Déclaration de Jean-Louis Missika quant au plan Campus

Jean-Louis Missika est adjoint chargé de l'innovation, de la recherche et des universités à la Marie de Paris

Publié le 30 mai 2008


Le gouvernement vient de décider de retenir 6 projets de développement universitaire dans le cadre du plan campus qu'il a récemment lancé.

Je constate avec un grand étonnement qu'aucun des projets de Paris et d'Ile de France n'a été retenu.

Le potentiel universitaire et scientifique exceptionnel de la métropole parisienne, l'état d'abandon dans lequel se trouve encore trop souvent le patrimoine universitaire, la nécessité de mieux accueillir les étudiants justifient pourtant que l'Etat prenne, enfin, ses responsabilités et engage des investissements de grande ampleur en faveur des universités et écoles d'Ile de France et de Paris. C'est l'une des conditions essentielles pour que ces établissements restent dans la course mondiale.

L'Etat a déjà accumulé trop de retard dans ses investissements. Il serait inconcevable qu'il continue dans cette voie et ne dégage pas à Paris et dans sa métropole les crédits nécessaires.

La Ville de Paris attend donc de l'Etat une réelle prise de conscience de la situation des établissements concernés. Je lui demande de décider dans les toutes prochaines semaines des financements indispensables.

Politique


Politique et étudiants : Quelles mesures politiques en faveur des étudiants ? Quelles sont les forces en présence? Que disent les syndicats. Grand rendez vous avec les électeurs. Quelle est la place donnée dans les programmes aux étudiants?


FERMER