23ème CONVERGENCE DE L'UNI

De nombreuses personnalités ont répondu à l'invitation de l'UNI

Publié le 26 mars 2007

La 23ème Convergence Nationale de l’UNI qui avait pour thème : « Militer pour gagner » s’est déroulée le week-end dernier (10 et 11 mars) dans les grands salons du rectorat en Sorbonne. Les 400 cadres du mouvement (lycéens, étudiants et professeurs) ont été accueillis par le Recteur de l’académie de Paris, Maurice Quénet.

Cette nouvelle « convergence » fut l’occasion pour les 70 délégations de l’UNI venues de métropole et d’Outre Mer, de réfléchir à l’avenir de l’université française et plus largement de la France à l’approche des élections présidentielles.

Plaidoyer pour une réforme de l’enseignement supérieur.


Unis dans un même souci de former les élites dont notre pays a besoin, Jean- Robert Pitte, président de l’université Paris-Sorbonne, Morgane Daury-Fauveau, maître de conférence à l’université de Picardie et candidate de l’UNI pour les élections au CNESER enseignants, et Claude Goasguen, ancien ministre, député de Paris, se sont employés à dessiner les contours de l’université de demain.

Quant à Geoffroy Roux de Bezieux, entrepreneur et président de « croissanceplus », il a insisté sur la nécessité de faire découvrir l’entreprise aux jeunes afin de les encourager à entreprendre.

La matinée a été conclue par l’ancien Premier ministre Alain Juppé qui fut chaleureusement applaudi après avoir exhorté les jeunes à avoir confiance en la France.

Les étudiants en campagne


A quelques jours de l’élection présidentielle, de nombreuses personnalités de premier rang se sont, ainsi, succédées à la tribune pour aborder les grands enjeux auxquels nous auront à répondre durant cette campagne : Le ministre de la santé et des solidarités et porte-parole de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand a rappelé qu’un retour de la gauche signifierait la mort de toutes les réformes nécessaires pour garantir l’avenir de nos concitoyens. Jean-Pierre Fourcade, ancien ministre et sénateur des Hauts-de- Seine a exposé aux participants le poids que représente la dette pour les jeunes générations.

Eric Raoult, ancien ministre, vice-président de l’Assemblée Nationale et député-maire du Raincy, a présenté le programme de l’UMP en faveur des banlieues.

Laurent Hénart, ancien ministre et député de Meurthe et Mozelle, a tracé les grandes lignes d’une politique ambitieuse pour l’emploi des jeunes avec comme objectif : le plein emploi. Quant au ministre de la jeunesse, de la vie associative et des sports, Jean François Lamour, il a rappelé l’importance de la jeunesse pour la vitalité d’une nation.

Valérie Pécresse, députée des Yvelines et porte parole de l’UMP, a dénoncé l’instrumentalisation du vote des femmes par Ségolène Royal critiquant l’inconsistance de la candidate socialiste.

Enfin le militantisme fut mis à l’honneur, grâce à l’intervention de Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe UMP au Conseil Régional d’Ile-de-France, qui a annoncé une accélération de la campagne sur le terrain. Quant à Patrick Devedjian, député-maire d’Antony et conseiller politique de Nicolas Sarkozy qu’il représentait pour l’occasion, il a félicité les militants de l’UNI pour leurs actions et leur détermination dans la campagne qu’ils mènent sous la bannière des « étudiants avec Sarkozy ».

Le ministre du budget et de la réforme de l’Etat et porte parole du gouvernent, Jean-François Copé, a conclu cette journée par un appel à la mobilisation. Cet appel a bel et bien été reçu par les militants de l’UNI qui sont plus décidés que jamais à « militer pour gagner ».


Politique


Politique et étudiants : Quelles mesures politiques en faveur des étudiants ? Quelles sont les forces en présence? Que disent les syndicats. Grand rendez vous avec les électeurs. Quelle est la place donnée dans les programmes aux étudiants?


FERMER