Bientôt une peau électronique et connectée?


e-skin : Des chercheurs japonais se penchent sur le concept!
Bientôt une peau électronique et connectée?

Proposée sous la forme de circuit imprimé flexible, la peau électronique connaîtra de nombreuses applications.

Que direz-vous de ne plus avoir à lire vos messages ou à visualiser des images vidéo depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur, mais directement dans la paume de la main ou sur toute autre partie du corps ?

Bien que ce projet puisse paraitre impossible, force est de préciser que des chercheurs sont actuellement en train de se pencher sur le sujet en travaillant sur la conception d'écrans flexibles sur la base de circuits électroniques flexibles. Et oui, il faut dire que les innovations technologiques n'ont pas de limites que pour prouver leur conviction, les spécialistes ne lésinent pas sur les moyens.

Et en parlant de spécialistes et de ces écrans flexibles, des chercheurs de l'Université de Tokyo sont en train de concevoir des circuits qui sont destinés à être fixés au niveau de l'épiderme. Installés sur un support de polymère de 1 micromètre, c'est-à-dire 10 fois plus fin qu'un film alimentaire, des transistors ou plutôt des circuits très fins sont fixés sur la peau sous la forme d'une seconde peau. Grâce à leur grande flexibilité, ces circuits épousent parfaitement les éventuels mouvements du corps et peuvent même être froissés ou pliés sans être endommagés.

Ce circuit qui peut facilement recouvrir le dos d'une main se colle à la peau et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est appelé « peau électronique » ou « e-skin ».

Pouvant fonctionner à des températures élevées mais aussi à des environnements aqueux que dans des solutions salines, il n'est pas défendu d'imaginer l'implantation de ce matériau qui résiste facilement aux flexions répétées à l'intérieur du corps humain.

Particulièrement destinée dans un premier temps en milieu médical afin de surveiller les signes vitaux d'un individu ou tout simplement pour envoyer des données sur des laps de temps réguliers, cette peau synthétique peut être accompagnée de capteurs pour mesurer par exemple l'activité d'un organe. Bien sûr, elle peut également être destinée à de nombreuses autres applications. En effet, elle pourrait bien aider quelques patients qui pourraient avoir besoin d'une peau synthétique pour recouvrir des membres artificiels.

Comme le matériau est constitué de circuits et d'une pellicule très fine bon marché, sa conception en grande quantité est tout à fait réalisable et peut ainsi servir pour les suivis médicaux qui s'effectuent hors des centres de soins par exemple.

Pour aller plus loin, les chercheurs imaginent même de donner vie à des robots grâce à cette innovation. Que ce soit pour un défi d'auto amélioration ou d'auto contrôle, pour les concepteurs de cette peau électronique, le contrôle de l'organisme ne peut que passer par la numérisation des signes vitaux. En effet, l'individu cherchera toujours les moyens nécessaires pour mieux comprendre leur corps mais aussi pour l'optimiser.

Ainsi, cette peau électronique qui offre une grande flexibilité et un grand taux d'endurance connaîtra certainement un bel avenir et permettra sûrement de sauver quelques vies de plus.





A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





High tech

High tech

Tendance high tech : découvrez les tendances mode coté high tech. Restez branchés sur la fréquence capcampus canal capmode pour découvrir des objets branchés pour les jeunes !

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER