Création d'un consortium international inédit pour le développement des relations Europe-Australie

L'EM Strasbourg Business School (Université de Strasbourg) et l'Université d'Adelaïde en Australie remportent le financement de 700 000 euros

Publié le 29 octobre 2013
Création d'un consortium international inédit pour le développement des relations Europe-Australie

L'EM Strasbourg Business School (Université de Strasbourg) et l'Université d'Adelaïde en Australie remportent le financement de 700 000 euros de la Commission européenne et du gouvernement australien pour développer la mobilité étudiante et académique. Outre la Française et l’Australienne, le consortium créé regroupe trois autres universités : l’Università Ca'Foscari de Venise, la Corvinus University de Budapest et l’University of Western Australia, à Perth.

L’EM Strasbourg Business School pilote un consortium composé de trois universités européennes et deux australiennes. Leur projet a été classé premier par la Commission européenne et le gouvernement australien parmi 18 candidatures mondiales et sera financé par 1 million de dollars australiens, soit 700 000 euros.

Ce regroupementvise à créer de nouvelles collaborations entre des universités européennes (françaises, hongroises, italiennes) d’une part et australiennes d’autre part. Il s’inscrit dans l’appel à propositions EU ICI-ECP de la Commission européenne1 lancé en 2012 et a été présenté en mai 2013 à l'Agence exécutive "Éducation, audiovisuel et culture" (EACEA).

1 L’ICI Education Cooperation Programme de l’EACEA (ICI-ECP) est un programme de coopération entre l’Union Européenne, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée dans le domaine de l'enseignement supérieur, de l'éducation et de la formation professionnelle.

En décembre 2013, une réunion de lancement aura lieu à Strasbourg avec tous les partenaires du consortium. Les principales compagnies internationales et le vice-président de la Commission européenne, Antonio Tajani seront également présents.

Le caractère novateur de ce programme international vient de ses quatre objectifs principaux :

- accroître la mobilité étudiante via un large panel de doubles diplômes (une année scolaire dans chaque établissement) ;

- proposer aux étudiants des sessions intensives leur permettant de découvrir les autres universités partenaires et de travailler avec des entreprises des deux continents ;

- promouvoir la recherche collaborative entre l'Australie et l'Union européenne (un groupe de travail de recherche a déjà été initié sur l’entrepreneuriat) ;

- assurer une coopération étroite entre les institutions, avec des stages obligatoires et un soutien solide de l'industrie.

 

Ce consortium rassemble des membres récents et anciens de l’Union européenne et deux États australiens qui représentent 22% du PIB du pays. Toutes les universités partenaires appartiennent à des pays disposant d’une position stratégique dans le contexte de mondialisation économique :

- EM Strasbourg Business School (délivrant le Master of International and European Business)

- Corvinus University de Budapest, Hongrie (Master in International Economy and Business)

- Ca’Foscari University de Venise, Italie (Master of Business Administration and International Management)

- University of Adelaide, Australie (Master of International Business)

- University of Western Australia, à Perth (Master of Commerce)

 

Grâce à ce consortium, les cinq universités concernées seront liées par douze doubles diplômes.

Les étudiants sélectionnés dans le cadre du consortium seront tous titulaires, à l’issue de leur parcours, d’un master de leur université d’origine et de l’université partenaire. Le programme démarre en janvier 2014 et sera ouvert à terme à 80 étudiants répartis sur les cinq universités.

Des stages et des sessions intensives

Les étudiants de master pourront désormais se former aux grands enjeux du management international dans le cadre d'un parcours multidisciplinaire intégré et mobile entre les universités partenaires. Ils acquerront, grâce à des spécialisations, des connaissances en management international ancrées dans des contextes culturels et économiques diversifiés. Ils se formeront de manière théorique et pratique au management interculturel et réaliseront un stage professionnalisant d'au moins trois mois en Europe ou en Australie.

Ce projet est fondé sur les programmes des masters existants de chaque université et sur de nouveaux cours réunissant tous les étudiants du programme lors de sessions conjointes intensives, en collaboration avec, par exemple, le Parlement européen de Strasbourg, la ville et les entreprises de Venise en Italie, le campus d’Adélaïde à Singapour…

« Cette immersion totale sur un campus australien ou européen pendant une année académique entière offre un apprentissage complet du management international dans un autre contexte académique et culturel. Il favorise également le développement de compétences interculturelles valorisées par les entreprises », explique Sabine Menu, enseignant-chercheur à l’EM Strasbourg et coordinatrice du consortium.

Le principe pour les étudiants

L’étudiant réalisera sa première année dans son université d’origine et la seconde année à l’étranger, en Australie pour les européens et inversement. Les étudiants européens et australiens bénéficieront respectivement d’une spécialisation en Management et Commerce dans les contextes australiens, asiatiques et européens.

L’accent sera mis sur plusieurs secteurs économiques avec une spécialisation liée aux points forts de chaque région où se situent les universités partenaires (vin, agroalimentaire, tourisme, commerce, économie, ressources minières). Le programme prévoit également d’insister sur l’entrepreneuriat, la diversité, l’éthique dans un contexte international et d’intégrer les enjeux du développement durable.

Afin d’éviter un surcoût pour l’étudiant, les frais d’inscription sont à payer à son université d’origine uniquement.

Ce qu’en dit le rapport d’évaluation du projet de la Commission européenne (extraits)

« Ce projet est mené par des business schools accréditées au niveau international qui se complètent avec leurs forces et spécialités de recherches respectives. »

« La pertinence du projet par rapport aux objectifs fixés par le programme a été saluée notamment par le soutien d’une impressionnante variété de parties prenantes non universitaires judicieuses telles que le Parlement européen ou encore le DANZ (Délégation de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande). »

La Commission européenne a également souligné « l’engagement de haut niveau fondé sur le protocole d'accord signé par les recteurs et les vice-chanceliers de chaque université ».

« Les crédits obtenus dans une université sont automatiquement reconnus et validés par les autres universités. »

Ce qu’en disent les partenaires

Kevin Mac Gabhann, directeur des relations internationales de l’EM Strasbourg Business School : « Compte tenu de l’importance croissante de l’Australasie, ce projet est une formidable opportunité de jeter des ponts entre les institutions éducatives de cette zone et celles de l’Union européenne. Dans un cadre mondialisé, il permettrait aussi de développer des relations stratégiques durables. »

Zsolt Rostoványi, recteur de l'Université Corvinus de Budapest, Hongrie : « Ce nouveau programme offre une excellente occasion, pour les étudiants comme pour les enseignants, de partager des connaissances et d'établir des liens forts entre les deux continents, européen et australien. En plus d’acquérir des compétences professionnelles, les étudiants du programme auront la chance de vivre leur première expérience du monde des affaires à l’international. »

Professeur Christopher Findlay, Doyen de la Faculté des Métiers, Université d'Adélaïde en Australie : « Notre objectif est de former des cadres à vocation internationale. Ce partenariat est l’incarnation de cette ambition et il sera un programme phare pour nous. »

Professeur Paul Johnson, vice-chancelier, University of Western Australia : « The University of Western Australia, dans le top 100 des universités au monde, s'est engagée à donner à ses étudiants une perspective internationale et les compétences culturelles nécessaires pour réussir dans un environnement de plus en plus mondialisé. Ce nouveau programme permettra aux étudiants de l'UWA Business School d'approfondir leurs connaissances et d'acquérir de nouvelles expériences tout en étudiant dans une université européenne de premier plan. »

Professeur Giorgio Bertinetti, président du Département de la gestion, Université Ca 'Foscari de Venise : « Les étudiants du programme auront l'occasion unique de découvrir différents environnements de travail, de s’intégrer à toutes sortes de contextes culturels et de bénéficier de relations stratégiques solides entre nos universités. Une opportunité formidable d’acquérir les compétences dont ils auront besoin demain, dans leur avenir professionnel! »


FERMER