Devenir Infirmier(e) - formation santé

Le point sur les études d'infirmier(e).

Publié le 16 octobre 2014
Devenir Infirmier(e) - formation santé

Sigle : IDE
Niveau entrée : bac ou professionnels non bacheliers
Accès : concours
Durée normale : 3 ans
Type de formation : initiale ou plus rarement en contrat d'apprentissage

Descriptif des études d'infirmier(e)

Zoom sur cette filière

Introduction

Les média ne cessent de s'en faire l'écho : la pénurie d'infirmier(e)s, surtout dans les hôpitaux, ne cesse de s'aggraver, liée à de nombreux facteurs tels qu'une demande de soins en constante augmentation, l'importance des départs à la retraite etc.

Missions

Les missions qui leur sont confiées, en particulier en milieu hospitalier, sont multiples: organisation et dispense des soins, suivi des malades, tâches administratives telles que l'établissement des plannings de soins, les prises de rendez-vous pour la mise en œuvre du traitement, la mise à jour du cahier de liaison de l'équipe soignante ; ailleurs (institutions publiques, services de la PMI, santé scolaire et universitaire) leur rôle de prévention est très important. L'animation de groupes de travail ou l'encadrement des actions de formation auprès des aides-soignantes et des agents hospitaliers peuvent aussi leur être confiés.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont difficiles, en milieu hospitalier en particulier : alternance des équipes de jour et des équipes de nuit, permanences les week-ends et jours fériés ...
Quant aux qualités requises pour l'exercice de ce métier, elles sont exigeantes : qualités techniques et professionnelles, qualités humaines et relationnelles, bonne résistance physique et psychologique, aptitude à travailler en équipe et surtout une forte motivation.

Comment devenir infirmier(e)

Schéma des études

Un concours

Afin de pouvoir exercer le métier d'infirmier, il faut passer le diplôme d'état d'infirmier qui est délivré par les Instituts de formations aux soins infirmiers (IFSI) qui est un diplôme de niveau bac+3. Les auxiliaires de puériculture ainsi que les aides-soignants justifiant de 3 ans d'expérience peuvent se présenter à un examen d'admission spécifique. De plus, il leur est possible de bénéficier d'une dispense de certaines unités de formation.

Enfin, pour pouvoir se présenter au concours, il faut avoir 17 ans au moins au 31 décembre de l'année du concours et satisfaire à certaines conditions médicales. Aucune limite d'âge supérieure n'est imposée.

Plusieurs possibilités pour s'inscrire

- être titulaire du baccalauréat toute série (profils privilégiés : bacs S ou ES), être en classe de terminale (sous réserve de l'obtention du baccalauréat), ou d'une équivalence à l'admission spéciale à l'université comme le titre admis en équivalence (DAEU : diplôme d'accès aux études universitaires par exemple), ou encore du diplôme d'Etat d'Aide Médico-Psychologique avec une expérience professionnelle de 3 ans équivalent temps plein. De plus en plus de candidats ont déjà à leur actif une voire deux années de faculté. Les candidats étrangers doivent fournir une attestation de leur consulat ou de leur ambassade certifiant que le titre qu'ils possèdent permet l'accès à l'université dans leur pays;

- pour les aides-soignant(e)s et les auxiliaires de puériculture diplômés, justifier de trois années d'exercice de leur profession, sans nécessité de faire valider leurs acquis professionnels ; 15% des places leurs sont réservées, via un concours spécifique. Pour suivre la procédure du jury de présélection, il faut être titulaire du diplôme d'État d'aide-soignant (DEAS, DPAS, CAFAS) ou d'auxiliaire de puériculture (DEAP, SPAP, CAFAP) et avoir travaillé au moins 3 ans dans le secteur sanitaire et médico-social (autre que titulaire du Diplôme d'État d'aide soignant, d'auxiliaire de puériculture et d'aide médico-psychologique) ou au moins 5 ans dans un autre secteur professionnel. Pour l'épreuve d'admission de 2 heures, vous aurez une analyse écrite de 3 situations professionnelles et vous devrez obtenir une note au moins égale à 15/30. Sachez tout de même que la liste d'admission ne peut excéder 20% du quota d'entrée de l'institut.

Au programme du concours :

- admissibilité : deux épreuves écrites : une épreuve de culture générale et des tests psychotechniques ; une note inférieure à 7/20 à l'une ou l'autre de ces épreuves est éliminatoire et le total exigé pour l'admissibilité doit être au moins égal à 20/40;


- admission : entretien destiné à apprécier l'aptitude du candidat à suivre la formation, à tester ses motivations et à évaluer son projet professionnel.


Noter que la majorité des candidats tentent le concours dans plusieurs IFSI.

L'organisation des études

Elles durent trois ans et débouchent sur le diplôme d'État d'infirmier. La formation est dispensée par des enseignants universitaires, des intervenants et des formateurs de l'IFSI.


Organisée sous forme de modules, la formation comprend 4 200 heures d'enseignement théorique et clinique (à raison de 2 100 heures de formation théorique et 2 100 heures de stage), et 900 heures de travail personnel. On compte parmi cet enseignement des cours magistraux facultatifs, des travaux dirigés, ainsi que du travail personnel guidé. A l'IFSI, l'enseignement se base sur 35 heures de cours par semaine avec des temps de travail personnel complémentaire.

Parmi les cours d'enseignement théorique, fractionné en unités d'enseignement, vous étudierez les sciences humaines, sociales et droit, les sciences biologiques et médicales, les sciences et techniques infirmières, l'intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière, et vous apprendrez les méthodes de travail.

Au niveau des stages, vous pourrez découvrir les quatre types proposés, à savoir les soins de courte durée (médecine, chirurgie, réanimation, urgences), les soins en santé mentale et en psychiatrie, les soins de longues durées, et les soins sur des lieux de vie (médecine scolaire, médecine du travail, soins à domicile..). Au total, vous aurez 60 semaines de stage fractionnées en 15 semaines la première année, 20 semaines la deuxième année, et 25 semaines en troisième année.

Travailler ou poursuivre ses études?

Les pistes une fois le diplôme en poche

Les filières complémentaires

Spécialisations
- diplôme d'État de puériculture (1 année supplémentaire)
- diplôme d'État d'infirmier anesthésiste (2 années supplémentaires)
- diplôme d'État d'infirmier de bloc opératoire (18 mois supplémentaires) - diplôme de cadre de santé (pour occuper un poste d'encadrement dans un service ou de formateur dans une école paramédicale) après quatre années minimum d'expérience professionnelle.

Études universitaires
Les titulaires du diplôme d'État d'infirmier sont admis de plein droit à la licence des sciences sanitaires et sociales et à celle des sciences de l'éducation. Ils peuvent ensuite préparer un master en sciences humaines (psychologie, sociologie, anthropologie, santé publique, sciences de l'éducation, etc.).

Débouchés

Le débouché principal est l'exercice de la profession en milieu hospitalier ; 80% des 380 000 infirmiers, dont près de 90% de femmes y exercent ; 15% sont installés en libéral : trois années d'exercice dans un service hospitalier public ou privé sont exigées pour pouvoir procéder à cette installation.
Outre les spécialités mentionnées plus haut, de nombreuses autres carrières sont possibles dans l'armée, la fonction publique, le milieu scolaire et universitaire, la puériculture, le corps des sapeurs-pompiers , celui des cadres etc.

En savoir plus :

Depuis un décret de 2006, les infirmiers ont désormais un Ordre National des Infirmiers (ONI). Le site offre une mine très riche et très complète d'informations : conditions d'accès, annales du concours, présentation très détaillée de la scolarité, toutes les carrières de la profession etc..

Consultez la liste des formations dans le moteur des formations de capcampus et localisez les IFSIs de votre région, ainsi que les autres formations du secteur santé. Liste des écoles


Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER