un espace jeune 14-25 ans en surpoids à Brides-les-Bains

La station thermale, savoyarde spécialisée dans le traitement du surpoids, suscite des vocations et des initiatives individuelles.

Publié le 02 juillet 2009
un espace jeune 14-25 ans en surpoids à Brides-les-Bains

C’est le cas de Stéphanie, 31 ans. Elle a toujours rêvé d’animer une structure pour des jeunes. Ce petit de bout de femme, gracile et énergique, ouvre à partir du 6 juillet, un espace pour accueillir les jeunes de 14 à 25 ans. Trois professionnels animeront ce lieu tout l’été. Lieu d’accueil, d’information et d’activités ludiques et éducatives, il veut rassembler tous les jeunes pendant leur cure. Situé à deux pas de l’établissement thermal, il sera ouvert jusqu'au 30 août du lundi au vendredi. Chaque été, en juillet et août, la station reçoit environ 300 jeunes qui choisissent de consacrer leurs vacances à perdre du poids… C’est dire leur motivation !

Stéphanie, connaît les vertus thérapeutiques de l’effet de groupe sur les jeunes. Elle a animé les deux cures expérimentales jeunes adultes initiées par les Thermes de Brides l’an dernier. « Je veux recréer cette dynamique de groupe, explique Stéphanie, car elle est source de motivation et d’engagement du jeune. La cure jeunes adultes de Brides m’a permis aussi d’appréhender leur rythme de vie, leur niveau de fatigue, leurs besoins et leurs envies ». La jeune femme a trouvé du soutien dans son projet. La mairie de Brides et les Thermes apportent leur concours à l’association Balné’Alp créée par Stéphanie pour cette action en direction des jeunes. Pour bénéficier de cet espace, le jeune curiste devra payer une cotisation de 20 euros pour les trois semaines. Une somme modique qui tient compte du pouvoir d’achat réduit de cette tranche d’âge.

L’espace Jeunes Balné’Alp fonctionnera du lundi 6 juillet au dimanche 30 août 2009


Il est situé sous la piscine, à deux pas des Thermes, promenade des Dorons à Brides-les-Bains. Ce lieu, convivial et chaleureux, est agencé en deux à trois espaces distincts : détente/jeux, information/ prévention. Il accueille : les adolescents de 14 à 17 ans et les jeunes adultes de 18 à 25 ans.
Pour les jeunes mineurs, une autorisation parentale sera nécessaire à l’adhésion ou pour l’accès aux permanences d’accueil.
L’équipe d’animation se compose de Stéphanie Martin, diplômée BAFA-BAFD, Julie Pontarollo, diplômée BAFA - BAAPAT et d’un accompagnateur, Mathieu Bachelier, membre actif de l’association.


Les horaires d’ouverture :


Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 12h
Du lundi au vendredi de 16h30 à 19h
Ces horaires ne tiennent pas compte des ouvertures exceptionnelles pour certaines activités qui se déroulent en soirée ou le dimanche.

Combien ça coûte ?


L’adhésion est fixée à 20 euros pour les trois semaines de cure. Elle ouvre l’accès aux activités de l’Espace Jeunes, à titre gratuit ou pour une participation symbolique. L’accès aux permanences
d’accueil de l’Espace sera ouvert aux jeunes curistes non-adhérents, sous réserve d’une autorisation parentale pour les mineurs.


Le programme d’animation de l’Espace Jeunes Balné’Alp s’articule autour de trois temps forts :

  • les permanences d’accueil, d’information et d’écoute : les jeunes trouveront sur le lieu d’accueil des informations diverses sur : les animations proposées par la station et notamment par le Club Equilibre (école du bien-être, karaoké, fêtes…), les différents services de la station (cinéma, piscine…), la prévention de l’obésité (campagne d’information, documentation spécifique…), la découverte de la région (le patrimoine, l’environnement naturel…). Les jeunes feront de ce lieu leur lieu de rendez-vous. Ils pourront venir s’y retrouver et dialoguer librement. Ceci permettra de lutter efficacement contre l’isolement du jeune curiste. Equipé d’un baby-foot, de tables de ping-pong, de jeux de société et de jeux de plein air en accès libre et gratuit, le lieu d’accueil permettra aux jeunes de se divertir et de se détendre. Un service « cafét’ » permettra aux jeunes de se désaltérer ; des consommations légères (café, thé, sodas, sirops) seront vendues à prix réduits et les animateurs veilleront à réguler ce débit dans un souci de pédagogie nutritionnelle.
  • les activités, ludiques ou spécifiques : ateliers de loisirs créatifs, d’expression corporelle, de théâtre, de chant, de jonglerie… favoriseront la créativité, l’expression et la détente.
    les activités exceptionnelles : elles regrouperont les activités en lien avec la prévention de l’obésité et le bien-être des jeunes curistes : marches encadrées et animées, ateliers « diététiques », ateliers « mieux-être » mais aussi des ateliers en rapport avec les préoccupations des jeunes, en général.

Brides-les-Bains en quelques mots :


Brides-les-Bains se situe en Savoie, dans la vallée de Méribel, aux portes du parc national de la Vanoise, au pied des 3 Vallées, le plus grand domaine skiable au monde.


En 2008, les Thermes de Brides-les-Bains ont expérimenté une nouvelle cure spéciale jeunes adultes. Baptisé «changeons notre vie à Brides», elle a réuni à deux reprises une trentaine de jeunes de 18 à 24 ans, en avril et en octobre. Ces jeunes ont bénéficié d’un protocole de soins, d’activités et d’ateliers spécifiques.
Les Thermes de Brides-les-Bains avaient choisi d’accueillir des jeunes du Nord-Pas-de-Calais, population particulièrement touchée par le surpoids.
Pour cette cure expérimentale, les jeunes ont été pris en charge par les Thermes. L’action n’a pas trouvé de prolongement, faute d’aides publiques et/ou privées.

Les chiffres alarmants de l’obésité chez les jeunes

En 2007, 5 millions de français étaient touchés par l’obésité et 14 millions évalués en surpoids. Chez les jeunes de 15 à 24 ans, on observe que l’obésité a presque doublé en 9 ans.
Selon l’Inserm, un enfant sur dix en France est obèse à l’âge de 10 ans et la probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie de 20 à 50% avant la puberté, de 50 à 70% après la puberté. Le risque qu’un adolescent obèse le reste à l’âge adulte est estimé à 78% chez les hommes et 63% chez les femmes. Hors, nous savons que l’obésité qui perdure au-delà de l’adolescence expose à des risques importants : diabète et autres complications nutritionnelles, maladies cardiovasculaires et respiratoires, cancers, complications orthopédiques, troubles endocriniens, troubles anxieux ou dépressifs… En plaçant la prévention de l’obésité au centre de la loi de santé publique, l’Etat reconnaît depuis 2004 l’épidémie d’obésité comme un enjeu de santé pour notre société.


FERMER