Une chaire axée sur le recherche sur la Maladie d'Alzheimer

AXA et l’université Pierre et Marie Curie inaugurent une chaire dotée d’un capital de 3 millions d’euros

Publié le 13 février 2014
Une chaire axée sur le recherche sur la Maladie d'Alzheimer

Au sein de l'Institut sur la mémoire et la maladie d'Alzheimer (IM2A) de l'université Pierre et Marie Curie (UPMC), cette chaire dotée, d'un capital de 3 M€, est portée par le professeur Harald Hampel, un expert de renommée internationale. Elle a pour objectif d'améliorer le dépistage de la maladie d'Alzheimer afin d'en prévenir les effets dès le stade asymptomatique, notamment en explorant la piste des biomarqueurs dont le développement récent a permis d'étudier la maladie de façon renouvelée et de mieux évaluer l'efficacité des thérapies. Cette nouvelle dotation du Fonds AXA de 3 M€ à la Fondation partenariale de l'UPMC s'ajoute aux 35 M€ d'ores et déjà engagés depuis 2007 par le Fonds AXA pour la Recherche auprès de 166 équipes de recherche académique dans le domaine de la santé.

UNE CHAIRE PORTÉE PAR LE PROFESSEUR HARALD HAMPEL, UN EXPERT DE RENOMMÉE INTERNATIONALE

Avec aujourd'hui 35 millions de personnes touchées dans le monde, dont plus de 800 000 en France, la maladie d'Alzheimer continue à croître avec le vieillissement de la population. D'ici 20 ans, ce nombre aura plus que doublé : deux millions de Français devraient être concernés ; en 2050, ce nombre aura dépassé les 100 millions au niveau mon­dial. Grâce au don du Fonds AXA pour la Recherche à la Fondation partenariale UPMC, les travaux de recherche du professeur Hampel permettront d'améliorer le dépistage de la maladie afin d'en prévenir les effets dès le stade asymptomatique. La validation de nouveaux biomarqueurs : cognitifs, structuraux, métaboliques, biologiques, génétiques, etc., permettra également de mieux évaluer l'efficacité des traitements. Cette chaire sera en contact régulier avec l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), le Centre de traitement automatisé de l'image, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, assurant ainsi un dialogue constant entre la recherche fondamentale et clinique. Selon Harald Hampel, « le nombre de patients va exploser, et les dé­penses publiques liées à leur prise en charge (environ 600 millards d'euros dans le monde aujourd'hui) vont quintupler, ce qui signifie que tous les systèmes de prise en charge feront faillite si la maladie continue de se répandre. D'où la nécessité de développer des méthodes permettant de détecter la maladie avant l'apparition des symptômes pour mieux la prévenir. »

Pour voir la vidéo, cliquer ici

Le professeur Harald Hampel, titulaire de la Chaire AXA-UPMC, est un expert reconnu internationalement pour son expérience en neurologie. Après un stage postdoctoral au National Institutes of Health de Bethesda, Maryland (États-Unis), il devient professeur en psychiatrie et crée le Centre de recherche sur Alzheimer à l'université de Munich, puis est nommé professeur et président de l'unité de psychiatrie au Trinity College de Dublin. En 2010, il devient professeur et président de psychiatrie à l'université de Francfort. Avec cette chaire, il devient professeur à l'UPMC au département de neurologie, Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Auteur de plus de 500 articles de recherche et de 8 ouvrages, le professeur Hampel a remporté de nombreuses récompenses pour ses recherches, centrées sur la santé, les maladies du cerveau, les biomar­queurs et la découverte thérapeutique dans la maladie d'Alzheimer. En outre, il a reçu des bourses de recherche internationales et est l'investigateur principal de plusieurs consortiums de recherche. Il est rédacteur en chef adjoint de la revue de l'Association Alzheimer, Alzheimer's & Dementia.

SOUTENIR LA RECHERCHE D'EXCELLENCE SUR LES RISQUES DANS LE MONDE ET EN FRANCE

Le don de 3 millions d'euros du Fonds AXA pour la Recherche est l'un des plus importants jamais accordé à la Fondation partenariale UPMC. L'UPMC devient ainsi l'une des institutions les plus soutenues par le Fonds AXA par la Recherche avec une chaire, une bourse postdoctorale et deux bourses de thèse, attestant ainsi de l'excellence de l'université à échelle internationale. L'UPMC rejoint ainsi d'autres institutions de premier plan bénéficiaires de ces dotations, telles que le CNIO de Madrid dans le domaine du cancer, l'université de Newcastle pour la recherche sur la longévité, l'école polytech­nique dans le domaine de l'ingénierie cellulaire cardiovasculaire et tout dernièrement l'ESPCI pour l'imagerie biomédicale ou l'université libre de Bruxelles pour les neurosciences. À l'heure actuelle, le Fonds AXA pour la Recherche a octroyé 37.8 M€ (sur 105 M€ investis dans le monde de­puis 2007) à 157 projets menés en France. Cela représente 38 % des financements attribués par le Fonds. Les financements attribués le sont au terme d'un processus sélectif et international, contribuant ainsi à encourager les centres de recherche et universités du pays à concourir face aux autres grandes institutions scientifiques mondiales. Lors de l'évènement, Nicolas Moreau, président directeur général d'AXA France, s'est exprimé sur cette opération de mécénat : « AXA est très fière de soutenir l'UPMC dans sa volonté de lancer une nouvelle chaire universitaire: en tant qu'assureur santé, une meilleure compréhension des signes annonciateurs de la maladie d'Alzheimer est d'une impor­tance stratégique car elle nous permettra de mieux protéger, prévenir, couvrir et accompagner les personnes touchées. Avec un programme scientifique aussi novateur, un chercheur de renommée mondiale et un rapprochement d'institu­tions scientifiques et cliniques de premier ordre sous l'ombrelle de la première université française au classement de Shanghai, nous avons bon espoir d'obtenir des résultats qui profiteront à tous. »

LA FONDATION UPMC, UN PONT VERS LES ENTREPRISES

En moins de 4 ans, la Fondation UPMC a levé près de 15 M€ auprès de mécènes et partenaires privés. Sept chaires de recherche et formation ont pu ainsi pu être créées sur des thématiques aussi diverses que la robotique, la voiture connectée, l'éducation thérapeutique ou la cryptologie. Grâce à sa Fondation, l'UPMC renforce ses synergies avec le monde économique, investit dans des projets innovants et pousse toujours plus loin les limites de la connaissance.

Jean Chambaz, président de l'UPMC, est convaincu de l'importance de ces recherches et se réjouit de ce partenariat :

« L'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer est le premier centre français de recherche clinique totalement dédié à la prévention, au diagnostic précoce et au traitement de la maladie d'Alzheimer. Situé au cœur de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, L'IM2A s'appuie sur des ressources exceptionnelles de l'ICM, dans les domaines de la neuroimage­rie, de la génétique, des neurosciences cognitives, de la biologie et de l'électrophysiologie et de l'UPMC dans celui des mathématiques appliquées et des biostatistiques. Je suis convaincu que la rencontre entre ces conditions très favo­rables, le talent et la compétence du professeur Harald Hampel, aboutira à des avancées significatives. Depuis 20 ans, Harald Hampel est une référence mondiale en neurosciences et particulièrement dans ce domaine précis de la maladie d'Alzheimer et de son dépistage, c'est un honneur pour l'UPMC de l'accueillir. Aujourd'hui la maladie d'Alzheimer ne se soigne pas mais il existe un champ de recherche particulièrement prometteur en ce qui concerne le diagnostic précoce et le suivi des malades. La chaire que nous inaugurons aujourd'hui, grâce au don de 3 M€ du fonds Axa, est un outil supplémentaire pour l'UPMC sur ces questions connexes au grand-âge.»


Santé


Métier de la santé : guide des métiers et de la formation dans le secteur de la santé. Découvrez des fiches métiers complètes sur les différentes opportunités de carrière dans le secteur de la santé. identifiez l'école la plus proche de chez vous répondant à votre orientation. Capcampus peut également vous guider pour trouver un emploi dans le secteur de la santé.


FERMER