Devenir Pédicure-podologue

Zoom sur le métier de Pédicure-podologue

Publié le 07 octobre 2004

Devenir Pédicure-podologue
Sigle : Pédicure-podologue
Niveau entrée : bac. ou professionnels non bacheliers
Accès : concours
Durée normale : 3 ans
Type de formation : formation initiale

Descriptif des études de Pédicure-podologue

Zoom sur cette filière
Introduction
Le pédicure-podologue soigne les maladies du pied et des ongles des orteils souvent dues à des affections de la peau : durillons, cors, verrues plantaires. Il corrige aussi les troubles de la statique remédiant ainsi indirectement aux douleurs du genou, du bassin et de la colonne vertébrale liées à un problème au niveau de la voûte plantaire. Il conçoit et fabrique, sur prescription médicale, des semelles orthopédiques et des orthèses mécaniques de plus en plus souvent conçues par ordinateur.

Cette profession paramédicale est exercée en France par un peu plus de 9500 praticiens, dont près de 70% de femmes, soit un praticien pour 7000 habitants ; une telle densité fait que, dans certaines régions, en particulier dans le midi et dans les grandes villes, le marché commence à être saturé.

L'exercice de ce métier requiert une grande habileté manuelle, une grande minutie et des qualités relationnelles de patience et de disponibilité. Les positions de travail étant souvent fatigantes exigent une certaine résistance physique.

Comment devenir Pédicure-podologue

Schéma des études

Un concours
Le diplôme d'État de pédicure-podologue se prépare dans un des onze instituts spécialisés (dont neuf sont privés) agréés par la Ministère de la santé (voir la liste et les adresses sur le site de Capcampus). Les frais de scolarité sont élevés, en raison, en particulier, de l'obligation d'acheter divers matériels nécessaires à la scolarité et à la vie professionnelle ultérieure.

Les candidats au concours d'entrée, très sélectif (entre 5 et 10% des candidats sont admis), doivent être âgés d'au moins 17 ans au 31 décembre de l'année des épreuves d'admission. Ils doivent être titulaires du baccalauréat (de préférence un bac S) ou d'un diplôme admis en équivalence ou avoir une expérience professionnelle de cinq années. Peuvent être dispensés du concours, dans la limite d'un contingent de quinze candidats par an, les athlètes de haut niveau qui en font la demande auprès de leur fédération sportive et après décision d'une commission nationale.

Le concours comprend une épreuve écrite de biologie portant sur le programme de biologie des classes de première et terminale scientifiques. Certaines écoles organisent en outre une épreuve complémentaire sous forme de tests et d'un entretien.

Peuvent être dispensés de la première année d'études, dans un pourcentage très restreint, les titulaires de diplôme d'État d'infirmier, de masseur-kinésithérapeute, d'ergothérapeute ou du PCEM1.
Schéma des études

Elles durent trois ans et se composent d'enseignements théoriques (anatomie et physiologie des membres inférieurs, biomécanique humaine, pathologie statique du pied), des travaux dirigés et des travaux pratiques portant sur les soins en pédicurie, l'appareillage etc. ainsi que des stages en milieu hospitalier ou en maison de retraite qui représentent plus de la moitié du programme.

Les enseignements théoriques font l'objet d'une évaluation continue, chacun donnant lieu à une épreuve écrite. Cette évaluation est prise en compte à raison d'un quart des points dans le total requis pour les examens de passage organisés chaque année et qui comprennent des épreuves écrites anonymes et des mises en situation professionnelle. Pour pouvoir se présenter aux examens de passage, les étudiants doivent avoir obtenu la moyenne à l'ensemble des stages de l'année.

Le diplôme d'État, délivré par la DRASS (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales), donne lieu à un examen auquel ne peuvent se présenter que les élèves qui ont obtenu la moyenne à l'ensemble des notes de contrôle continu et des notes des stages de troisième année. Cet examen comprend trois épreuves, notées chacune sur 20 : deux épreuves de mise en situation professionnelle et une épreuve orale portant sur les matières théoriques étudiées au cours de la formation.

Travailler ou poursuivre ses études?

Les pistes une fois le diplôme en poche
Poursuite d'études

La Fédération nationale de podologie propose des spécialisations en formation continue
Débouchés

La quasi-totalité des pédicures-podologues exerce à titre libéral (98%). L'investissement financier important à faire pour s'installer conduit à une augmentation rapide des associations avec d'autres professionnels de la santé.

La carrière dans la fonction publique hospitalière (services de gériatrie, de rhumatologie, de diabétologie ou de rééducation des hôpitaux) ne concerne que 2% des praticiens. Comme les ergothérapeutes, ils peuvent bénéficier de perspectives de carrière élargies à la suite de la création des grades de cadre de santé (préparation en un an après une expérience professionnelle de 4 ans) et de cadre supérieur de santé, ce dernier accessible par concours organisés dans chaque établissement pour les pédicures-podologues cadres de santé ayant au moins 3 ans de service effectif dans ce grade.
En savoir plus


Le site Internet http://www.fnp-online.org de la Fédération Nationale des podologues pour trouver des renseignements pratiques .

Consultez la liste des formations dans le moteur des formations de capcampus et localisez les écoles de formation conduisant au métier de Pédicure-podologue dans votre région, ainsi que les autres formations du secteur santé. Liste des écoles


Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER