Web 2.0 atteint les rues avec CriticalCity

Un diplômé Bocconi explore le potentiel du « marketing expérientiel »

Publié le 21 octobre 2009
Web 2.0 atteint les rues avec CriticalCity
Augusto Pirovano, un diplômé de l’Université Bocconi (Milan), a fondé CriticalCity, un jeu online qui encourage les citoyens à améliorer leur milieu urbain. Le « marketing expérientiel » représente l’atout majeur de cette start-up qui connecte les gens à travers des expériences collectives d’une manière innovante et intelligente.

Intervenant bien avant les autorités pour remplacer des vieux bancs ou installer des œuvres d’art en plein air, le site web encourage les usagers à réfléchir aux idées proposées pour améliorer l’urbanisme de la ville avant qu’une action concrète soit mise en place. Les missions lancées sur le site sont documentées avec des vidéos et photos.

S’étant spécialisé à Bocconi en économie et management de l’art, de la culture et de la communication (Cleacc), Pirovano a compris le potentiel de son jeu quand un tram est entré accidentellement en collision contre le mur de son bureau à Milan en octobre 2008. Juste après l’accident, il a proposé aux participants de CriticalCity de fabriquer un panneau qui aurait du prévenir du risque : « Attention, possible collision de tram contre l’immeuble », et qui aurait été installé sur le lieu de l’accident. A la suite de cette requête, un panneau a bien été créé par un joueur milanais et il est resté dans la rue durant des mois, jusqu’à ce qu’il soit remplacé par un panneau officiel : « céder le passage » que les citoyens demandaient depuis longtemps.

« Entre les visites sur le site et les balades en ville» déclare Pirovano, « les joueurs se rencontrent dans la rue et créent des prototypes de changement urbain qui pourraient servir de stimulus, sur le même principe que l’acupuncture en médecine chinoise ».

En deuxième année d’université, Pirovano a crée sa propre activité freelance pour le développement d’applications de management, sites dynamiques, et instruments pour la diffusion de la publicité sur le web. Durant l’été 2006, pendant un trajet en bateau pour aller en Sardaigne, Augusto a commencé à imaginer un jeu qui aurait pu être « assez grand pour influencer la vie réelle en utilisant la ville comme terrain de jeu. »

Supporté par une société de capital risque, CriticalCity a participé au Tech Garage 2009 à Rome où elle était en compétition avec de nombreuses startups et y a remporté trois prix. « Tout cet intérêt pour le jeu est né de la manière dont il est construit et de la façon d’y jouer. Il s’approche du Saint Graal de notre temps : le marketing expérientiel », nous dit Pirovano. « Cette reconnaissance, c’est un grand pas en avant pour nous, car on a commencé comme une compagnie sans bénéfices et le site web ne profitait d’aucune forme de publicité ».

Augusto a déclaré que CriticalCity restera une compagnie à but non-lucratif et dans six mois, une nouvelle version anglaise améliorée du jeu sera lancée, afin que les gens du monde entier puissent y participer.

Grâce aux connaissances artistiques et culturelles assurées par le Cleacc de Bocconi, une nouvelle génération de managers créatifs et de communicants futés est prête à rentrer sur le marché international.


FERMER