Bionic Bird : Une hirondelle mécanique dirigeable par smartphone

Volant parfaitement à la manière d’un oiseau naturel, le Bionic Bird défie les drones du futur en intégrant un concentré de micro-technologies.

Publié le 29 décembre 2014
Bionic Bird : Une hirondelle mécanique dirigeable par smartphone

En voici une belle invention qui devrait certainement ravir les férus des objets volants téléguidés et des dernières technologies de pointe. Baptisé Bionic Bird, cette « drone » qui prend la forme d'une hirondelle mécanique est capable de voler vraisemblablement à la manière d'un oiseau naturel !

Mis au point par le marseillais Edwin Van Ruymbeke épaulé par son complice Marc Zeller, le Bionic Bird se présente comme un petit oiseau mécanique intégrant un concentré de technologies mécaniques qui lui permettent de prendre les airs comme le ferait un oiseau réel. En effet, selon les créateurs de cet « ornithoptère » high-tech, l'origine de cette idée remontre dans les années 60 alors que le grand-père de l'ingénieur Edwin avait déjà conçu un oiseau en plastique appelé Tim Bird et qui utilisait la torsion d'un élastique pour battre ses ailes.

Fort de ses études en ingéniorat aéronautique, Edwin a pris le temps d'observer minutieusement les volatiles et de s'inspirer du biomimétisme, qu'en cette ère de la robotique où nous vivons, il a fini par faire voler son petit oiseau électrique de 17 cm de long et d'une envergure de 33 cm pour un poids de seulement 9,3 grammes grâce à un micro-moteur de type coreless, deux processeurs, un refroidisseur, un réducteur ainsi qu'une mini-batterie réalisée à partir de petites piles lithium. Pouvant voler jusqu'à une vitesse de 20 km/h, ce concentré de micro-technologies dispose d'une enveloppe ultra-légère en mousse élastique et d'une grande résistance aux éventuels chocs. Par ailleurs, force est de préciser qu'un réglage d'incidence est intégré au niveau de la queue de cet oiseau artificiel afin de lui permettre d'évoluer aussi bien en intérieur qu'en extérieur. Pour recharger la batterie d'une autonomie de 8 minutes de cet oiseau d'une portée de 100 mètres en plein air, un chargeur nomade de la forme d'un œuf l'accompagne.

Pour piloter cet oiseau encore rare en son genre depuis le smartphone, il suffit de télécharger une application dédiée appelée The Flying App déjà disponible sur App Store. D'une grande facilité de manipulation, cet oiseau est très simple à lancer puis il s'éloigne dans les airs aussitôt. Ensuite, il est tout simplement question d'incliner le téléphone à gauche pour que le drone tourne à gauche et en faire de même pour l'autre direction. Pour le faire planer, il est tout simplement question de couper les gaz alors que pour le permettre de reprendre sa course, un simple redressement du poignet est nécessaire. Parfaitement silencieux, le Bionic Bird qui offre une illusion parfaite à un oiseau de proie dispose d'ailes qui s'ouvrent et se plient presque « naturellement » pour réaliser en toute rapidité des manœuvres rapides d'évitement.

Ayant fait l'objet d'une recherche de financement sur la plateforme de financement Indiegogo, plus de 108 000 dollars ont été recueillis si bien que Edwin Van Ruymbeke et son équipe de la start-up Xtim promettent d'assurer les premières livraisons avant les fêtes de Noël et ce, au prix de 80 euros.


FERMER