Que penser des jobs d'été ?


cheklist et planning des opérations pour décrocher son job d'été
Que penser des jobs d'été ?

Qui n'a jamais songé à prendre un job d'été pour gagner quelques sous afin de les dépenser plus raisonnablement (ou non !) par la suite ?

Mais ce n'est pas affalé sur le canapé et en claquant des doigts à la Joséphine Ange gardien que cela arrivera.

 

  • La motivation avant tout

 

La motivation est primordiale pour arriver à décrocher un job d'été et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, sachez que les jobs d'été sont très prisés des étudiants, notamment en période de crise. Or, les entreprises embauchent de moins en moins et préfèrent confier à leurs employés en poste les tâches auparavant attribuées aux stagiaires d'été.

Il faut également savoir qu'un job d'été ne se trouve pas toute l'année. C'est de février à avril qu'il va falloir être le plus vigilant et actif pour espérer décrocher le saint Graal.

 

  • S'auto-évaluer pour mieux travailler

 

Pour connaître vos besoins et envies, il va falloir vous auto-évaluer et vous poser les bonnes questions. Dans quel domaine, quelle branche, aimerais-je travailler ? Suis-je réellement motivé(e) pour travailler cet été ? Comment est-ce que je vois le job d'été ? Une fois que les réponses sont clairement établies, vous allez pouvoir partir à la recherche du job d'été de vos rêves.

Vous pouvez commencer par postuler dans les commerces de votre quartier mais, si vous préférez, Pôle Emploi et les missions locales pourront vous aider. Munissez-vous de plusieurs exemplaires de votre CV et de vos lettres de motivation.

 

  • Cerner ses besoins et ceux de l'entreprise

 

Avant toute chose, sachez que c'est vous qui choisissez, mais pas uniquement. Les entreprises que vous démarchez doivent avoir besoin d'une personne ayant un profil qui vous correspond. En sélectionnant d'ores-et-déjà certaines entreprises, vous gagnerez un temps précieux. Vous pouvez par exemple participer aux journées jobs d'été 2013, proposées par Information Jeunesse et le CIDJ, lesquelles vous permettront d'accéder à des forums de rencontres entre entreprises et étudiants.

 

  • Vous avez peut-être votre chance...

 

Dans la grande distribution, comme vendeur pour remplacer les employés en congé. Pour cela, il vous suffit de vous rendre, muni d'un CV, à l'accueil et de demander le service du personnel.

Dans l'hôtellerie comme la restauration, pour des emplois saisonniers comme serveur, plongeur ou encore vendeur de glaces sur la plage.

Dans les centres de loisirs, les colonies de vacances, les parcs d'attraction, en tant qu'animateur. Si le BAFA n'est pas forcément obligatoire, il vous faudra un minimum de patience et d'expérience avec les enfants.

Dans le travail saisonnier agricole, pour récolter les fruits. Lors des vendanges, vous avez toutes les chances d'obtenir une place si vous vous y prenez à l'avance.

 

 

Sorte de CDD, le contrat de travail saisonnier doit cependant respecter un schéma bien précis...

Selon l’article L.212-4-3 du Code du travail, le contrat saisonnier doit obligatoirement mentionner le poste de travail, le montant du salaire brut et net, les dates de début et de fin, la durée de la période d’essai, la convention collective applicable, les caisses de retraite complémentaire et de prévoyance.

 

Aurélie JULIEN

En savoir plus Publié le 14 mars 2013

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Jobs d'été

Jobs d'été

Vous recherchez un job étudiant ? Vous voulez trouver un petit boulot ou un job à temps partiel? Découvrez les opportunités dans le secteur suivant :

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER