Faut-il refaire un état des lieux à l'arrivée d'un nouveau coloc ?


La signature du bail, l’état des lieux d’entrée ... quelques conseils
Faut-il refaire un état des lieux à l'arrivée d'un nouveau coloc ?

Emménager avec de nouveaux colocataires n'est jamais chose facile : cela nécessite un temps d'adaptation plus ou moins long et l'instauration d'une relation de confiance. Dans le cas d'une colocation, allées et venues sont malheureusement souvent fréquentes et peuvent rapidement bouleverser l'ordre établi jusqu'à présent. Alors, outre les relations sociales, comment vous préparer à l'arrivée d'un nouveau colocataire ? Faut-il à tout prix refaire un état des lieux d'entrée ? Colocataire comme propriétaire, les réponses à vos questions se trouvent dans cet article.

Nouveau colocataire : les démarches d'entrée dans le logement

La signature du bail

Si les locataires sont entrés ensemble dans le logement, chacun est tenu de signer un bail commun d'entrée dans les lieux. Il est donc logique que le nouveau colocataire doive lui aussi s'essayer à cet exercice. Un avenant au bail en bonne et due forme est en effet essentiel pour protéger à la fois les intérêts du propriétaire et du locataire. Cet avenant doit être signé par l'ensemble des parties, qu'il s'agisse du bailleur en lui-même ou de l'ensemble des colocataires du logement.

Le bail de colocation peut également être individuel, si les colocataires ne se connaissaient pas à l'entrée dans les lieux. Dans ce cas, un nouveau bail est créé pour le nouvel arrivant.

Vous l'aurez compris : dans tous les cas cette étape est en tous points obligatoire.

L'état des lieux d'entrée

Tout comme pour un logement traditionnel, le colocataire entrant doit lui aussi effectuer un état des lieux d'entrée dans le logement. Cet état des lieux - à compléter dans les 10 jours - sert tout simplement à sécuriser la démarche du colocataire entrant, puisqu'il ne pourra donc pas être tenu pour responsable des dégâts matériels subis avant son arrivée dans le logement. Cette étape est donc importante.

Mais attention : elle n'est pas pour autant toujours obligatoire !

L'état des lieux est une démarche légalement obligatoire à partir du moment ou un nouveau bail de colocation est signé. Dans ce cas, le propriétaire lui-même doit se déplacer pour l'effectuer, ou bien mandater un agent immobilier ou un huissier.

Cependant, dans le cas où la création d'un simple avenant au contrat est nécessaire, l'état des lieux d'entrée n'est pas obligatoire. On conseillera toutefois au colocataire entrant d'effectuer la démarche par lui-même en relevant les différences entre l'état des lieux d'entrée initial et l'état des lieux au moment de sa propre entrée dans le logement.

Enfin, si un problème est constaté dans la semaine suivant la signature de l'état des lieux, le colocataire doit envoyer une lettre recommandée au propriétaire pour l'en informer.

Quelques conseils...

La colocation tout comme la location répond à ses propres lois. Parce qu'il n'est pas évident de retenir toutes les subtilités des baux et des états des lieux, voici quelques conseils à garder à l'esprit.

  • Nouveau colocataire avec avenant au contrat : n'oubliez pas de faire signer l'état des lieux d'entrée par l'ensemble des colocataires après l'avoir intégré à l'avenant au contrat. Et oui, sans signature, ce document sera malheureusement inopposable.

  • Ne négligez pas l'importance de la clause de solidarité ! Cette clause - expressément stipulée dans le bail - indique que tous les colocataires sont responsables de l'intégralité du loyer et des dettes contractées sur le logement. A tout moment, chacun peut donc être désigné pour verser l'intégralité du loyer au bailleur. Si cette clause est inclue au contrat, il convient donc de faire le point avec les colocataires en place pour s'assurer que chacun prend à coeur de payer sa part du loyer.

Vous l'avez compris : l'état des lieux d'entrée est très fortement recommandé à l'arrivée d'un nouveau colocataire et même obligatoire en cas de signature d'un nouveau bail. Pour toute question, n'hésitez pas à faire appel à une agence immobilière qualifiée qui pourra vous renseigner sur vos droits.

 Publié le 16 octobre 2017

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Logement étudiant

<champ NOM>Logement étudiant

Comprendre la colocation. Trouver un logement étudiant moins cher en partageant celui-ci avec un autre étudiant. Vive la colocation !

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER