Rechercher une Offre d'emploi

Cap sur emplois dans les entreprises du paysage

le secteur continue de recruter et de miser sur les jeunes, malgré la crise

Publié le 01 octobre 2013
Cap sur emplois dans les entreprises du paysage

L’Unep – les entreprises du paysage dévoile ont dévoilé les chiffres clés 2013 du secteur. Un chiffre d’affaires en augmentation, des milliers d’emplois créés, un nombre d’actifs qui continue de croître… Rares sont les secteurs économiques qui ont traversé la crise avec une telle résistance. Avec 5,25 milliards de chiffre d’affaires, le secteur du paysage atteint aujourd’hui son plus haut historique.

Un secteur solide face à une reprise fragile de l’économie

 

    
Le secteur du paysage, fort de ses 92 500 actifs, dispose d’atouts solides : en deux ans, le nombre d’entreprises a augmenté de 7% pour atteindre 28 400 structures. Le chiffre d’affaires a augmenté de 5,5% sur la période, une croissance quasi-miraculeuse dans un contexte de marasme économique pour l’ensemble de l’économie française. Avec 42% du chiffre d’affaires, les particuliers, très demandeurs de vert, restent la clientèle privilégiée des entreprises du paysage.


Emmanuel Mony, Président de l’Unep – les entreprises du paysage, commente :
« En quelques années, notre secteur s’est profondément transformé. Nous avons aujourd’hui deux fois plus d’entreprises qu’il y a 10 ans. Dans le même temps, plus de 25 000 actifs sont venus grossir nos rangs : nous sommes aujourd’hui près de 100 000 sur toute la France. Conséquence directe : si l’activité globale du secteur est en nette augmentation, le chiffre d’affaires par actif, lui, a tendance à se réduire. Mais les chefs d’entreprise jouent la solidarité : plutôt que de licencier pour préserver leurs marges, ils ont maintenu leurs effectifs. »

 

Les entreprises du paysage : de jeunes TPE dynamiques… mais fragiles


La profession est principalement constituée de structures récentes et de petite taille : 95% des entreprises ont moins de 10 salariés. L’enjeu pour le secteur dans les années à venir est de pérenniser et développer ces jeunes entreprises. Celles-ci doivent en effet se préparer à une complexification des techniques (toitures et murs végétaux, remplacement des produits phytosanitaires par des méthodes alternatives de gestion du vivant…). Fait rassurant, les chefs d’entreprise investissent massivement dans la formation de leurs employés : 30% des salariés du secteur ont bénéficié d’une formation en 2012.
Avec 6 500 entreprises du paysage à transmettre dans les 10 prochaines années et 2 000 entreprises d’ici 2015, le secteur est un véritable vivier pour les repreneurs.

+ 1 500 emplois nets en 2012 : le secteur continue de recruter et de miser sur les jeunes, malgré la crise
Depuis 10 ans, les entreprises du paysage n’ont jamais cessé de recruter, malgré la crise. Rien qu’en 2012, le secteur a créé 1500 emplois nets.

La profession fait la part belle aux jeunes, avec 9 400 contrats d’apprentissage représentant 14% des salariés. En 2012, 22% des embauches concernaient des jeunes diplômés.
1 salarié sur 5 dispose d’un diplôme équivalent ou supérieur à Bac+2. Ils travaillent à 82% en CDI et majoritairement à temps plein (89%).

Des difficultés pour recruter : 41% des entreprises ayant recruté ont fait part de leurs difficultés à trouver les candidats adéquats, invoquant principalement le manque de motivation ou de compétence.

 


FERMER