6 grandes écoles d'ostéopathie, membres du SNESO, saluent sa récente publication du rapport de l'IGAS concernant le dispositif de formation à l'ostéopathie

Faire le bon choix de son école face à la multiplication des ouvertures d'organismes de formation au métier d'ostéopathe

Publié le 14 mai 2012

Le Syndicat National de l'Enseignement Supérieur en Ostéopathie (SNESO) salue la récente publication du rapport de l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) concernant le dispositif de formation à l'ostéopathie, établi par Michel Duraffourg et Michel Vernerey. Selon le Président du SNESO, Patrick Féval, « Ce document majeur, attendu depuis deux ans par les professionnels de la formation et de l'exercice de l'ostéopathie en France, pointe désormais officiellement les insuffisances notoires des contrôles préalables à l'autorisation d'ouverture des établissements d'enseignement en ostéopathie, ainsi que l'absence de critères pertinents permettant de juger la validité du maintien de leur activité. »



Auditionnés dans le cadre de la rédaction de ce rapport, plusieurs établissements membres du SNESO ont pu défendre l'ensemble des critères garantissant la qualité de l'enseignement proposition aujourd'hui en partie retenues par les deux rapporteurs. Ainsi, les écoles membres du SNESO défendent :



  • 1. Une procédure d'agrément des établissements respectée par tous, pour une durée déterminée et avec contrôle « in situ » ;

  • 2. La fixation des capacités d'accueil dans les établissements en fonction du plateau technique ainsi qu'une définition claire des conditions de sélection en première année ;

  • 3. La justification par chaque établissement du respect des articles L. 731-1 à L. 731-17 du code de l'éducation qui font référence aux conditions d'ouverture des formations ;

  • 4. Une formation de 4 465 heures au minimum dont 1 000 heures de pratique clinique encadrée auprès de patients réels, répondant aux recommandations de l'OMS, répartie en trois cycles ;

  • 5. Un nombre minimum de traitements ostéopathiques encadrés et pratiqués par chaque étudiant avant l'obtention de leur diplôme final au sein de l'équipement clinique de la structure de formation;

  • 6. Un encadrement des cours pratiques et des consultations cliniques par des ostéopathes confirmés ;

  • 7. Des activités de recherche fondamentale et/ou appliquée ;

  • 8. Un enseignement et une formation clinique certifiés aux normes internationales de Qualité ISO 9001 ;

  • 9. Un diplôme d'ostéopathe inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles niveau I ;

  • 10. Un enseignement proposé dans le cadre de la Charte universitaire européenne Erasmus ;

  • 11. L'existence de passerelles d'accès sélectives à la formation initiale permettant aux titulaires de pré-acquis de santé publique d'acquérir le même titre après une formation analogue adaptée.




Alors que les 18 propositions du rapport de l'IGAS font référence à la nécessité et l'urgence de la réforme de la formation des ostéopathes dans notre pays, le SNESO présentera dans quelques jours le Référentiel « Devenir ostéopathe. Agir avec compétence ». Ce document est le fruit du travail et de la participation des établissements de formation du SNESO, des professionnels de la formation, de la pédagogie et du métier. Véritable outil au service de la formation et de l'exercice, ce référentiel s'inscrit dans la droite ligne des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé et servira à terme de référence à une législation plus rigoureuse garantissant la qualité des soins, la sécurité du patient et un exercice professionnel pérenne.

Les membres du SNESO:

Le Syndicat National de l'Enseignement Supérieur en Ostéopathie (SNESO) regroupe les établissements d'enseignement supérieur en ostéopathie qualifiés de l'appellation « écoles historiques » par la profession. Il compte à l'heure actuelle 6 membres :

  • le Centre International D'Ostéopathie
  • CIDO Saint-Étienne, le Collège Ostéopathique de Provence
  • COP Marseille, l'Ecole Supérieure d'Ostéopathie
  • ESO Paris, l'Institut des Hautes Etudes Ostéopathiques
  • IdHEO NANTES, l'Institut Supérieur d'Ostéopathie Lyon
  • ISOstéo Lyon et l'Institut Toulousain d'Ostéopathie
  • ITO Toulouse.

Ces établissements garantissent : une formation de 4 465 heures au moins, répondant aux recommandations de l'OMS; un enseignement et une formation clinique certifiés aux normes internationales ISO 9001; un diplôme d'ostéopathe inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles niveau I; des effectifs d'étudiants en cohérence avec la capacité pédagogique de l'école ; un encadrement des cours pratiques et des consultations cliniques par des ostéopathes confirmés ; un nombre suffisant de traitements ostéopathiques pratiqués par chaque étudiant avant l'obtention de leur diplôme final; un enseignement proposé dans la cadre de le Charte universitaire Erasmus. www.sneso.fr.




Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER