Devenir Orthoprothésiste

Zoom sur le métier d'orthoprothésisite

Publié le 07 octobre 2004

Devenir Orthoprothésiste
Sigle Orthoprothésiste
Niveau entrée : suivant le niveau de qualification :
- ouvrier qualifié : classe de 3ème
- technicien : CAP orthoprothésiste
- technicien supérieur : DT prothésiste-orthésiste
Accès : sur dossier
Durée normale : 2 ans pour le CAP et le DT,
3 ans pour le BTS
Type de formation : initiale

Descriptif des études d'orthoprothésiste

Zoom sur cette filière
Introduction
L'orthoprothésiste conçoit, fabrique et adapte des prothèses (pour remplacer un membre amputé) ou des orthèses (pour suppléer une déficience osseuse, musculaire ou neurologique).
La profession comprend trois niveaux de qualification :
- le technicien supérieur, titulaire du BTS prothésiste-orthésiste, conçoit, à partir d'une prescription médicale, les appareillages et les adapte sur la personne handicapée. Outre les compétences techniques, l'ingéniosité et le sens esthétique nécessaires à la conception des appareillages les mieux adaptés, il doit posséder des qualités d'écoute et de tact et assurer une bonne communication avec la personne handicapée, afin de déterminer avec précision l'appareillage le mieux adapté à son mode de vie, ses activités, ses loisirs, et avec l'équipe médicale. Il doit se tenir au courant de toutes les évolutions technologiques ;
- le technicien, chef d'atelier, titulaire du DT (diplôme de technicien) prothésiste-orthésiste, outre les qualifications approfondies de l'ouvrier qualifié, doit être en mesure d'encadrer une équipe ;
- l'ouvrier qualifié, titulaire du CAP d'orthoprothésiste, réalise en atelier les appareillages sous le contrôle d'un technicien ; il doit faire preuve d'une grande habileté dans le travail des différents matériaux : bois, métaux, plâtre, cuir, matières plastiques, alliages légers et nouveaux matériaux tels que résines, matériaux composites, fibres de carbone.et connaître les techniques de l'ajustage, de la mise en forme, du moulage.

Les étapes des études d'orthoprothésiste

Schéma des études
Conditions d'accès
Le CAP orthoprothésiste se prépare en deux ans après la classe de 3ème; seuls six lycées professionnels ou CFA délivrent en France ce diplôme : Castres (CFA municipal et lycée professionnel Anne Veaute), Eysines (33320) (CFA Le Vigean), Lyon (CFA de la Société d'enseignement du Rhône), Marseille (Lycée professionnel Blaise Pascal), Paris 19èe (Lycée d'Alembert), Strasbourg (CFA du lycée professionnel Jean Geiler).
Le DT prothésiste-orthésiste se prépare en deux ans après le CAP orthoprothésiste, podo-orthésiste ou les BEP métiers de la mode et des industries connexes, métiers de la production mécanique informatisée. Peuvent aussi être admis les élèves qui ont suivi une classe de 1ère STI, spécialité génie mécanique option matériaux souples et les candidats qui justifient de deux années d'expérience professionnelle. Trois établissements délivrent en France ce diplôme : Castres (lycée Anne Veaute), Marseille (lycée Blaise Pascal), Paris 19ème (lycée d'Alembert).
Le BTS prothésiste-orthésiste se prépare en trois ans; il est accessible, après étude de dossier et entretien, aux titulaires de DT prothésiste-orthésiste et aux titulaires d'un bac S ou STI spécialité génie mécanique. Trois établissements délivrent en France ce diplôme: Castres (lycée Anne Veaute), Paris 19ème (lycée d'Alembert), Valence (lycée technique Montplaisir).
La formation
- CAP : le programme comprend l'étude des matériaux utilisés dans la fabrication des appareillages, leurs propriétés physico-chimiques, leurs compatibilités ; des connaissances en anatomie ; l'appréhension du handicap, les problèmes de l'insertion familiale et sociale et professionnelle ; une grande partie du programme est consacrée à l'apprentissage de la fabrication des prothèses et orthèses.
- DT : reprise approfondie de la formation reçue au niveau du CAP avec, en plus, des cours sur le fonctionnement de l'entreprise et la gestion.
- BTS : enseignements en sciences appliquées (physique, mécanique, chimie, résistance des matériaux...) ; enseignements médicaux ; enseignements technologiques ; connaissance approfondie des techniques de la profession ; cours de législation et de gestion. De nombreux stages en centres de rééducation, en ateliers de fabrication ou en centres hospitaliers complètent la formation.
Débouchés
La grande majorité des orthoprothésistes travaillent dans des entreprises familiales, de type artisanal qui emploient de un à cinq salariés qui, en général, assurent l'ensemble du travail. Dans les entreprises de taille supérieure, ils peuvent se spécialiser dans la conception, dans l'adaptation ou la fabrication. Des emplois, moins nombreux, se trouvent dans les centres de rééducation, plus rares encore dans les hôpitaux.
La profession offre actuellement des débouchés faciles.

Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER