Rechercher une Offre d'emploi

Déploiement du dispositif "Emplois d'Avenir" dans les établissements sanitaires et médico-sociaux de Franche-Comté.

L'ARS Franche-Comté crée 169 "Emplois d’Avenir".

Publié le 12 mars 2013
Déploiement du dispositif Emplois d'Avenir dans les établissements sanitaires et médico-sociaux de Franche-Comté.




L’ARS Franche-Comté, en lien avec le Conseil Régional, a décidé de soutenir le nouveau dispositif "Emplois d’Avenir" avec la création de 127 postes en 2012, dans le secteur du médico-social (Personnes Âgées, Personnes Handicapées, Aide à Domicile) et le secteur sanitaire.


En 2013, ce projet ambitieux sera complété par 42 postes supplémentaires, couvrant ainsi un tiers des besoins en personnels qualifiés sur les 3 ans à venir.



Les Emplois d'Avenir : une opportunité pour les jeunes

Le dispositif "Emplois d’Avenir" créé par la loi n°2012-1210 du 26 octobre 2012, s’adresse aux 16-25 ans peu ou pas diplômés.

Ces contrats aidés par l’Etat ont vocation à faciliter l’entrée dans la vie professionnelle et sont prioritairement destinés aux jeunes issus de zones urbaines sensibles et rurales, où le taux de chômage est particulièrement élevé.

C’est une école de la deuxième chance, avec un parcours de formation diplômant, adapté au cursus de chaque jeune.



Un plan d'action régional ambitieux, avec la création de 127 postes en 2012 dans les services et établissements médico-sociaux et sanitaires

Dès la mise en place de ces nouveaux contrats, l’ARS Franche-Comté a décliné un dispositif régional "Emplois d’Avenir", en partenariat avec la DIRECCTE, les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA), les fédérations d’employeurs et les organismes syndicaux.

Une seconde chance sera ainsi accordée à des jeunes éloignés de l’emploi avec 127 contrats Emplois d’Avenir (EAV) soutenus en 2012, affectés à 97% sur le secteur médico-social et 42 emplois supplémentaires pour 2013, en fonction des marges budgétaires disponibles.

La mobilisation de l’ARS pourra ainsi couvrir près du tiers des besoins identifiés à 3 ans en professionnels de santé, d’après une enquête (1) menée en novembre 2012 auprès de l’ensemble des structures de la région.

(1) Les résultats globaux de cette enquête sont présentés à la page suivante.


Un dispositif soutenu par le Conseil Régional

Pour mettre en action ce projet, l’ARS débloque en 2012 une enveloppe de 2,4 millions d’euros soit 18 830 € par poste "Emploi d’Avenir" créé.

Par ailleurs, le Conseil Régional souhaite être facilitateur dans la conclusion des EAV par une aide supplémentaire plafonnée à 600 € sur la formation et 15% sur la rémunération pour les employeurs hors secteur public, en complément des 75% de prise en charge de l’Etat.


Une formation de qualité pour pérenniser les emplois

Après échange avec les OPCA, l’apport financier de l’ARS conjugué à l’effort de tutorat des employeurs doivent permettre à ces jeunes d’accéder à une formation qualifiante et/ou diplômante.

Elle poursuit également son engagement à travers le suivi des contrats réalisés, pour garantir à chaque bénéficiaire une professionnalisation et un tutorat de qualité avec à la clé une intégration possible en CDI.


Une opportunité pour les établissements qui connaissent des difficultés de recrutement

L’objectif est d’inscrire le contrat "Emploi d’Avenir" dans la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC) des établissements en anticipant les départs de personnels sur 3 ans par l’embauche des jeunes en fin de formation.

Sur l’ensemble du territoire régional, sera proposé un accompagnement pour la qualification de jeunes employés en contrat "Emploi d’Avenir" sur des postes d’Aide Soignant et d’Aide Médico-Psychologique, complété par un poste d’infirmier(e) en Haute-Saône et un poste de moniteur éducateur dans le Territoire de Belfort.
 


Le soutien financier mobilisé par l'ARS Franche-Comté sur le projet

L’aide financière apportée au projet se distingue par :

  • un "forfait" formation établi à 6000€ / bénéficiaire.

  • une prise en charge de la rémunération pour 3 ans de 25% qui vient complémenter l’aide apportée par l’Etat (75% pour le secteur non marchand et 35% pour le secteur marchand) soit 356,40 €/mois/bénéficiaire.


L’ARS débloque donc 18 830 €/poste "Emploi d’avenir" créé pour les structures prêtes à s’engager, soit une enveloppe régionale de 2 391 410 € pour 2012 et prévisionnelle de 790 860 € complémentaires en 2013.

Les premières aides ont été délivrées en fin d’exercice 2012 pour les 3 ans de contrat à venir ou seront versées dans le cadre des campagnes budgétaires 2013 aux structures bénéficiaires.


Plus d'informations sur le dispositif "Emplois d’Avenir"

http://travail-emploi.gouv.fr/emplois-d-avenir,2189/


Le dispositif Emploi d'Avenir en Franche-Comté

Le dispositif Emploi d'Avenir en Franche-Comté


Le dispositif porté par l'ARS Franche-Comté



Une mobilisation immédiate

Dès la parution de la Loi n°2012-1210 du 26 octobre 2012, l'ARS Franche-Comté se mobilise en organisant une concertation régionale.
En partenariat avec la DIRECCTE et en lien avec le Conseil Régional, différents partenaires sont alors associés à la démarche : fédérations d'employeurs, organisations syndicales et OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés).

La concertation conduit à la réalisation d'une enquête (1) de faisabilité réalisée auprès de 371 structures médico-sociales et sanitaires de Franche Comté, avec pour objectif d'identifier à 3 ans les besoins en personnels qualifiés à partir de leur Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences.

(1) Les principaux résultats de cette enquête sont présentés ci-après.


Une sélection des postes par priorisation

Au regard de la forte demande des établissements des critères de priorisation ont été retenus par l'ARS Franche-Comté :

  • une qualification en adéquation avec les missions ARS : Aides Médico-Psychologique (AMP), Aide-Soignant (AS), principalement, 1 poste d'Infirmière Diplômée d'Etat (IDE) en 2012 et 1 poste de moniteur éducateur en 2013.

  • une aptitude pour les établissements d'absorber les postes créés en "Emploi d'Avenir" de manière à assurer un tutorat de qualité (taille d'établissement, ressources).


Au final, ce sont 169 profils qui ont été priorisés, affectés à 97% sur le secteur médico-social, portant ainsi la mobilisation de l'ARS Franche-Comté à couvrir près du tiers des besoins en professionnels de santé grâce au dispositif "Emploi d'Avenir".


Une répartition homogène des emplois

Dans chaque département du territoire franc-comtois, les jeunes bénéficient d'un accompagnement pour la qualification devant leur permettre de s'engager dans des formations qualifiantes.

Répartition des bénéficiaires

1- Doubs

  • en 2012 : 48
  • en 2013* : 14
  • total 2012-2013 : 62

2- Jura

  • en 2012 : 41
  • en 2013 (mise à jour février 2013) : 5
  • total 2012-2013 : 46


3- Haute-Saône

  • en 2012 : 24
  • en 2013* : 15
  • total 2012-2013 : 39


4- Territoire de Belfort

  • en 2012 : 14
  • en 2013* : 8
  • total 2012-2013 : 22


* mise à jour des données en date de février 2013


Au regard de l'implantation des structures employeurs et des instituts de formation des professions de santé en Franche-Comté, les localisations des jeunes bénéficiaires seraient telles qu'indiquées sur le tableau ci-dessus.


Une offre de formation adaptée aux personnes recrutées

Un travail réalisé en collaboration avec les IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers) a mené à l'élaboration de 2 modules de formation, mobilisables dès à présent par les employeurs :

  • Formation "Bientraitance" sur 2 jours, à l'attention des jeunes, destinée à faciliter l'intégration des bénéficiaires.

    Objectifs : repérer les métiers existants dans la structure, se situer dans l'environnement de travail et découvrir la culture soignante, adopter une posture bientraitance, respecter les règles d'hygiène de base.

  • Formation 'Tutorat' sur 2 jours, à l'attention des tuteurs, destinée à faciliter l'accompagnement des jeunes : cadre règlementaire, rôle et missions du tuteur et du bénéficiaire, outils du suivi du parcours et de son évaluation.


La collaboration se poursuit, en partenariat avec les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé), pour la construction du parcours de formation diplômante.


(1) L'enquête "Emplois d'Avenir" - Résultats globaux

Le dispositif "Emploi d'Avenir" en Franche-Comté s'appuie sur une enquête de faisabilité réalisée entre le 19/11/2012 et le 17/12/2012 auprès de 371 structures médico-sociales et sanitaires de Franche Comté.

Cette enquête avait pour objectif d'identifier à 3 ans les besoins en personnels qualifiés à partir de leur Gestion Prévisionnelle des Effectifs et Compétences.

Avec un taux de retour de plus de 51,5%, ce sont 434,16 postes pour le secteur médico-social et 50,77 postes pour le secteur sanitaire qui ont été identifiés (soit 485 postes).

Le secteur "Personnes Agées" représente la moitié de la demande avec un besoin de 239,75 postes à 3 ans, le secteur « Personnes Handicapées » représente le quart de la demande avec 125.36 postes à 3 ans.
Le secteur de l'accompagnement à domicile et le secteur sanitaire représentent respectivement 18% et 10% des demandes.




FERMER