Pixelstick : La révolution dans le domaine du light painting

Pour les fans du Light Painting, le Pixelstick a tout pour les séduire.

Publié le 05 janvier 2014
Pixelstick : La révolution dans le domaine du light painting

Autrefois, on avait droit au Light Painting, cette discipline artistique aussi vieille que la photographie. Plus exactement, la première apparition du Light Painting date de 1889 lorsque Georges Demeny, un célèbre photographe de l'époque, fixa sur son assistant des ampoules avant de le figer sur une pellicule sur une longue durée. Depuis quelques mois, le Pixelstick ne cesse de faire du bruit auprès des amateurs de Light Painting. Lancé par Steve McGuigan et Duncan Frazier, deux newyorkais amoureux de Light Painting mais qui se sentaient assez frustrés des possibilités limitées de ces fameuses peintures lumineuses, le Pixelstick s'annonce comme une véritable révolution de cette technique.

En effet, le concept du Pixelstick se présente sous la forme d'un boîtier en aluminium qui comporte 198 lampes full-LED de couleur RVB et qui est capable de lire les images conçues par un éditeur d'images tel que Photoshop et enregistrées dans une SD carte. Chaque diode qui accompagne le boîtier correspond à un pixel de l'image. Ainsi, les images peuvent avoir une dimension de 1 à 198 pixels de hauts tandis que leur largeur peut être de milliers de pixels. La possibilité de réaliser des images en mouvement est assurée par le manche perpendiculaire en aluminium et qui est accompagné d'une partie mobile secondaire. C'est donc grâce à la poignée située au milieu de ce concept qui permet de réaliser une multitude de créations rotatives.

Cet excellent concept de gadget offre une nouvelle dimension au traditionnel Light Painting car permettant d'imprimer en exposition longue des images dans les photographies. Avec ce beau jouet qui offre de nombreuses possibilités visuelles pratiquement infinies, il devient possible de réaliser des animations vidéo inédites. En effet, la volonté de ces deux fans du Light Painting était de franchir une étape dans cette technique tout en offrant plus de contrôle dans la technique. Désormais, c'est chose faite avec le Pixelstick qui est d'une simplicité enfantine. Un projet qui a de quoi ravir les férus de Light Painting.

Pour faire plus simple, le Pixelstick est un outil qui permet de lire les images créées dans un éditeur sur ordinateur et affiche ces dernières en une ligne à la fois en permettant de concevoir des possibilités infinies. Pour des animations, le Pixelstock est capable d'augmenter la série d'images pour des expositions multiples. Si autrefois, l'utilisation d'une sorte de lampe de poche était nécessaire pour créer une photo Light Painting, l'arrivée de Pixelstick marque un gain de temps considérable pour le photographe. Grâce à cette nouvelle manière d'utiliser le Light Painting, il suffit au photographe de brancher une carte SD qui contient déjà une image de son choix dans le boîtier Pixelstick pour créer des images et des animations encore plus étonnantes et plus incroyables.

Cette nouvelle génération du Light Painting qui permet de projeter diverses animations en timelaps mais aussi des motifs détaillés est véritablement surprenante. Toutefois, il faudra prévoir débourser entre 250 $ et 300 $ pour espérer s'en acquérir.


FERMER