Rechercher un Job étudiant

La région île de France expérimente le monitorat étudiant en bibliothèque.

La Région aide 5 universités franciliennes à créer des emplois dans leurs bibliothèques

Publié le 30 novembre 2007

Les étudiants doivent de plus en plus souvent travailler pour poursuivre leurs études supérieures et cela parfois dans des conditions très difficiles. Une étude du Conseil économique et social en atteste et tire le signal d'alarme.

Marc Lipinski, vice-président chargé de la recherche et de l'enseignement supérieur, met en œuvre une solution. En application du dispositif régional voté en octobre dernier, il propose d'expérimenter le monitorat étudiant en bibliothèque.

Concrètement, la Région va subventionner des emplois d'assistants de bibliothèque à hauteur de 70% de leur coût global (cotisations sociales et patronales comprises), dans la limite de 9000 heures par an et par établissement.

Les étudiants doivent être au minimum en deuxième année de premier cycle et avoir moins de 27 ans. Une attention particulière sera apportée en priorité aux étudiants à faibles ressources ainsi qu'aux étudiants handicapés.

Ces heures de monitorat ouvertes par la Région permettront aux étudiants de bénéficier de revenus fixes et de boucler un budget souvent contraint. Elles permettront également d'améliorer les conditions de fonctionnement des bibliothèques :

- augmentation de l'amplitude des horaires d'ouverture (avec une forte demande pour la soirée) car l'Ile-de-France a un déficit d'ouverture de 10 à 26% par rapport à d'autres grandes capitales européennes.

- valoriser l'image des bibliothèques au sein desquels les moniteurs étudiants peuvent assurer une interface positive entre le public étudiant et le personnel permanent et offrir ainsi un meilleur accueil pour l'orientation, le prêt et le retour des ouvrages. Rappelons que les tâches confiées aux moniteurs seront complémentaires de celles du personnel permanent.

Les cinq universités bénéficiaires de ce dispositif ont chacune déposé un projet d'allongement d'horaires et de meilleur accueil de leurs publics. Toutes avaient auparavant bénéficié de subventions régionales pour la création de bibliothèques :

- l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, au bénéfice de laquelle la Région a déjà construit la Bibliothèque de Sciences humaines à Guyancourt, ouverte en 2005,

- l'université Paris X Nanterre à laquelle la région a apporté son soutien au projet en cours de restructuration de la bibliothèque de l'UFR SPSE dans le cadre du programme Biblio'RIF 2006 ;

- l'université Paris 12 Val-de-Marne au sein de laquelle la Région a cofinancé l'opération de construction de la nouvelle bibliothèque de Droit et Lettres et accompagné le projet de restructuration de la bibliothèque de la faculté de médecine ;

- l'université Paris 13 Nord sur laquelle deux importants projets, la construction de la Bibliothèque de l'Illustration à Bobigny dont le chantier vient de démarrer, et l'extension de la bibliothèque des sciences à Villetaneuse, sont conduits sous maîtrise d'ouvrage régionale.

- Paris 6 Pierre et Marie Curie, bibliothèque à la fois interuniversitaire et scientifique, à laquelle la Région a apporté un soutien pour la modernisation de la BU L1 et L2.

L'ensemble de ces 5 projets représente 30 000 heures de monitorat pour 2008 et perçoit une aide régionale de 250 000 euros.


FERMER