Les métiers de l’hôtellerie restauration : des actions concrètes pour démarrer dans ce métier

Les partenaires sociaux de la branche Hôtels - Cafés - Restaurants lancent une campagne d’information afin de promouvoir l’action sociale de leur régime de prévoyance : HCR Prévoyance.

Publié le 17 novembre 2009
Les métiers de l’hôtellerie restauration : des actions concrètes pour démarrer dans ce métier

Parce que les métiers de l’hôtellerie restauration sont exigeants et laissent peu de place à l’improvisation, les partenaires sociaux de la branche HCR (Hôtels – Cafés – Restaurants), attachés à défendre des valeurs de solidarité, ont décidé de mettre en place des aides pour répondre aux besoins spécifiques des salariés, apprentis et saisonniers du secteur. Ainsi, audelà du régime de prévoyance conventionnel, qui permet aux salariés, cadres et non cadres, d’accéder, dans les meilleures conditions et sans considération d'âge ni d'état de santé, à des garanties décès, rentes d'éducation, rentes de conjoint, incapacité de travail et invalidité, HCR Prévoyance a mis en place un système dit « d’action sociale ».

  • Aujourd’hui, passer le permis auto ou le brevet de sécurité routière fait partie du parcours professionnel :

 

HCR Prévoyance propose, aux apprentis de 16 à 25 ans et aux saisonniers de 19 à 25 ans, une allocation forfaitaire de 700 € pour passer le permis B. Le versement s’effectue en deux fois : 350€ versés directement à l’école de conduite et déductibles des factures.
350€ versés directement à l’intéressé(e) ou ses parents à la fin du cycle de formation, sur présentation du permis ou de l’avis de réussite à l’examen de conduite.
Le Brevet de sécurité routière (BSR) est pris en charge à 50% du coût de la formation, sur présentation de la facture globale et de la copie du BSR. Le versement est adressé à l’intéressé(e) ou à ses parents.

  • Aujourd’hui, on peut aimer son travail et ses enfants :

 

HCR Prévoyance propose à tous les salariés qui élèvent un ou des enfants d’un âge compris entre 0 et 3 ans, une allocation forfaitaire annuelle de 300€ pour pouvoir les faire garder. Pour les parents isolés, le montant de l’allocation est doublé et porté à 600€. L’aide n’est pas soumise à conditions de ressources. Elle est attribuée pour des modes de garde individuels ou collectifs (à l’exclusion des membres de la famille). En cas de garde individuelle, l’assistante maternelle doit obligatoirement être déclarée à l’URSSAF.

  • Aujourd’hui, il est possible de disposer d’aides pour surmonter les difficultés passagères :

 


HCR Prévoyance peut fournir une aide financière ponctuelle et des conseils à tous les salariés qui doivent faire face à des imprévus. Les situations sont étudiées au cas par cas par une commission sociale et les conseils et l’aide sont alloués en fonction du niveau de difficultés rencontrées.

Depuis la création de HCR Prévoyance en 2005, la mutualisation des risques et l’engagement des partenaires sociaux ont permis d’améliorer et d’élargir les garanties. Une aide spécifique à destination des parents isolés va ainsi être proposée dés janvier 2010. Le défi lancé aujourd’hui consiste à mieux faire connaître ces prestations aux salariés de la branche. C’est pourquoi une campagne publicitaire sur Internet et dans la presse sera lancée le 16 novembre 2009, afin de faire connaître aux salariés et futurs salariés de la profession les prestations auxquels ils ont droits et à travers elle le soucis des partenaires sociaux de défendre leurs métiers et la profession.

Donner aux salariés de la branche Hôtels – Cafés - Restaurants les atouts de la mobilité, de la disponibilité et de la sérénité, indispensables dans leurs métiers : c’est l’objectif que se sont donné les partenaires sociaux à travers les offres d’action sociale d’HCR Prévoyance.


La branche HCR est le quatrième employeur de France. Elle compte environ 900 000 salariés exerçant dans plus de 110 000 établissements, dont presque la moitié emploie moins de 10 personnes. Le secteur offre un vaste choix de métiers dont les responsabilités varient à la fois avec le type d’établissements et le niveau de la prestation de service. Cuisinier, serveur, maître d’hôtel, sommelier, femme de chambre, réceptionniste, bagagiste, manager… Ces métiers appartiennent à une branche qui figure parmi les plus dynamiques en France.


FERMER