BEM intègre le service civil au sein de son programme Grande Ecole ESC

Anticipation par rapport au nouveau service civique

Publié le 12 novembre 2009
BEM intègre le service civil  au sein de son programme Grande Ecole ESC

Alors qu'une proposition de loi sur le nouveau service civique est en discussion fin novembre à l'Assemblée Nationale, BEM prend les devants. En partenariat avec
l'association Unis-Cité, BEM intègre le service civil volontaire au sein de son programme ESC Grande Ecole. A partir de janvier 2010, les étudiants pourront s'engager dans un projet « utile aux autres autant qu'à soi » qui comptera dans la scolarité. Précurseur en France, BEM inscrit l'engagement civil au même niveau que les enseignements fondamentaux du management.

Inciter les étudiants de grande école au volontariat

Unis-Cité est une association nationale présente actuellement dans dix régions et dont 90% des projets sont menés au profit d'associations : Secours Populaires, maisons de retraite, Resto du coeur, Association des Paralysés de France, etc.


« Les volontaires sont souvent issus des missions locales. C'est en cela que l'engagement de BEM est déterminant, insiste Olivier Lenoir, Directeur de l'antenne Aquitaine. En signant cette convention, l'objectif est de sensibiliser des étudiants de Grandes Ecoles qui, à priori, ne se sentent pas concernés. BEM a eu l'audace d'intégrer le volontariat à leur parcours de formation afin de les inciter à tenter l'expérience. »


Une mission à temps plein, rémunérée… et inscrite au diplôme


Les étudiants pourront choisir de s'engager dans une action pilotée par Unis-Cité autour de l´exclusion, de la lutte contre les discriminations, de la solidarité intergénérationnelle, de l´environnement et du sport. Leur mission comptera dans l'obtention du diplôme au même niveau que tous les autres modules du programme.

Dans un premier temps, entre trois et cinq étudiants de 2ème année ESC devraient être recrutés à plein temps pour une durée de 6 à 9 mois durant laquelle ils percevront une bourse mensuelle de 600 € et seront encadrés par un tuteur d'Unis-Cité.

Pour Philip McLaughlin, Directeur de BEM, « les étudiants sont demandeurs de ce genre d'expérience qui ont du sens. Ils consacrent une étape de leur vie à la solidarité
ou à l´environnement, tout en s'ouvrant aux autres. C'est aussi à travers ce type d'expérience qu'on forme des managers responsables. »

Et Olivier Lenoir de conclure : « Si BEM est précurseur en signant cette convention, on espère bien inciter d'autres Grandes Ecoles à nous rejoindre. »

Cette initiative entre BEM et Unis-cités sera adaptée aux futures dispositions légales qui encadreront le "nouveau service civique" prochainement voté par le Parlement.


FERMER