Tolérance totale, engagement zéro : Grève des internes pour le décompte horaire du temps de travail

Face à l'absence de mesures concrètes, l'ISNI appelle l’ensemble des internes en médecine de France à la grève.

Publié le 25 mai 2021

La campagne #ProtegeTonInterne a été lancée au mois de mars 2021 pour sensibiliser la société au mal-être des internes. Nous alertons depuis des mois sur la dangerosité de l'épuisement professionnel.

Cet épuisement tue : il tue les soignants par le burn-out, les suicides, les AVC, les accidents de la route; il tue les patients en favorisant les erreurs médicales.

Le dépassement du temps de travail maximal est chronique chez les jeunes médecins, au lieu de 48 heures hebdo maximum comme le prévoit la loi on constate des semaines de 70h, 80h et parfois plus de 100h, incluant des gardes de 24 heures d'affilée. Ces heures ne sont pas récupérées.

Peut-on imaginer soigner correctement les patients dans ces conditions ?

Le constat est partagé jusqu'aux conseillers du Ministre, qui constataient déjà il y a 3 ans que 70% des internes travaillaient au-delà de la durée maximale du travail. Face à ce constat alarmant et nos multiples alertes, Olivier Véran a refusé à plusieurs reprises de s'engager et faire de ces problèmes de la qualité de vie et du temps de travail une priorité.

Poussé par les suicides et la pression médiatique, il réagit le 15 avril : «Je sais ce que notre système de santé doit aux Internes. Ensemble, nous nous engageons pour améliorer leurs conditions de travail, à commencer par leur durée de travail.» Un mois plus tard, le cabinet du ministre nous répond : «si vous voulez compter les heures de travail, il faudra attendre qu'une décision du conseil d'etat nous y oblige»

L'enjeu est pourtant essentiel : c'est un combat pour la santé des soignants et des patients.

Notre seule revendication aujourd'hui est simple : un Ministre de la République doit faire respecter la Loi de la République. Il doit s'engager à la mise en place d'un décompte horaire du temps de travail.

Travailler beaucoup nous nous y engageons chaque jour pour nos patients ; mais il existe une différence entre travailler plus et travailler trop : travailler trop c'est transformer un hôpital qui soigne en un hôpital qui tue.

Nous ne mettrons pas en danger nos patients !

Nous ne nous mettrons pas en danger !

Nous ferons respecter la Loi !

Pour ces raisons l'ISNI appelle l'ensemble des internes en médecine de France à la grève.


Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER