une journée d'étude sur les « Prêts à remboursement conditionnel au revenu » à l'EDHEC

Afin de contribuer au débat public sur le financement de l’enseignement du supérieur,

Publié le 02 juin 2014
une journée d'étude sur les « Prêts à remboursement conditionnel au revenu » à l'EDHEC

Le 16 juin 2014, le pôle économie de l'EDHEC organise, en partenariat avec le Centre d'Economie de la Sorbonne, une journée d'étude sur les « Prêts à remboursement conditionnel au revenu » qui réunira des chercheurs et des professionnels du secteur éducatif et des politiques publiques. Il s'agira principalement de faire le point et de discuter des avantages et des inconvénients de ce type de dispositif dans le cas français à l'aune des expériences étrangères.

Les « Prêts à remboursement conditionnel au revenu » ont été mis en place dans de nombreux pays (Australie, Suède, Angleterre, Thaïlande, etc.). Pour ce type de prêts, garantis par l'Etat, les annuités sont généralement collectées par l'administration fiscale et ne sont effectivement versées au terme des études que si l'ancien étudiant a un revenu courant supérieur à un seuil déterminé.

La journée d'étude réunira des experts internationalement reconnus, notamment le professeur Bruce Chapman (Australian National University) ; ce dernier assurera une conférence sur le dispositif qu'il a contribué à mettre en place en Australie en tant que conseiller économique du Ministre de l'éducation à la fin des années 80. On comptera également parmi ces invités le professeur thaïlandais Kiatanantha Lounkaew (Dhurakij Pundit University, Bangkok).

L'analyse des « Prêts à remboursement conditionnel au revenu » est un sujet pour lequel le Pôle économie de l'EDHEC a produit de nombreux travaux depuis 2009. Au-delà des recommandations formulées dans les positions paper de l'EDHEC[1], cette journée sera plus généralement l'occasion de présenter les différents arguments avancés dans le débat public sur ce sujet : elle se terminera par une table ronde qui réunira des intervenants de la Recherche et des Administrations pour présenter et discuter de ces différentes positions.

De ce point de vue, la participation de l'organisation s'inscrit dans la stratégie de Research for Business développé par l'EDHEC dont l'ambition est d'être reconnu pour l'impact de ses recherches et de ses formations sur les entreprises, par les idées innovantes et les outils qu'il leur propose. Cette stratégie s'appuie ainsi sur une recherche académique d'excellence qui se poursuit par une diffusion systématique de ses résultats au sein de ses programmes (Masters of Science, PhD...), au monde des affaires et à la société.



[1] Notamment, Courtioux P., Gregoir S. « Mettre en place des Contrats de formation supérieure pour développer une société des savoirs », EDHEC Position paper, Mars 2012.


FERMER