Partenariat entre la Fondation HEI-Ingénieur pour le monde et la Fondation Spie batignolles

Ensemble pour bâtir plus de solidarité dans l’éducation

Publié le 28 septembre 2011
Partenariat entre la Fondation HEI-Ingénieur pour le monde et la Fondation Spie batignolles

Portant l'une et l'autre le même objectif de mécénat de solidarité en faveur de l'éducation des jeunes, les deux fondationsont signé le 27 septembre 2011 au siège de Spie batignolles à Neuilly-sur-Seine une convention partenariale. Elles veulent permettre à des bacheliers d'origine modeste, issus de l'un des 72 lycées du Nord-Pas-de-Calais partenaires des « Cordées de la réussite de l'école d'ingénieur HEI », d'intégrer le cursus ingénieur généraliste de l'école.

Les 3 premiers élèves ingénieurs concernés par cette action ont intégré HEI, en classes préparatoires intégrées. La quasi intégralité de la formation de Maxime, Hanane et Hippolyte sera financée durant 5 ans (pour un montant de 80000 €) par la Fondation Spie batignolles dans le cadre de la convention partenariale signée ce jour.

Cette opération fait suite à l'accord cadre signé entre HEI et Spie batignolles Nord le 21 octobre 2010 à Lille.

«La Fondation Spie batignolles souhaite favoriser l'engagement solidaire des collaborateurs de l'entreprise. C'est l'originalité et la pertinence des accords signés avec HEI dans le cadre des cordées de la réussite à travers l'implication des salariés volontaires de Spie batignolles Nord, qui s'engagent à titre bénévole dans cette démarche » souligne Maurice NEYME, Secrétaire général de la fondation Spie batignolles.

« Cette convention signée entre la Fondation HEI et la Fondation Spie batignolles est pionnière à plus d'un titre : c'est la première fois qu'une entreprise se positionne aux côtés de la Fondation HEI-Ingénieurs pour le monde, avec un engagement formalisé par le biais de sa fondation d'entreprise. C'est également la première fois qu'une entreprise s'engage au travers de l'implication de ses salariés pour le parrainage des élèves : cela donne un indéniable ?plus? à cette démarche » se réjouit Pascal Delater, président de la Fondation HEI-Ingénieurs pour le monde et signataire de la convention aux côtés de Maurice Neyme.

Un tutorat sur-mesure

Cette convention concrétise une démarche initiée en octobre 2010. Les bacheliers sélectionnés sont accompagnés tout au long de leur scolarité par un enseignant, un étudiant et - fait inédit dans la mise en œuvre des cordées - par un salarié :

- 1 référent enseignant et 1 étudiant de HEI accompagnent chaque élève. Ils sont chargés de l'encourager tout au long de de sa formation et le parrainer intellectuellement et culturellement en veillant avec sa famille à assurer :

  • une bonne organisation de son travail (horaires, répartition des temps de loisirs et de travail, régularité et constance dans le travail scolaire...),
  • une aide dans l'apprentissage des méthodes de travail (prise de notes, lecture réfléchie et rapide, retour sur les cours....),
  • un soutien scolaire effectif (exercices, révisions, entraînements...),
  • une ouverture culturelle une ouverture internationale (langue vivante, interculturalité),
  • une pratique sportive régulière

- 1 référent Entreprise de Spie batignolles nord. Le salarié aura pour mission de :

  • l'aider dans sa réflexion sur son projet personnel et professionnel,
  • lui permettre de mieux appréhender l'environnement de l'entreprise et le métier d'ingénieur,
  • l'accompagner dans ses démarches personnelles et professionnelles

Par ailleurs, un comité de pilotage, constitué de deux représentants désignés respectivement par la Fondation Spie batignolles et la Fondation HEI, des étudiants subventionnés et des professeurs référents se réunira au moins deux fois par an afin d'assurer un suivi de leur scolarité et des éventuelles difficultés rencontrées.

Ce comité de pilotage pourra être amené à se réunir à la demande des étudiants, des professeurs, comme de l'école ou de l'entreprise.


FERMER