraiment leur en vouloir pour ça !

Capcampus

Et le meilleur?

Basile

Sans conteste, c'est le petit temps de jeu que l'on se réserve le soir avant l'arrivée de leur mère. Qui ne rêverait pas d'être payé pour jouer au Monopoly ? Plus sérieusement, j'apprécie de les voir s'amuser et se détendre avec moi. Je sais que leur mère est contente de mon travail et les enfants aussi.

Capcampus

Un dernier mot à nos lecteurs?

Basile

Pour les garçons qui liront cet article et qui auraient envie d'essayer ce job, surtout n'ayez pas peur des clichés ! Ce n'est pas spécialement un travail féminin, c'est une très bonne expérience pour tous les étudiants qui en ont les capacités. C'est un job sympa et très enrichissant.


FERMER