SUPAERO fête ses 100 ans

SUPAERO, la 1ère école mondiale d'ingénieurs pour l'aéronautique et l'espace, fête ses 100 ans. En un siècle, SUPAERO a formé 9500 ingénieurs.

Publié le 22 octobre 2009
SUPAERO fête ses 100 ans

De l’Ecole supérieure d'aéronautique et de constructions mécaniques à l’ISAE

En 1909, à Paris, le Colonel Roche, officier du génie, fonde l'École supérieure d'aéronautique et de constructions mécaniques, qui devient École nationale en 1930 et prend alors le nom d'École nationale supérieure de l'aéronautique.

L’école s’installe en 1968 sur le complexe aérospatial de Toulouse-Lespinet et prend en 1972 le nom d'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace, plus simplement appelée SUPAERO. Le 1er octobre 2007, l’Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE) est créé, regroupant les écoles SUPAERO et l'ENSICA.

Colloque du centenaire et cérémonie

Plusieurs manifestations ont rythmé la célébration du centenaire de SUPAERO.

Organisée par l’amicale des Anciens et l’ISAE, avec le soutien de la SAE, cette manifestation de prestige, s’est tenue au centre de Congrès Pierre Baudis à Toulouse, et a eu pour thème « l’Aéronautique et l’espace, une chance pour l’avenir de la planète ». Des personnalités de premier plan se sont succédées aux tables rondes, dont : Jean-Marc Thomas (Président de Aerospace Valley), Patrick Goudou (directeur exécutif de l’EASA), Alain Vuillet ( directeur avant projet Eurocopter), le général Jean Paul Palomeros (chef d’état-major de l’armée de l’air), Pierre Cohen (maire de Toulouse)

Le 17 octobre a eu lieu la remise des prix aux diplômés ISAE par des partenaires de renom comme la mairie de Toulouse, l’ONERA, la DGA, AAAF, l’URISMIP.

Le 17 novembre : conférence de Jean-François Clervoy (diplômé SUPAERO en 1983) sur le campus SUPAERO


FERMER