Devenir Diététicien(ne)

Zoom sur le métier de Diététicien(ne)

Publié le 07 octobre 2004

Devenir Diététicien(ne)
Sigle Diététicien(ne)
Niveau entrée : bac
Accès : sélection sur dossier
Durée normale : 2 ans
Type de formation : initiale

Descriptif des études de diététicien(ne)

Zoom sur cette filière
Introduction
Spécialiste de la nutrition, le/ladiététicien(ne) (profession très majoritairement féminine) veille à assurer la qualité des aliments et des préparations alimentaires, l'équilibre nutritionnel, l'établissement de régimes sur prescription médicale, le respect des règles d'hygiène alimentaire. Son travail varie en fonction des personnes (selon leur âge, leur état de santé, leur mode de vie, leurs goûts et attentes en matière de nourriture...) et de la structure dans laquelle il/elle exerce. A l'hôpital ou en clinique, il/elle travaille en collaboration étroite avec des médecins nutritionnistes et/ou des gestionnaires . Dans la restauration collective (cantines scolaires, restaurants d'entreprises, maisons de convalescence) il/elle surveille étroitement l'équilibre nutritionnel des repas. Dans ces deux cas, il/elle s'occupe aussi du choix des fournisseurs, de l'hygiène du stockage et de la conservation des produits alimentaires, veille à l'application de la législation en matière d'alimentation afin d'éviter les risques d'intoxication alimentaire. Dans l'industrie agroalimentaire il/elle participe aux services de recherche(analyse des facteurs qui provoquent l'apparition et l'évolution de maladie, fabrication de nouveaux produits etc.) et de marketing. En cabinet libéral, il/elle soigne les troubles de la nutrition : problèmes de surpoids, d'obésité, de maigreur, de diabète... Il/elle peut aussi intervenir dans certains services sociaux : PMI, médecine scolaire, soins à domicile, ou encore participer à l'information du public (conférences, débats, fabrication de brochures destinées au grand public et aux professionnels de la santé et de l'alimentation).
L'exercice de la profession exige, outre des compétences techniques, des qualités pédagogiques, le goût et le sens de la communication, ainsi que le goût du travail en équipe.
A l'heure actuelle, environ 4.500 dététicien(ne)s exercent dans notre pays..
Conditions d'accès
Deux diplômes de valeur quasi équivalente sur le marché de l'emploi, donnent accès à l'exercice de la profession : le BTS diététique délivré par une trentaine de lycées publics et surtout privés, ces derniers habilités par le ministre chargé de l'enseignement supérieur, et le DUT génie biologique, option diététique délivré par dix IUT.
L'accès à la formation est ouvert sur dossier, après une sélection sévère, aux titulaires du bac S ou STL spécialité biochimie ou génie biologique ou d'un diplôme équivalent.

Comment devenir diététicien(ne)

Schéma des études
La formation
Elle dure deux ans, à raison de 32 heures d'enseignement théorique et de TP par semaine ; des stages ont lieu en milieu professionnel, dans le secteur de la restauration collective, de la diététique thérapeutique, du secteur industriel agro-alimentaire ou pharmaceutique.
Les enseignements théoriques comprennent, en première année, une formation scientifique de base (mathématiques, physique, chimie, biochimie, biologie) des cours de français, de sciences humaines. Dans les IUT, cette première année est commune à tous les étudiants du DUT génie biologique . La deuxième année est plus spécialement consacrée à des matières plus en rapport avec la profession : diététique, nutrition, techniques culinaires, maladies et régimes associés, hygiène et réglementation, économie et gestion.
L'examen final comprend 6 épreuves écrites et orales dont la présentation et la soutenance d'un mémoire ainsi qu'une épreuve professionnelle de synthèse (étude de cas, mise en œuvre de techniques culinaires).
Le taux de réussite moyen se situe à 30% à peine.
Devant la saturation actuelle de la profession et un certain laxisme dans l'habilitation des lycées privés, il est envisagé de réformer cette formation initiale en la "durcissant" ; la durée passerait à trois, voire quatre ans, avec une augmentation sensible de la durée des stages et le contenu actualiserait de nouvelles matières.

Travailler ou poursuivre ses études ?

Les pistes, une fois le diplôme en poche
Poursuite d'études
Devant la saturation de la profession, la poursuite d'études est de plus en plus souhaitée. Elle est plus facile pour les titulaires d'un DUT que pour les titulaires d'un BTS, en raison du caractère plus théorique de la formation des premiers.
Elle peut être envisagée dans certaines licences/maîtrises professionnelles telles que "sécurité alimentaire", "gestion de la qualité des produits agro-alimentaires", "management des produits dans la filière agro-alimentaire"; certains IUT proposent un DNTS (diplôme national de technologie spécialisée) avec des stages en entreprise.
Débouchés
La profession est actuellement saturée. Le taux de chômage avoisinerait les 20%. Du coup, certains IUT proposent une double compétence : diététique et environnement. Très souvent, les débutant(e)s font des vacations dans une ou plusieurs structures avant de trouver un premier emploi.
Le secteur hospitalier public ou privé absorbe plus de la moitié des diététicien(ne)s. Dans la fonction publique hospitalière, la carrière se déroule sur trois corps. Depuis le 1er janvier 2002, des perspectives de carrière élargies s'offrent à la suite de la création des corps de cadre de santé et de directeur de soins.
L'exercice en cabinet libéral (15% environ de la profession) est difficile en raison du non-remboursement des actes par la Sécurité Sociale. De ce fait, de nombreux praticiens libéraux assurent, en plus de leur activité en cabinet, des vacations dans un établissement de soins.
Les difficultés actuelles pourraient être, à court terme, atténuées, notamment dans le cadre du Plan national Nutrition Santé qui prévoit la création de 800 postes de diététicien en hôpital de 2001 à 2006.
En savoir plus
Liste et adresses des établissements délivrant le BTS et le DUT : site Internet http://www.onisep.fr, rubrique "Formation-établissements/Atlas des formations du supérieur/santé/niveau bac+2".
Le site de l'Association des diététiciens de langue française http://www.adlf.org présente de très nombreuses informations sur la profession, la formation, les sujets d'examen, la poursuite d'études etc.,

Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER