La maitrise des langues étrangères en Europe


Une enquête de la CEE destinée à mesurer, dans les états membres de l'Union, les compétences des élèves dans leurs première et deuxième langues étrangères.

Définissant, en 2000, les objectifs stratégiques de l’Union pour la première décennie du 21e siècle, le Conseil européen de Lisbonne avait souligné la nécessité d’un accroissement de la mobilité géographique des Européens et d’une amélioration de leurs compétences linguistiques. Deux ans plus tard, le Conseil européen de Barcelone revenait sur ce point en demandant que des mesures concrètes soient prises pour « améliorer la maîtrise des compétences de base, notamment par l’enseignement d’au moins deux langues étrangères dès le plus jeune âge » et pour élaborer « un indicateur de compétence linguistique ».

Rédigée au terme de plusieurs années d’une vaste coopération entre les services de la Commission et les gouvernements, la communication d’aujourd’hui présente l’enquête qui, dans la plupart des États membres, servira à mesurer les compétences linguistiques des élèves arrivés à la fin de la scolarité obligatoire. Une première série d’épreuves devrait avoir lieu en 2009 ; elle portera sur la lecture, la compréhension à l’audition et la rédaction dans les cinq langues de l’Union les plus largement enseignées en tant que première et deuxième langues étrangères : l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol et l’italien.

Les données extraites de l’enquête fourniront des renseignements sur les compétences linguistiques des jeunes de 14 à 16 ans dans l’Union, sur la répartition géographique des bonnes pratiques et des bons résultats et, avec le temps, sur les progrès accomplis dans l’acquisition de telles compétences. Ces précieux renseignements aideront les décideurs, les enseignants et les élèves de tous les États membres à améliorer l’enseignement et l’étude des langues étrangères.



Le commissaire à l’éducation et à la formation, M. Ján Figel’, a déclaré : « L’indicateur de compétence linguistique n’est pas destiné à l’établissement d’un classement national : il servira à recenser les bonnes pratiques en matière d’acquisition de connaissances linguistiques, l’objectif étant d’en favoriser l’échange entre États membres. »

Pour sa part, le commissaire au multilinguisme, M. Leonard Orban, a précisé : « L’indicateur européen de compétence linguistique nous informera du niveau général des connaissances linguistiques des élèves dans les États membres. Nous connaîtrons ainsi la distance qui nous sépare encore des objectifs que nous nous sommes fixés : l’accès des citoyens de l’Union au multilinguisme et l’étude dès l’enfance de deux langues étrangères au moins. Cela nous sera utile pour façonner notre future politique du multilinguisme. »

La Communication établit les bases pour la mise en place d'un cadre européen de référence sur les capacités linguistiques en 2009.

En savoir plus Publié le 25 juillet 2007

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Langues

Langues

My Tailor is rich! Please repeat after me! Si vous en avez marre des cours de langues, version années 50, et que vous voulez progresser, nous ne pouvons que vous proposer un voyage dans le pays. C'est de loin le meilleur moyen de progresser et de découvrir une culture différente autrement que dans les bouquins.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+

Rechercher sur capcampus

FERMER