La faculté de médecine de l'université Paris Descartes est en première position dans l'examen classant national (ECN - choix internat).

14,54% des étudiants de la faculté de médecine de l'Université Paris Descartes se classent dans les 500 premiers.

Publié le 19 juillet 2013
La faculté de médecine de l'université Paris Descartes est en première position dans l'examen classant national (ECN - choix internat).

Les résultats de l'examen classant national (ECN) sont parus le 5 juillet 2013, mettant fin au suspense pour les étudiants de 6ème année de médecine.
Cette épreuve les classe par ordre de mérite, leur donnant accès au troisième cycle des études médicales, l'internat.
Selon leur rang, ils pourront choisir leur spécialité et leur lieu de formation futurs.

14,54% des étudiants de la faculté de médecine de l'Université Paris Descartes se classent dans les 500 premiers sur 8 001 candidats à l'ECN, et pourront ainsi satisfaire pleinement leur choix initial.
Juste derrière la faculté de médecine de l'Université Paris Descartes, suivent les facultés de Paris 6 (13,97%), Paris 11 (10,88%) et Toulouse Purpan (10,14%) dans ce classement national.
Ce dernier est établi selon les résultats des 36 facultés de médecine de France par le Centre national des concours d'internat.

Par ailleurs, la faculté de médecine de l'Université Paris Descartes classe 47% de ses étudiants dans les 2 000 premiers de l'ECN, et seuls 7% se retrouvent dans le dernier quartile de cet examen.
Frédéric Dardel, président de l'Université Paris Descartes, et Patrick Berche, doyen de la faculté de médecine Paris Descartes, se félicitent de ces excellents résultats qui illustrent leur objectif de former des futurs médecins au plus haut niveau.

Ces bons résultats sont à corréler avec la stratégie mise en oeuvre depuis des années par l'Université Paris Descartes et en particulier au niveau du processus de sélection à l'occasion du concours PACES.


Zoom sur le concours PACES à l'université Paris Descartes

  • Taux de réussite dès la 1ère année de PACES ?

    - Taux de réussite des primants en 2010-2011 : 10,0%

    En 2010-2011, sur les 3 030 étudiants inscrits, il y avait 1 821 primants et 183 d’entre eux ont été admis dans l’une des filières médecine, odontologie, pharmacie, maïeutique ou kinésithérapie.

    - Taux de réussite des primants en 2011-2012 : 11,4%

  • Taux de réussite après deux ans de PACES ?

    - Taux de réussite des redoublants en 2010-2011 : 35,0%

    En 2010-2011, sur les 3 030 étudiants inscrits, il y avait 1 167 redoublants et 408 d’entre eux ont été admis dans l’une des filières médecine, odontologie, pharmacie, maïeutique ou kinésithérapie.

    - Taux de réussite des redoublants en 2011-2012 : 28,5%

  • En matière de profil des candidats, pensez-vous que la section du baccalauréat obtenu est déterminante pour la réussite au concours PACES ?

    Oui, pour l’année universitaire 2011-2012, 98,9% des étudiants admis dans l’une des filières avaient obtenu un baccalauréat scientifique.

  • Avez-vous constaté un lien entre la mention obtenue au baccalauréat et la réussite en tant que primant ou doublant ?

    Le pourcentage de réussite augmente avec la mention obtenue au baccalauréat.

    Par exemple, pour les étudiants admis dans la filière médecine en 2011-2012, 357 étudiants sur 361 avaient obtenu un baccalauréat scientifique et la répartition de la mention est exprimée ci-dessous :

    - 19 avec une mention passable, taux de réussite 5,3%
    - 60 avec une mention assez bien, taux de réussite 16,8%
    - 112 avec une mention bien, taux de réussite 31,4%
    - 166 avec une mention très bien, taux de réussite 46,5%

  • Existe-t-il une possibilité de triplement ?

    Normalement non : « Un(e) étudiant(e) non classé(e) en rang utile après une deuxième inscription en PAES est définitivement exclu(e) des études de maïeutique, des études médicales, des études d’odontologie et des études de pharmacie, sauf dérogation accordée par le Président de l’Université Paris Descartes. »

    Ces dérogations ne peuvent excéder chaque année huit pour cent (8%) du nombre fixé réglementairement pour l’Université Paris Descartes en vue de l’admission en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et de sage-femme.

  • Que proposez-vous en matière de réorientation, en cours d’année et à l’issue de l’année universitaire ?

    Pour l’année universitaire 2012-2013, les étudiants primants de la PAES les moins bien classés à l’issue des épreuves du 1er semestre seront réorientés en semestre « rebond ». Cette décision sera prise par le président de l’université, sur proposition du jury de la PAES, dans la limite maximale de 15% du nombre des inscrits et de la capacité d’accueil de 240 étudiants.

    L’objectif de ce semestre « rebond » est de leur permettre de développer des compétences transversales en anglais, informatique, expression écrite et orale, de consolider leurs savoirs de sciences fondamentales et de découvrir d’autres filières de l’université Paris Descartes. Il leur permettra de valider 30 ECTS, ce qui devrait leur donner les moyens de suivre avec succès un L1 l’année suivante, afin de continuer en L2 ou de se réinscrire en PAES après avoir validé 90 ECTS.

    D’autre part, une réorientation est possible vers toute autre formation conduisant au grade de Licence, dont la Licence de Sciences Biomédicales de l’Université Paris Descartes.

    - Si moyenne des notes coefficiées de PAES égale ou supérieure à 10 dans l’une ou l’autre des filières choisies (60 ECTS) : accès en 2ème année (L2) pour l’année universitaire suivante.

    - Un accès en 1ère ou 2ème année (L1 ou L2) de cette Licence peut être proposé par la commission pédagogique compétente en fonction de la capacité d’accueil de cette Licence et des notes obtenues aux épreuves de la PAES.

  • Avez-vous noté des différences entre la réussite des jeunes filles et des jeunes hommes ?

    Pour l’année universitaire 2011-2012, sur les 361 étudiants admis dans la filière médecine, 209 étaient des jeunes filles (57,9%) et 152 des jeunes hommes (42,1%).

  • Comment s’établit le ratio entre candidats des deux sexes ?

    Pour l’année universitaire 2011-2012, sur les 2 718 étudiants inscrits en PAES, 1 628 étaient des jeunes filles (59,9%) et 1090 des jeunes hommes (40,1%).

  • Est-il possible de rejoindre votre faculté après avoir réussi le concours PACES dans une autre université et dans quelles conditions ?

    Non, sauf dans le cas particulier d’un échange avec un autre étudiant.

  • Diriez-vous que le concours PACES est plus difficile dans certaines universités et, dans l’affirmative, comment positionnez-vous votre faculté ?

    Notre université a fait le choix d’accorder une part importante aux UE de sciences fondamentales (biologie, biochimie, chimie, physique, biophysique) qui sont affectées du même coefficient quelque soit la filière choisie.

  • Pratiquez vous la règle du « droit au remord » ? Si oui pouvez vous en expliquer le fonctionnement et les conditions ?

    Ce « droit au remord » est détaillé dans l’arrêté du 26 juillet 2010 relatif aux modalités d’admission en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme.

  • Disposez-vous d’un système de cours en ligne pour la PACES ?

    Oui, tous les cours sont enregistrés ou filmés et mis à la disposition des étudiants, ainsi que tous les documents pédagogiques et d’information (emplois du temps, arrêté PAES, règlement intérieur, charte TICE, …) sur une plateforme qui leur est dédiée depuis l'Environnement Numérique de Travail (ENT) de l'Université.

  • Existe-t-il une écurie de préparation à la PACES au sein de votre université ?

    Oui, les étudiants de la PAES de l’Université Paris Descartes peuvent bénéficier d’un tutorat gratuit assuré par une association d’étudiants de 2ème ou 3ème année des quatre filières de santé de l’Université Paris Descartes.

    Cette association organise un stage de pré-rentrée pour faciliter la transition lycée/université et aborder les notions scientifiques du 1er semestre, un forum de questions/réponses et des concours blancs.

  • La communication entre les étudiants de PACES et les enseignants est-elle possible, est-elle organisée ?

    Oui, pour chaque unité d’enseignement les étudiants peuvent poser des questions aux enseignants par l’intermédiaire d’un forum sur la plateforme dédiée depuis l'Environnement Numérique de Travail (ENT) de l'Université.

  • L’organisation de la PACES au sein de votre université vous permet-elle de ne proposer qu’une seule session de cours aux étudiants.
    Dans le cas contraire, comment vous assurez-vous que l’ensemble des étudiants disposent des mêmes informations ?
    En d’autres termes, quels contenus font foi pour les épreuves du concours ?

    Pour l’année universitaire 2012-2013, les étudiants sont répartis en 8 sections et 72 groupes de travaux dirigés à effectif réduit (environ 35 étudiants par groupe).
    L’enseignement est dispensé sur deux sites, d’une part le Centre Universitaire des Saints Pères et d’autre part la Faculté de pharmacie de l’Université Paris Descartes.
    Les étudiants affectés sur ces deux sites reçoivent le même enseignement et concourent pour les mêmes places.
    Le lieu de rattachement pour la PAES ne préjuge en rien de la filière qui sera choisie par la suite.



Documents associés


Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER